Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Datawarehouse marché du travail (1) - Création et exploitation d'une méta-base de données économiques et financières (2)

Projet de recherche AG/DD/001 (Action de recherche AG)


Personnes :


Description :

1. Datawarehouse marché du travail


Les institutions publiques bénéficiaires de la mesure de support sont:

- Banque Carrefour de la Sécurité sociale (BCSS)
- Office nationale de l’Emploi et du Travail (ONEm)
- L’Institut national d’Assurances Maladie-Invalidité (INAMI)
- L’Office national de sécurité sociale (ONSS)
- L’Office national de sécurité sociale des Administrations provinciales et locales (ONSSAPL)
- L’Office national d’Allocation familiale pour Travailleurs salariés (ONAFTS)
- L’Institut national d’Assurance sociale pour les Travailleurs indépendants (INASTI).

Les institutions partenaires au projet sont régulièrement sollicitées par les universités et les centres de recherche afin d'obtenir des données statistiques sur les individus et leur position sur le marché du travail. Ces demandes nécessitent des traitements longs, des croisements d'informations présentes dans des bases de données différentes. Or, les systèmes opérationnels des institutions concernées ne sont pas conçus pour répondre à de telles demandes.

Le projet vise dès lors à constituer au sein de la Banque Carrefour de la Sécurité sociale un système au sein duquel serait stockées les données anonymisées, traitées et harmonisées émanant des institutions partenaires. Par le biais de cette datawarehouse, il sera possible de répondre de manière plus souple, plus rapide et plus économique aux demandes de données statistiques des utilisateurs scientifiques.


Le produit final du projet est un système combinant les informations anonymisées relatives aux personnes en provenance de l’ensemble des institutions de la sécurité sociale prenant part au projet.

La Banque Carrefour a travaillé très étroitement avec les équipes scientifiques et a assuré le lien avec les informaticiens de la Smals (Société de Mécanographie travaillant pour les parastataux de la Sécurité sociale) pour la mise en oeuvre opérationnelle de la datawarehouse.

Deux types d’applications sont mis en place: d’une part les demandes ad hoc qui nécessitent d’être approuvées par le Comité de gestion de la Banque Carrefour (procédure classique en vigueur auprès de cette institution) et les applications standardisées qui ont fait l’objet d’une approbation de ce même comité.

La Banque Carrefour a pris le relais des SSTC pour poursuivre le travail de développement de la base de données et des applications standards qu’elle souhaite en tirer en vue de leur diffusion auprès des centres de recherches et des autorités publiques. Elle a ainsi mis sur pied deux comités. Le premier est un comité d’utilisateurs (parastataux, institutions publiques fédérales, INS, scientifiques…) piloté par le Steunpunt Werkgelegenheid, Arbeid en Vorming de la KU Leuven (P. Van der Hallen) où les aspects scientifiques sont discutés. Ce comité formule des avis au second comité, le comité d’accompagnement. Ce dernier est l’organe de pilotage du projet et regroupe les institutions partenaires à ce dernier. Il s’occupe des questions scientifiques, techniques et informatiques nécessaires au développement de la datawarehouse. La gestion quotidienne est assurée par la Banque Carrefour.

La datawarehouse est donc un outil dynamique destiné à être raffiné et amplifié par l’ajout de nouvelles informations en provenance de parastataux non associés au projet.


2. Création et exploitation d'une méta-base de données économiques et financières


Institution bénéficiaire de la mesure de support :

Ministère fédéral de l’Emploi et du Travail.

Il apparaît de plus en plus que les concepts, les variables et les sources concernant le marché du travail donnent lieu à des interprétations et donc à des estimations qui divergent chaque jour. L’objectif des « comptes de l’emploi », tels qu’ils existent par exemple aux Pays-Bas, est d’utiliser toutes les sources disponibles afin d’avoir une comptabilité de l’emploi comparable à ce qui se fait dans les comptes nationaux. L’objectif de ces comptes est de mettre en concordance des volumes de population, de travailleurs, d’heures de travail, de revenus avec une production réalisée.

Depuis 1999, il n’existe plus de statistiques administratives sur la population active. En effet, la méthodologie employée jusque là datait de 1988 et nécessitait une révision. Cette révision est l’objet du projet ‘comptes du travail’. il est mené par les équipes scientifiques en étroite concertation avec le Ministère de l’Emploi et du Travail. Les travaux sont menés en étroite concertation avec les Régions afin d’obtenir une méthodologie qui permette de désagréger les agrégats nationaux vers des résultats régionaux et locaux très détaillés. Le service statistique de la Banque nationale a également été associé dans le développement du projet.

Par ailleurs, la difficulté d’établir des statistiques en cette matière a succité la création d’une cellule de coordination au sein de l’Institut des Comptes nationaux afin d’impliquer les acteurs principaux dans le développement de la méthodologie. Sur base des travaux de cette cellule, l’ICN a pu approuvé la nouvelle méthodologie approuvée.
La nouvelle statistique mobilise toutes les sources disponibles en les combinant afin d’obtenir une estimation des différentes composantes du marché du travail. Cette estimation se base non seulement sur les sources administratives, mais également sur des enquêtes et toute autre source complémentaire utile. Le principe est de respecter au plus près les définitions internationales et de décrire de la manière la plus exhaustive possible la réalité statistique du marché du travail.

La nouvelle version de l’estimation de la population active a été présentée à la presse en décembre 2002.


Documentation :

- la liste qui décrit les variables qui sont enregistrées dans le datawarehouse,
- une description des applications de base,
- un document sur la détermination des variables dérivées,
- l'avis du Comité de Surveillance concernant les dix premières applications de base (avis n°01/01 du 6 février 2001),
- la nomenclature des positions socio-économiques en 5 positions.


  • L’ensemble de ces documents est téléchargeable sous format PDF sur le site de la Banque Carrefour (http://bcss.fgov.be/fr/statistiques/stats_1.htm)

  • Un document expliquant les modalités d’accès aux données de la Banque Carrefour pour la recherche scientifique peut également être téléchargé sur http://bcss.fgov.be/fr/statistiques/stats_2.htm

  • Pour plus de détails concernant le datawarehouse marché du travail, veuillez contacter monsieur Chris Brijs du service d'Études de la Banque Carrefour au numéro 02-741 83 67 ou P. Van der hallen (Peter.vanderHallen@wav.kuleuven.ac.be)
  • La note méthodologique succincte relative à une nouvelle estimation de la population active peut être téléchargée sur le site du Ministère fédéral de l’Emploi et du Travail http://www.meta.fgov.be/pa/paa/framesetfre00.htm

Eén plus één is drie : datawarehouse arbeidsmarkt en sociale bescherming : verleden, heden en toekomst : rapport final  Vermandere, Caroline - Vanheerswynghels, Adinda - Van der Hallen, Peter  Gent : Academia Press, 2007 (PB6187)
[Pour télécharger

Les comptes nationaux de l’emploi. Note méthodologique : rapport final    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2004 (SP1404)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique