Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Le Case management dans le traitement d’abus de drogues et au sein du système judiciaire

Projet de recherche DR/12 (Action de recherche DR)


Personnes :


Description :

1. Définition de problème

La dépendance aux drogues constitue un phénomène complexe, relié de près aux problèmes divers issus d’autres domaines tels que le chômage, le comportement criminel, les contacts avec les autorités de police et le système judiciaire, les maladies psychologiques et physiques, l'exclusion sociale, les problèmes relationnels, le fait d'être sans-abri, etc. Le traitement d'abus de substances en Belgique est caractérisé par la fragmentation des autorités et un manque de programmation, peu d’inter-connaissance et de communication entre les services, ainsi que par le manque de coordination et de continuité des soins. De plus, un fossé important peut être observé entre le traitement d'abus de substances et le système judiciaire.
Pour atteindre les caractéristiques du groupe-cible et les services impliqués, les notes politiques fédérales sur “les drogues” et “les soins de santé mentale” soulignent l'importance de coopération entre le système judiciaire et celui du traitement des toxicomanies, et celles de l’individualisation et de la continuité des soins. L'établissement d'un système de traitement intégré pour toxicomanes et le développement du case management sont décrits comme des préalables nécessaires à l’amélioration de la qualité des soins.
D'une part, le case management peut être considéré comme une intervention supplémentaire dont le but est de fournir des soins plus individualisés pour les toxicomanes extrêmement problématiques (“le case management dans le traitement de la toxicomanie”), pendant que d'autre part il pourrait aider à améliorer la coopération entre la justice et le système de traitement d'abus de drogues (“le case management dans le système judiciaire”). De plus, au sein de la politique pénitentiaire, le case management est considéré comme une solution efficace pour assurer, pour des prisonniers sujets à des problèmes de drogues, une continuité de soins aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la prison.


2. Objectifs de la recherche

• Conceptualisation du case management, en portant une attention particulière aux différences occasionnelles entre les case managers justice et les case managers santé.
• Condition de l'implémentation du case management au sein du système judiciaire et au sein du traitement de la toxicomanie.


3. La description de la recherche

A. Etude littéraire

A.1 Définition et profil du case manager
Pour la conceptualisation de cette intervention, la littérature à propos de la pratique de case management (la définition, les caractéristiques, les fonctions fondamentales, les modèles, la structure légale, …) sera comparé sur base des modèles théoriques de Moxley (1989), Van Riet & Wouters (1996) et Siegal (1998). Les différences entre les case managers opérant dans le système judiciaire ou dans le traitement d'abus de substances seront prises en compte.

A.2 Disposition légale
L'analyse de la législation Belge à propos du secret professionnel, de la protection de la vie privée des personnes et les droits du patient, la juridiction et la législation concernées. En outre, un modèle pratique pour l'échange d'information est élaboré, incluant les garanties légales pour toutes les parties concernées.

A.3 Evaluation du case management
La littérature disponible concernant l'évaluation de cette intervention sera étudiée, en se penchant sur les facteurs contextuels, les objectifs et les groupes-cibles spécifiques, les modèles de case management, les variations de résultats, etc..

A.4 Implémentation du case management
Etude de l'implémentation du case management pour alcooliques et toxicomanes au sein du système judiciaire et du traitement d'abus de substance. L'attention sera centré sur les aspects suivants : les motivations d’implémentation du case management; les objectifs et les groupes-cibles ; la place du case management au sein, respectivement, du traitement d'abus de substance et du système judiciaire ; le choix du modèle de case management et les pré-requis à l'implémentation; les conditions pour devenir case manager et les attentes envers ceux-ci ; le financement et la continuité de projets de case management, l'évaluation de cette intervention.

B. Inventaire des bonnes pratiques

B.1 Rédaction d’un bref questionnaire concernant la conceptualisation et l’implémentation de projets de case management à l’étranger
L’attention se portera sur les approches “outreach” du client, une approche envers le problème planifiée et systématique, se basant sur la demande de traitement exprimée par les clients et les possibilités de ces derniers, les modèles “compulsary”de traitement (“compulsary“ et “coercion“),…

B.2 Envoi du questionnaire des projets de case management aux Etats-Unis, aux Pays-Bas, et en Allemagne.

B.3 Approfondissement d’au moins trois de ces projets par des visites d’étude in situ.


C. Recherche sur la désirabilité et la faisabilité du case management au sein du système judiciaire et du traitement de l’abus de drogues sur la base d’une étude Delphi.

C.1 Ecrire les questionnaires à tous les coordinateurs de soins régionaux ainsi qu’à tous les coordinateurs des maisons de justice (une par département judiciaire) sur la base d’un questionnaire assez court, dans le but de faire l’inventaire les projets de case management existants.

C.2 Entretiens semi-structurés de personnes-clés et de case managers de projets de case management existants
Chaque projet inventarisé sera contacté par les chercheurs dans le but de mener un entretien semi-structuré avec le coordinateur et / ou un ou plusieurs des case manager impliqués. L’attention sera particulièrement portée sur l’implémentation, ainsi que sur la conceptualisation de l’intervention.

C.3 Des groupes focus ayant pour but de tester la faisabilité et la généralisation des données résultant de l’étude littéraire et des entretiens structures
Sur la base des résultats de l’étude littéraire et des entretiens, un nombre de ceux-ci seront formulés eût égard à l’implémentation du case management avec des clients judiciaire ou non. Ils seront présentés durant des groupes focus tenus parallèlement dans les trois zones urbaines (Anvers, Gand, Charleroi). Ceux-ci formulés seront plus tard adaptés sur la base des résultats des groupes focus, et présentés durant des groupes focus comprenant des personnes-clés du système judiciaire et du traitement d’abus de drogues au sein des mêmes départements. En fonction de la généralisation des résultats de recherches, deux groupes focus supplémentaires seront organisés avec des représentants de toxicomanes (aussi bien des personnes à l’intérieur qu’à l’extérieur d’un traitement) et avec des décideurs politiques.

D. Analyse des données et rapport
D.1 Analyse des données
Les matériaux de recherche collectés (les données issues de la littérature, les entretiens, les groupes focus,…) seront traités et analysés à l’aide du programme WinMAX 98 Pro.

D.2 Report
La première partie du rapport sera consacrée à la conceptualisation du case management (définition et profil des deux types de case manager, la disposition légale de l’intervention, en ce compris les possibilités concernant le secret professionnel et la protection de la vie privée des personnes et les possibilités de coopération entre les deux types de case manager). La seconde partie se consacrera, quant à elle, à l’implémentation de cette intervention, en incluant des méthodes pour que cette intervention puisse le mieux être implémentée dans les systèmes judiciaires et de traitement pour abus de drogues actuels. Par après, un manuel sera conçu pour l’implémentation et la pratique du case management.


Documentation :

Tussen Droom en Daad : implementatie van case management voor druggebruikers binnen de hulpverlening en justitie : eindrapport = Entre Rêve et Action : implémentation du case management pour usagers de drogues dans le secteur de la santé et le secteur judiciaire : rapport final  Geenens, Kim - Vanderplasschen, Wouter - Broekaert, Eric ... et al  Gent : Academia Press, 2005 (PB6115)
[Pour télécharger]  [Pour commander

Entre Rêve et Action: Implémentation du case management pour usagers de drogues dans le secteur de la santé et le secteur judiciaire : résumé    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2004 (SP1422)
[Pour télécharger

Tussen Droom en Daad: Implementatie van case management voor druggebruikers binnen de hulpverlening en justitie : samenvatting    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2004 (SP1423)
[Pour télécharger

Between Dream and Reality: Implementation of case management among drug abusers in the treatment and criminal justice system : summary    Brussels : Federale Science Policy, 2004 (SP1424)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique