Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Une analyse constructive des attitudes, politiques publiques et programmes en lien avec la radicalisation (CONJRAD)

Projet de recherche BR/165/A4/CONRAD (Action de recherche BR)


Personnes :

  • Dr.  AERTSEN Ivo - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2016-14/12/2018
  • M.  BOUSETTA Hassan - Observatoire Royal de Belgique (ORB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2016-14/12/2018
  • M.  CLAES Erik - Bruxelles (ODISEE)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2016-14/12/2018

Description :

DESCRIPTION DU PROJET

La radicalisation vers la violence, mais aussi la prolifération de discours alarmistes et la polarisation de nos sociétés restent un défi important pour l’Europe. L’incapacité de comprendre le phénomène et de trouver les moyens adéquats pour en parler, a créé autant d’inquiétudes au sein des sociétés que le phénomène en lui-même. L’écart existant entre les recherches, les programmes et les politiques publiques, reste aussi un défi. Tout cela constitue le besoin de créer des modalités constructives d’engagement avec le phénomène et des méthodologies qui soient capables de refermer cet écart.

Conformément aux termes de l’appel sous le thème « radicalisation », le projet CONRAD vise à développer une meilleure compréhension du processus menant à la radicalisation, et de fournir des idées et des outils de prévention à l’attention des pouvoirs publics et des organismes de la société civile. La recherche se concentrera sur le processus dynamique de la radicalisation, ses causes, les perceptions au sein de la société (à l’intérieur de certains groupes, parmi les travailleurs de terrain, les décideurs politiques et dans la société en général), et – le plus important – sur comment développer et adopter de nouvelles perceptions (contre-framing) qui peuvent aider à surmonter les approches actuelles unilatérales. De cette façon, le projet vise à contribuer au renforcement de la résilience des groupes concernés dans la société, groupes pour lesquels les interactions et le dialogue entre eux sont considérés comme cruciaux. La nature participative de cette recherche doit soutenir cette approche.

L’étude est structurée autour de 5 workpackages et vise à rencontrer 4 objectifs:

1. Une analyse compréhensive et comparative des programmes et politiques publiques relatifs à la radicalisation

2. Une approche constructive du contre-framing et de la communication sur la radicalisation

3. Une approche innovatrice de terrain basée sur la justice restauratrice et le story-telling

4. Développer des recommandations et des outils pour les praticiens qui soient bien informés, réflexifs, constructifs et innovants.

Par conséquent, l’objectif principal du projet de recherche envisagé CONRAD (une approche constructive de la radicalisation) est de conceptualiser et de créer de nouveaux espaces d’expériences et de savoirs qui permettront aux communautés locales d’explorer, de comprendre et d’agir sur la base d’une interprétation relationnelle et plurielle du phénomène.

Ces processus d’apprentissage vont renforcer le potentiel de résilience des communautés locales et seront accompagnés par les chercheurs afin d’évaluer le processus et les résultats, et de transférer l’expertise acquise à d’autres sites et situations. Tout cela est construit sur un partenariat étroit entre recherche et pratique, sous la forme d’une recherche action et de deux autres types d’engagements collaboratifs et participatifs.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique