Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Rendement d'une plantation de cannabis (YILCAN)

Projet de recherche DR/56 (Action de recherche DR)


Personnes :


Description :

Récemment, la police belge a observé une hausse considérable du nombre de petites et grandes plantations couvertes et illégales de cannabis. La réaction judiciaire à ce phénomène doit être cohérente au niveau de la confiscation des profits obtenus par les auteurs de la culture illicite de cannabis. A présent, les autorités judiciaires se basent sur des estimations proposées par une étude néerlandaise sur le rendement agronomique et les plus-values en capital qui résultent d’une telle culture de cannabis. Cette étude montre néanmoins des défauts importants, ce qui laisse penser que les rendements actuellement utilisés par la justice pour le calcul des bénéfices sont fortement sous-estimées. Le projet YILCAN tient compte de ce problème au travers d’une étude de l’influence d’un nombre de facteurs qui déterminent le rendement du cannabis dans un essai contrôlé dans lequel la culture de cannabis est effectuée en imitant les conditions de la culture illégale couverte jusque dans ces plus petits détails.

Au début du projet, on rassemblera le plus d’information sur la culture couverte illégale de cannabis en Belgique possible. Pour le faire, on se basera sur des ressources ‘grises’ de littérature (essentiellement obtenues de l’internet). De l’information complémentaire sera obtenue de la Police Fédérale. Cette information sera utilisée dans un plan de recherche qui sera élaboré de sorte qu’une culture couverte typique est imitée.

Les facteurs à étudier comprennent:

- quatre variétés de cannabis: dont la littérature affirme des rendements différents, mais néanmoins élevés, et dont la justice a informé les chercheurs qu’elles sont fréquemment découvertes dans les plantations couvertes ;
- deux densités de plantations: 16 et 20 plantes par m² ;
- deux substrats: terreau et hydroculture ;
- deux intensités lumineuses: 600 W/m² et 400 W/m².

D'autres facteurs de culture (les engrais, l’irrigation, la température, la ventilation, etc.) seront standardisés. La culture sera initiée à partir de semences obtenues de soi-disant growshops néerlandais. Dans un premier temps, des plantes mères seront ainsi cultivées. Ensuite on prendra des boutures jusqu’à ce qu’un total de 576 boutures sera obtenu. Ces boutures seront ensuite cultivées suivant un régime standardisé dans lequel les facteurs de culture décrits ci-dessus seront appliqués. Après chaque cycle de culture, les plantes seront récoltées, coupées et séchées selon les règles de l'art. Ensuite, le poids sec des bougeons ainsi récoltés sera déterminé pour chaque plante. Au cours d’une année, plusieurs cycles de culture consécutifs seront effectués et les différences entre les facteurs de culture du rendement par plante et par m² évaluées. En plus, l’influence de chacun de ces facteurs sur le nombre de récoltes possible dans une année sera déterminée.

Les résultats chiffrés de cette étude du rendement agronomique seront utilisés dans un volet de recherche criminologique dans lequel la valeur monétaire (par m²/plante par récolte et par année) de la culture de cannabis sera déterminée en utilisant des données sur la valeur marchande dans la rue. Les mécanismes de fixation des prix et des profits des cultivateurs de cannabis seront déterminés en fonction des différents débouchés. Des études antérieures ont révélé que le cannabis belge est fréquemment commercialisé par les dites coffeeshops néerlandais. Au-delà de ces marchés tolérés, il y a un bon nombre d’autres débouchés illégaux: des revendeurs dans la rue et des lieus de consommation et de traffic des drogues. Le commerce de détail du cannabis reste néanmoins hors des objectifs du projet. Pour avoir une idée du commerce illicite, des dossiers de la police et de la justice seront profondément analysés. Puis, des personnes-ressource qui s’engagent dans la culture ou le commerce du cannabis seront enquêtées. Elles seront approchées à travers la méthode boule de neige. Ceci est une méthode d’échantillonnage qui comprend une enquête d'une personne-ressource afin d’identifier des autres personne-ressource et d'introduire le chercheur chez eux.

Les valeurs monétaires ainsi obtenues, en combinaison avec les données sur les rendements agronomiques, vont générer un modèle pour le calcul des profits obtenus de la culture illégale couverte du cannabis en Belgique.


Documentation :

Opbrengstbepaling van een illegale indoor cannabisplantage (YILCAN) : samenvatting    Brussel: Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2340)
[Pour télécharger

Rendement d'une plantation de cannabis (YILCAN) : résumé    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2011 (SP2341)
[Pour télécharger

Determination of the yield of an illegal indoor cannabis plantation (YILCAN) : summary    Brussels : Federal Science Policy, 2011 (SP2342)
[Pour télécharger

YILCAN : eindrapport    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2371)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique