Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

La société urbaine au bas Moyen Age

Projet de recherche P4/14 (Action de recherche P4)


Personnes :


Description :

Le projet de recherche a l'ambition d'approfondir notre connaissance sur les mécanismes fondamentaux qui ont formé la société urbaine des Pays-Bas bourguignons du 14ème au 16ème siècle dans les principautés de Flandre et du Brabant en particulier. Les Pays-Bas étaient parmi les régions les plus peuplées et les plus urbanisées de l'Europe occidentale à cette époque. En plus, les villes flamandes et brabançonnes ont attiré une industrie textile d'exportation et des fonctions commerciales importantes à l'échelle internationale. Elles étaient intégrées dans un réseau européen, ce qui a encore contribué à dynamiser leur expansion. Ainsi, elles sont la pierre de touche idéale pour mesurer le dynamisme de la société urbaine pré-industrielle.

Une approche intégrée comporte non seulement une thématique innovatrice, où les structures sociales sont considérées comme catalyseur de l'innovation et du changement social et comme réseaux de protection et de mobilité sociales, mais aussi une approche nécessairement comparative avec les autres régions urbanisées de l'Europe, telle l'Italie du Nord et du Centre, avec des pays moins marqués par l'élément urbain, mais qui étaient plus centralisés, tels l'Angleterre et la France, et avec la région fragmentée, aussi bien politiquement qu'économiquement, qu'était l'Allemagne.

Chacun des laboratoires contribue à la recherche en intégrant ses propres champs d'expertise : la complémentarité de la méthode et du contenu de la recherche et une collaboration intense sont d'une importance capitale pour atteindre les buts et ajuster les recherches dans les laboratoires. Les chercheurs de la RUG sont spécialisés dans les relations sociales et économiques en Flandre et dans les structures socio-politiques de l'état bourguignon aux 14ème, 15ème et 16ème siècle, en plus ils apportent une riche tradition en matière de méthodologie (particulièrement la prosopographie); le laboratoire de l'UCL s'occupe de la recherche en matière des corps de métiers et leur impact social et économique dans les principautés méridionales des Pays-Bas bourguignons (Namur, Brabant, Liège); les chercheurs de l'UFSIA travaillent sur les équilibres économiques dans le réseau urbain du Brabant en insistant sur les fonctions d'une ville-capitale en pleine émergence, comme Bruxelles aux 15ème et 16ème siècles; les FUSL sont spécialisées dans l'histoire institutionnelle et l'histoire du droit urbain au bas moyen âge.

Les réseaux urbains et les fonctions urbaines sont analysés avec précision dans le contexte d'une économie régionale et européenne. L'influence du commerce de détail, du marché du travail, du commerce international et de la centralisation administrative entre en ligne de compte. La législation urbaine forme le cadre général du développement économique et social. Les documents relatifs à la pratique judiciaire et à la police permettent de mesurer son impact sur la vie quotidienne et les réalités sociales. Les grandes lignes du développement social contribuent à présenter de façon nuancée l'infrastructure socio-politique de la ville et à redéfinir les idées reçues sur l'identité sociale des élites urbaines, des métiers et des autres corporations. Des éléments cruciaux sont par exemple la mobilité sociale à travers le mariage, la topographie de la richesse et de la pauvreté, les processus de marginalisation, l'impact des finances privées et publiques sur la société urbaine, et la position des groupes sociaux spécifiques (les étrangers, les corporations, les femmes et les enfants).

Afin d'atteindre leur but, les chercheurs du projet font usage d'un grand éventail de méthodes et de sources. Des archives belges et étrangères sont consultées. L'analyse prosopographique permet de tracer le profil social des élites urbaines et l'impact des stratégies matrimoniales, mais aussi les voies ouvertes aux groupes discriminés légalement (tels les enfants illégitimes) pour être intégrés dans les réseaux sociaux de la ville et les différentes manières par lesquelles les réseaux privés et informels (par exemple ceux du marché et celui des auberges) se rapportent aux systèmes sociaux plus formels dans la ville ou dans la famille. L'influence d'une élite urbaine est surtout manifeste, comme le démontre l'interpénétration des classes gouvernantes et des élites économiques (les marchands, les entrepreneurs, les courtiers et les rentiers) et l'évolution des différents systèmes formels pour contrôler l'action sociale et protéger les patrimoines des familles.

Les méthodes quantitatives permettent de mieux apprécier les développements sociaux et économiques dans le réseau urbain: hiérarchies des villes, systèmes d'approvisionnement, structures de consommation, prolétarisation et marché du travail dans les villes industrielles, centralisation politique dans les capitales, centralisation économique dans les métropoles, etc. La confrontation des sources écrites avec des données iconographiques et archéologiques montre clairement l'apport des diverses corporations qui ont structuré la vie sociale dans les villes (métiers, confréries, hanses marchandes, guildes de rhétoriciens ou d'archers).


Documentation :

Shaping urban identity in Late Medieval Europe = L'apparition d'une identité urbaine dans l'Europe du bas moyen âge  Boone, Marc - Stabel, Peter (eds)  Leuven: Garant, 2000 (PB5616)

A propos de ce site

Données personnelles

© 2018 SPP Politique scientifique