Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Adapting best practice guidelines for the detection, prevention and treatment of substance abuse in children and youngsters to a local Belgian context (ADAPT_YOUTH)

Projet de recherche DR/59 (Action de recherche DR)


Personnes :

  • Dr.  HANNES Karin - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013
  • Dr.  VAN BUSSEL Johan - Institut scientifique de Santé publique (ISP)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013
  • Dr.  AERTGEERTS Bert - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013
  • Dr.  VAN ROYEN Paul - Universiteit Antwerpen (UA)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013
  • Dr.  VANDERPLASSCHEN Wouter - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013
  • Dr.  GEIRNAERT Marijs - Vereniging voor Alcohol- en andere Drugproblemen (VAD)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2011-30/9/2013

Description :

En Belgique, la prévalence de la consommation de drogues et d'alcool chez les jeunes est bien documentée. Cependant, peu d'informations sont disponibles sur la consommation problématique de drogue et d’alcool, ainsi que sur les profils de risque associés à l'usage problématique de stimulants (par exemple la polyconsommation de drogues). Diverses parties prenantes (par exemple les initiatives visant à réduire les conséquences néfastes liées à l’abus de stimulants, le traitement des toxicomanes, travailleurs de prévention,...) ont signalé une augmentation du nombre de personnes victimes de problèmes causés par la consommation problématique de stimulants. Il existe néanmoins très peu d'institutions ou d'initiatives qui se concentrent spécifiquement sur les enfants et les jeunes (moins de 18 ans). Conséquence attribuable à la fragmentation des responsabilités en Belgique, où l’aide spéciale à la jeunesse constitue un pouvoir décentralisé, tandis que l'organisation des soins de santé concerne une matière fédérale. Cette situation conduit souvent à l’impossibilité de déployer un système cohérent en soins préventifs et curatifs axé sur les jeunes toxicomanes, tout en tenant compte d’une manière conséquente des besoins du terrain. Il s’impose la nécessité de mener des études dans le but d’identifier les meilleurs soins possibles fondés sur des données scientifiques probantes, compte tenu des difficultés et défis liés à notre contexte politique particulier et au groupe cible spécifique.

Jusqu’à présent, il n’existe pas encore de lignes directrices spécifiques pour la Belgique sur la prévention, la détection et le traitement de l'usage problématique d'alcool et de drogues chez le groupe cible d’enfants et de jeunes. Le développement et la diffusion de nouveaux guides de pratique demandent du temps et de l'expertise, des ressources humaines et matérielles nécessaires. La collaboration internationale ADAPTE (http://www.adapte.org/www/index.php) réunit d'éminents experts internationaux dans ce domaine, et essaie de parer à ce problème en développant une méthodologie pour adapter des directives existantes à un contexte local spécifique. En Europe occidentale, cette méthodologie n’a été appliquée et évaluée jusqu’à ce jour que de manière sporadique. Elle n'a pas encore été utilisée dans le contexte d’une adaptation de lignes directrices relatives à l'abus de stimulants, ni dans des contextes autres que celui des soins de santé, tels que le secteur de l’aide sociale ou le contexte scolaire. Le groupe de recherche estime que, par rapport au développement de nouvelles lignes directrices, l'adaptation de directives existantes peut représenter des économies importantes. Cette méthodologie permet également d’impliquer d’importantes parties prenantes dans le processus d'adaptation, de sorte qu’une plus grande pertinence du produit final (adapté au contexte local belge) pour le terrain soit assurée. Le but de ce projet est d'élaborer, à l’aide de la méthodologie ADAPTE, un(e) (ensemble de) directive(s) sur la prévention, la détection et le traitement de la toxicomanie chez le groupe cible d’enfants et de jeunes de moins de 18 ans.

Dans un premier temps, une étude épidémiologique sera menée, axée sur a) la prévalence de la consommation problématique d'alcool et de drogues dans la population d’enfants et de jeunes belges et b) la prévalence de la consommation problématique de stimulants par leurs parents. Pour cette étude, un certain nombre de bases de données existantes seront consultées, y compris celles de l'enquête de santé, l'Échantillon Permanent et Pharmanet. Dans les moyens du possible, les variables socio-démographiques, telles que le sexe, l'âge ou les facteurs environnementaux (antécédents familiaux, etc), seront incluses dans l'analyse. Ces variables peuvent alors entrer en ligne de compte lors de la conception des guides de pratique à l’aide du processus ADAPTE.

Dans une seconde étude, une enquête en ligne sera menée afin d’identifier et de décrire les caractéristiques des organisations, initiatives et personnes actives dans le domaine de la prévention, la détection et / ou le traitement des jeunes usagers de stimulants. Les résultats de cette enquête serviront également à identifier les parties prenantes susceptibles d’être invitées et impliquées dans le processus ADAPTE, qui vise à adapter des lignes directrices existantes au contexte local belge. Les lignes directrices internationales, sélectionnées au moyen d'une revue systématique et servant de base, seront appréciées quant à leur pertinence et leur qualité méthodologique. Pour obtenir le résultat final souhaité, le groupe de recherche utilisera, pendant la phase ADAPTE, la technique du groupe nominal, une technique qui a été développée à partir de la méthodologie de la recherche-action participante. Pour ce faire, un plan par étapes sera établi pour l’évaluation de la qualité, de la cohérence, l'applicabilité, la pertinence des recommandations proposées dans le contexte belge.

Une proposition de directive sera ensuite mise à l’essai auprès des utilisateurs potentiels, dont les points de vue seront intégrés dans la finalisation des lignes directrices factuelles et spécifiques au domaine de la détection, la prévention et le traitement de la consommation d’alcool et de drogues chez les enfants et les jeunes. Le groupe de recherche souhaite impliquer dans le projet des intervenants actifs dans une grande variété de domaines, y compris le secteur des soins de santé, le secteur scolaire et le secteur de l’aide sociale. Le groupe de recherche se concentrera, dans les moyens du possible, sur l’élaboration d’une directive globale regroupant des recommandations destinées à divers environnements et différents domaines (diagnostic, prévention et traitement), dans le but d’aider les décideurs et les praticiens, confrontés à la complexité de la consommation problématique d'alcool et de drogue, lors de la prise de décisions précises.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique