Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

UPCASE - Plate-forme d'usagers et développement d'applicatifs collaboratifs pour l'économie sociale (Deuxième phase: janvier 2004 - décembre 2005)

Projet de recherche I2/2F/108 (Action de recherche I2)


Contrat I2/2F/108 :

Priode :

1/1/2004-31/12/2005

Partenaires :

  • Université de Liège (Coordinateur du projet)
  • Arafox SA 
  • ESNET asbl 
  • Mens- en Milieuvriendelijk Ondernemen 

Description :

Le projet UPCASE - User Platform and Collaborative Applications for the Social Economy Sector ou Plate-forme d'usagers et développement d'applicatifs collaboratifs pour l'économie sociale – s'adresse au secteur belge de l'économie sociale dans son ensemble (francophone et néerlandophone, marchand et non marchand). Ce projet a pour objectif de fournir à ces organisations l'occasion de s'approprier un ensemble d'outils informatiques afin de les aider à découvrir de nouveaux canaux de promotion et de distribution de leurs activités, ainsi qu'à favoriser et supporter des collaborations entre acteurs.

Le projet part en effet du constat d'un risque important de "fracture numérique" qui, du fait de facteurs de coûts et d'usages, laisserait le secteur de l'économie sociale en retrait de la vague de l'informatisation. Il s'agit d'éviter que les barrières techniques n'entravent la créativité et le sens entrepreneurial des acteurs et de fournir un cadre technologique laissant ensuite une totale autonomie au secteur pour y inscrire ses propres initiatives de manière décentralisée. C'est ainsi que les outils informatiques concernés ont comme caractéristique commune d'être tous développés en codes source ouverts sous licence GPL (logiciels libres).

Lors de la première phase du projet (2002-2003), trois associations-test ont été sélectionnées et ont fait l'objet d'un accompagnement particulier. Celui-ci visait à identifier leurs besoins en matière de nouvelles technologies, puis, au travers d'une démarche dite de "cycles itératifs", à aider les acteurs à s'approprier les outils qu'ils jugeaient les plus adaptés à leurs situations. Ces outils sélectionnés comportent des fonctionnalités telles que la gestion d'un site internet, la gestion documentaire, la gestion d'un agenda partagé, de mailing-lists, etc. Ils ont comme particularité d'être conviviaux et de pouvoir être utilisés et administrés par des utilisateurs finaux ne disposant pas de connaissance de programmation particulière.

Le projet vise donc à mener un travail de recherche-développement, de compilation et d’adaptation sur des outils prototypes disponibles en codes source ouverts. Le but est de porter ces outils à maturité, de les adapter aux spécificités du secteur et de pouvoir les mettre à disposition librement sans droit de licences. Mais ce volet technique se complète d'un volet socio-organisationnel et pédagogique important visant à placer l'utilisateur final au coeur du dispositif. Au travers de méthodologies d'analyse des besoins des utilisateurs et de compréhension des contextes dans lesquels ils opèrent, le projet vise également à s'assurer que les solutions techniques s'encastrent dans les spécificités opérationnelles du secteur de l'économie sociale. Un outil informatique, si performant soit-il, ne prend son sens et son usage qu'à partir du moment où il est approprié par les utilisateurs finaux.

La seconde phase du projet vise à tirer parti des résultats de l'expérimentation de la phase 1 afin de diffuser les outils à plus large échelle auprès de 40 organisations de l'économie sociale. Il s'agit, lors de cette phase, de développer davantage et de systématiser les supports destinés à l'accompagnement des utilisateurs : adaptation des outils aux spécificités du secteur de l'économie sociale, développement de supports pédagogiques, modèles d'analyse des impacts organisationnels liés à l'introduction des nouvelles technologies, etc. Il s'agit également de créer les conditions sectorielles et organisationnelles de réplicabilité et de diffusion à large échelle, de repérer les besoins transversaux et spécifiques au secteur de l'économie sociale, de repérer les facteurs de réussite ou d'échec de telles initiatives d'informatisation, et de susciter la mobilisation de mutliples acteurs pour soutenir la continuation du projet après la période de financement actuelle.

[http://www.upcase.be]

- Personne de contact (coordinateur du projet):

Université de Liège (ULg)
Laboratoire d’Etudes sur les Nouvelles Technologies, l’Innovation et le Changement (LENTIC)
Prof. François Pichault
Boulevard du Rectorat 19 B51
4000 LIEGE
Tél : 04 366 30 70
Fax : 04 366 29 47
lentic@ulg.ac.be

PARTENARIAT

Coordinateur Université de Liège (ULg) Laboratoire d’Etudes sur les Nouvelles Technologies, l’Innovation et le Changement (LENTIC)

Partenaire 1 Arafox scrl

Partenaire 2 Esnet asbl

Partenaire 3 MeMO vzw


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2014 SPP Politique scientifique