Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Une génération nouvelle de services publics flexibles : le cas des informations géographiques (FLEXPUB)

Projet de recherche BR/154/A4/FLEXPUB (Action de recherche BR)


Personnes :

  • M.  CROMPVOETS Joep - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • Dr.  VANDEN BERGHE Ingrid - Institut Géographique National (IGN)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • Prof. dr.  BOUCKAERT Geert - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • M.  BROUCKER Bruno - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • Mevr.  SNOECK Monique - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • M.  HABRA Naji - Université de Namur (UNA)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020
  • Mme  DE TERWANGNE Cécile - Université de Namur (UNA)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2015-15/3/2020

Description :

DESCRIPTION D U PROJET

Les administrations publiques ont un grand besoin d’innover dans le domaine des services qu’elles offrent. D’une part les
administrations font face à des défis complexes et on attend d’elles de prévoir de plus en plus de travail sur mesure en ce
qui concerne les services publics. D’autre part, les organisations publiques sont limitées en matière de ressources et de
connaissances. Développer des services électroniques efficaces et créatifs qui, en outre, sont capables de s’adapter
d’une manière flexible aux besoins changeants est devenu crucial.
Dans le cadre de cette recherche multidisciplinaire, deux universités (KU Leuven et Unamur) et une institution fédérale
(L’Institut National Géographique) collaborent et étudient comment ces services publics électroniques peuvent être
développés et comment l’état fédéral peut les stimuler et les soutenir. Pour des raisons pratiques, la recherche se limite
aux services électroniques présentant une orientation géographique dans la mise en oeuvre d’une politique publique (par
exemple la prévention d’incendie de forêt, la gestion d’adresses, la lutte contre la fraude, etc.).
Les deux principaux objectifs de recherche sont les suivants :
1) développer une stratégie fédérale globale pour la mise en place de services publics électroniques flexibles et
à caractère géographique ;
2) développer un cadre de référence pour une administration novatrice et adaptative. Ces derniers englobent
également les sous-objectifs suivants: cartographier la situation actuelle dans le domaine des services publics
électroniques à caractère géographique, identifier les besoins futurs des utilisateurs et définir les options qui
peuvent fournir une réponse à la réalisation des demandes changeantes.
A l’aide d’une étude de l’existant, d’analyses des besoins, d’études de cas pertinents et d’études de scénarios, la situation
actuelle des services publics électroniques belges sera étudiée afin d’en dégager les besoins futurs et la manière don’t
l’administration fédérale peut développer ces services, les gérer et stimuler leur utilisation. Les résultats de recherches
formeront donc une base pour identifier les conditions d’implémentation pour créer des services électroniques durables.
Afin d’atteindre les objectifs principaux, une approche interdisciplinaire est nécessaire. Les différents partenaires offriront
leur expertise afin de pouvoir analyser le sujet de recherche selon leur point de vue disciplinaire propre. La recherche
intègrera les différentes perspectives (technologique, juridique, organisationnelle, managériale) en un tout cohérent.
Il est attendu de cette recherche un impact social important dans la mesure où beaucoup d’acteurs de différents secteurs
(aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du secteur public) et à différents niveaux administratifs peuvent être impliqués, tels
que : les fournisseurs de service public, mais aussi les citoyens et les développeurs de services électroniques qui ont un
intérêt dans des sujets comme la planification de l’espace physique, l’environnement, la sécurité, le transport, la santé et
l’emploi. Souvent, ces services électroniques sont également utilisés pour prendre des décisions importantes dans les
domaines de politiques publiques. D’un point de vue scientifique l’approche de recherche interdisciplinaire, systématique
et empirique est d’une grande valeur ajoutée. Les résultats de recherche inspireront d’autres recherches.

Comme présenté ci-avant, la stratégie visant à développer un service
public électronique flexible à caractère géographique et le développement d’un cadre de référence d’administration novatrice et adaptative seront les résultats de recherche les plus visibles. D’autre résultats apportés par la recherche compteront notamment : le rapport de mesure de l’existant dans le domaine des services publics électroniques belges, la liste de besoins des utilisateurs, les rapports de cas d’études, les options de politiques publiques, etc.
Les résultats les plus importants seront publiés dans des journaux scientifiques et/ou professionnels. Pour valoriser la recherche
plus avant, une consultation des responsables politiques pertinents sur le sujet des services publics électroniques sera organisée au travers de
plusieurs workshops. Enfin, un ensemble de mesures et une boite à outils feront partie des livrables de la recherche.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique