Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Recherche-Action sur la délivrance de méthadone en Belgique et le rôle des pharmaciens d'officine face aux addictions

Projet de recherche DR/15 (Action de recherche DR)


Personnes :

  • M.  BROHEE Jean-Paul - L'Association Pharmaceutique Belge (APB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/11/2003-31/10/2004

Description :

1. Rappel des réalisations de l’étude juin 2002-octobre 2003

Au cours de la première phase, l’étude a mis en évidence le rôle du pharmacien dans la prise en charge substitutive, en complément de celui du médecin. Au-delà de l’évaluation des relations entre pharmaciens, patients et médecins, l’étude a apprécié la situation globale en Belgique et par région de la délivrance de méthadone dans le traitement de substitution. Une analyse de la situation générale, nationale et représentative, de la délivrance de méthadone en officine a été présentée.
Un Observatoire des cures substitutives ( OCS ) a été mis en place à partir d’enregistrements réalisés dans les officines de toutes les régions du pays. Cet Observatoire a rassemblé un premier recueil de données sur les patients et médecins impliqués dans les cures substitutives.

Un ensemble de 1200 patients a donné lieu à évaluation fin 2002 par plus de 300 pharmaciens. Un premier suivi des patients a été réalisé en juin 2003. Plus de 400 patients ont aussi répondu à une auto-anamnèse très détaillée.

Les résultats de l’évaluation princeps des pharmaciens et de l’auto évaluation des patients ont été présentés dans un rapport « Evaluation de la délivrance de méthadone en Belgique » disponible sur le site de la Politique Scientifique :

http://www.belspo.be/belspo/home/publ/rappdrug1_fr.stm


2. Programme de recherche novembre 2003 – octobre 2004

2.1. Poursuite de l’évaluation des patients

Le recueil de données constitué par l’OCS sera complété en y ajoutant de nouveaux participants et cas évalués.
Par ailleurs le suivi des premiers patients se développera pour aboutir à un processus d’évaluation continue du devenir des patients sur diverses dimensions psychosociales. Une évaluation à 7 mois déjà réalisée sera complétée par un rappel et une autre évaluation de suivi à 14 mois sera ajoutée. Etant donné la taille escomptée de l’échantillon, cette évaluation constituera l’effort le plus important à ce jour en Belgique pour permettre une analyse représentative des cures substitutives et leur suivi.

Pour comprendre les effets induits par la méthode de recueil de données (questionnaires encartés dans un mensuel à destination de tous les pharmaciens d’officine du pays), une enquête téléphonique auprès des pharmaciens qui n’ont pas participé à l’évaluation sera réalisée. Ceci permettra d’ajuster une nouvelle procédure pour compléter l’échantillon.

2.2. Etude de l’usage de substances psychotropes et de la santé dans la population adulte de 18 à 60 ans

L’absence d’échantillon de comparaison en population générale est une constante des études avec les usagers de drogues réalisées en Belgique. L’écart entre la « normalité » et les situations observées chez les patients est au mieux implicite, mais jamais totalement vérifié.
Nous avons souhaité élargir le champ de l’étude en procédant à une enquête en population générale au travers des officines de pharmacie. Un échantillonnage de 300 officines parmi celles qui ont participé à l’évaluation de leurs patients en cure substitutive ont reçu 3000 questionnaires à distribuer parmi les clients de 18 à 60 ans (adultes « actifs »).

Le premier objectif est de réaliser une comparaison avec les patients en cure substitutive. La possibilité d’une telle comparaison fait cruellement défaut en Belgique et ceci va donc combler un besoin. Outre l’analyse des spécificités socio-personnelles des patients en cure de substitution, il sera utile de comparer les relations avec le médecin et le pharmacien de personnes avec une affection chronique par rapport aux usagers d’opiacés.
Par ailleurs, nous avons été entraînés à étoffer le questionnaire pour que l’étude dépasse le cadre strict de la comparaison. Cette enquête devient ainsi une étude sur la Santé et l’usage de substances psychotropes dans la population adulte.
Les instruments utilisés dans cette étude ont été sélectionnés parmi ceux qui étaient validés dans la littérature scientifique. Une recherche approfondie sur les traductions disponibles en français et en néerlandais n’a fourni de résultat positif que pour l’échelle de santé suivante.
Un instrument mérite une attention particulière. Il s’agit du SF-36, pour lequel nous avons acquis la licence pour un an. Il s’agit d’un instrument auto-administré qui fournit 8 dimensions de la Santé perçue par le sujet. Ces dimensions sont :
1. Etat et fonctionnement physique
2. Rôle de l’état Physique
3. Douleurs physiques
4. Santé générale
5. Vitalité
6. Fonctionnement Social
7. Rôle Emotionnel 8. Santé Mentale.

Les 4 premières dimensions forment un cluster qui résume la Santé Physique et les 4 suivants la Santé Mentale. Cet instrument très performant a donné lieu depuis une dizaine d’années à des milliers de publications. Il est possible de comparer tout sous-groupe à des scores normatifs établis en population générale dans certains pays…sauf en Belgique. Dans la mesure où notre échantillonnage au travers des officines serait représentatif de la population adulte en âge d’activité, nous devrions produire des « normes » pour la Belgique. L’intérêt d’un tel instrument, dans des études de Santé à développer à l’avenir, n’échappera pas. Car toute étude dans la population serait dès lors en mesure de situer l’état de santé du groupe étudié par rapport aux normes établies dans cette enquête. Le SF-36 est donc disponible en français et en néerlandais. Il a été validé en Belgique dans une étude sur des patients en cardiologie (Razavi. D, Gandek.B, 1998). Les problèmes liés à la traduction du SF-36 ont fait l’objet d’un numéro du « Journal of Clinical Epidemiology » en 1998.
L’obtention de la licence de cet instrument pour l’année 2004 et l’intérêt de la production de normes pour la population belge nous entraîne à l’utiliser chez les patients en traitement de substitution. L’objectif de cette enquête spécifique sera de tester notamment l’effet de la durée du traitement sur l’écart entre les normes obtenues en population générale (corrigées bien entendu en fonction de l’âge des patients), avec l’hypothèse que la relation est positive sur une réduction de l’écart. De façon plus large, l’écart aux normes du niveau de santé des patients en traitement de substitution sera analysé par rapport aux observations de l’étude en population générale par rapport à l’usage de diverses substances et du niveau de dépendance.

Outre ces mesures de la Santé, l’étude fait le point sur l’usage de tabac (Fagerströhm), d’alcool (Mast, mesures de Fréquence/Quantité…), l’usage de drogues (Dast). Les échelles dont le nom figure entre parenthèses sont largement utilisées dans les études internationales et notamment une création originale pour produire une mesure de l’arrêt d’usage de cannabis et de tabac (si on s’intéresse depuis longtemps à l’usage et à ses facteurs contributifs, que sait-on de l’arrêt de cet usage ?)
Nous utilisons aussi pour la première fois en Belgique, une échelle de mesure de la dépendance aux benzodiazépines. Il s’agit d’un instrument australien (Baillie A.J., Mattick R.P., 1996) traduit pour la première fois en français et en néerlandais, qui nous a fortement séduit dans la formulation de ses questions.
Par ailleurs, dans la perspective théorique des étapes de changement de Prochaska (Prochaska, J.O., et al., 1988 ; 1992), nous avons inclus de quoi permettre de situer les répondants à l’étape de changement où ils se situent vis-à-vis de l’alcool et du cannabis…Enfin une mesure de l’Alliance thérapeutique, nœud gordien de l’efficacité du traitement de substitution, a aussi été introduite dans cette étude en population générale, notamment pour comparer les usagers d’opiacés aux autres patients souffrant d’une maladie chronique…

La poursuite du recueil de données et du suivi de patients en traitement de substitution bénéficiera de l’ouverture de l’étude à la population générale, pour répondre à de nombreuses inconnues sur les aspects spécifiques de l’usage d’opiacés dans ses effets sur la Santé et surtout sur les résultats obtenus à moyen et long terme par cette approche substitutive.
La densité en instruments validés du questionnaire en population générale laisse escompter une approche nouvelle de l’usage de diverses drogues et de leur effet sur la santé de la population adulte en Belgique.


Références

Baillie A.J., Mattick R.P., The Benzodiazepine Dependence Questionnaire: Development, reliability and validity.(1996). Brit J Psychiat. 169(3), 276-281.

Prochaska, J. O., DiClemente, C. C., & Norcross, J. C. (1992). In search of how people change. American Psychologist, 47, 1102-1114.

Prochaska, J. O., Velicer, W. F., DiClemente, C. C., & Fava, J. L. (1988). Measuring processes of change: Applications to the cessation of smoking. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 56, 520-528.

Razavi, D., Gandek, B. Testing Dutch and French translations of the SF-36 Health Survey among Belgian Angina Patients. (1998). J.Clin.Epidemiol. 51( 11), 975-981.

Ware, J.E., Kosinski, M., Gandek,B. SF-36 Health Survey. Manual and Interpretation Guide. (June 2003).QualityMetric Inc.


Documentation :

Evaluation de la délivrance de Méthadone en Belgique : rapport final  Ledoux, Yves  Gent : Academia Press, 2005 (PB6117)
[Pour télécharger]  [Pour commander

Synthèse de l’étude « Evaluation de la délivrance de méthadone en Belgique" : résumé    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2011 (SP2450)
[Pour télécharger

Synthese van de studie "Evaluatie van de methadon verstrekking in België" : samenvatting    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2451)
[Pour télécharger

Summary of APB methadone maintenance evaluation study in Belgium : summary    Brussels : Federal Science Policy, 2011 (SP2452)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique