Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

INVAsive biology og WENopus laievis in Europe ecology, impact and predictive models (INVAXEN-BE)

Projet de recherche BR/132/A1/INVAXEN-BE (Action de recherche BR)


Personnes :


Description :

DESCRIPTION DU PROJET

Détailler la nature d'une espèce invasive est essentiel pour évaluer l'impact possible des invasions sur la biodiversité et pour améliorer la base scientifique de choix politique relatifs aux invasions biologiques. Le projet INVAXEN étudie la biologie invasive de X. laevis, l'un des amphibiens dont les populations invasives se répandent à travers le globe. INVAXEN se concentre sur l'étude de tous les aspects de l'écologie invasive et l'adaptabilité de cette espèce dans le but de développer un modèle de distribution d’espèces. Au moyen de ce modèle, la future propagation potentielle de cette espèce en dehors de sa distribution invasive actuelle pourra être prédite. INVAXEN aborde plusieurs thèmes clés de l'appel ERA-NETBiodivERsA.

Objectifs

X. laevis est devenu une préoccupation paneuropéenne compte tenu de la présence actuelle des populations envahissantes dans, au moins, quatre pays européens et de l'hypothèse que l'habitat approprié pour cette espèce est estimée, en Europe, à une zone de plus d’un million de kilomètres carrés. La connaissance de la biologie naturelle et invasive de X. laevis et des facteurs qui favorisent sa dispersion est essentielle pour obtenir une meilleure compréhension du potentiel invasif de cette espèce. Le projet de INVAXEN est une équipe de différents experts qui fournira des données complémentaires pour mieux comprendre la biologie, les modèles de dispersion, la physiologie, l'impact sur la faune indigène et le potentiel invasif de X. laevis. Les principaux objectifs sont: (1) de décrire la biologie et l'écologie des populations invasives européennes et leur impact sur la faune locale (CNRS, Partenaire 1et CBA, Partenaire 2), (2) d'étudier la capacité de dispersion et de colonisation (CNRS), (3) d'enquêter sur les origines, l'impact et l'évolution des populations envahissantes (RBINS, Partenaire 3), (4) de décrire la biologie et l'écologie de X. laevis dans son habitat naturel (CIB, Partenaire 4) et (5) de développer un modèle de distribution robuste de l'espèce (ZFMK, Partenaire 5).

Méthodologie

Les partenaires 1 et 2 vont décrire les caractéristiques du cycle de vie des populations envahissantes (France, Portugal), examiner le rôle de X. laevis comme transmetteur des parasites de sang et intestinaux dans les zones où X. laevis est déjà invasif, évaluer l'impact de X. laevis sur les communautés locales des étangs et des canaux et évaluer le programme d'éradication en cours au Portugal. En outre, le Partenaire 1 va étudier les capacités de dispersion de X. laevis en examinant la dépendance des caractéristiques de performance de variables comme la température et l’hydrologie et en quantifiant les effets de ces variables sur le métabolisme et l'activité. Le Partenaire 3 va décrire la variation génétique et la structure de la population génétique des populations envahissantes, estimer le flux de gènes entre les populations envahissantes et essayer d’identifier des voies d'invasion en se basant sur les données génétiques et les caractéristiques du paysage. Le Partenaire 4 va décrire les caractéristiques du cycle de vie, les caractéristiques physiologiques et de performance des populations naturelles (Afrique du Sud). Le Partenaire 5 va comparer les niches naturelles et envahissantes avec les niches fondamentales des populations, comparer ces résultats avec l'information génétique et dessiner des cartes de distribution potentielle compte tenu de la nature envahissante de X. laevis.

Interaction entre les différents partenaires

Le projet est mené sous la supervision du coordinateur (A. Herrel, France). Tous les membres de l'équipe se réuniront deux fois durant la première année et ensuite, une fois par an. Lors de ces réunions, les partenaires évalueront les différents aspects du projet tels que (i) discuter de l'avancement du projet, (ii) la révision ou la modification du plan de projet, si nécessaire, (iii) discuter de certains problèmes logistiques, (iv) évoquer le dépassement éventuel des dépenses de projet et envisager les dépenses futures. Un objectif important de ces réunions est d'assurer que le plan de travail reste pertinent et suive son cours et que l'échange d'informations et de données entre les partenaires soit tel qu'il y ait une intégration optimale des différents sous-projets. Cela sera réalisé par des contacts informels, des réunions de recherche et des rapports d'avancement formels.

Résultats attendus

INVAXEN va produire une analyse détaillée de la nature envahissante de X. laevis, étape essentielle pour prévoir et prévenir de futures invasions de X. laevis et l'impact de celui-ci sur la biodiversité. Pour la communauté scientifique, les résultats seront diffusés par des publications dans des revues scientifiques et des conférences. Vers une audience plus large de décideurs politiques, la diffusion des résultats se fera par une participation aux réunions de groupes d’intérêt et de conservation locaux. Nous allons sensibiliser le grand public en faisant connaitre les résultats de ce projet au travers d'entretiens, de site web, etc.


Documentation :

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique