Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Régionalités et durabilité comparées en Pisidie, Beotie, Picenum et Gaule du nord-ouest entre l'âge du fer et le moyen âge (1.000 av. J.-C.-1.000 ap. J.-C.)

Projet de recherche P7/09 (Action de recherche P7)


Personnes :

  • Dr.  POBLOME Jeroen - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Dhr.  VAN HEESCH Johan - Bibliothèque Royale de Belgique (BR)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Prof. dr.  VERSTRAETEN Gert - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Dr.  VAN NEER Willem - Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Dr.  VERSLYPE Laurent - Université Catholique de Louvain (UCL)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Prof. dr.  VERMEULEN Frank - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017
  • Prof. dr.  BINTLIFF John - Universiteit Leiden (UN-LU)
    Partenaire financé étranger
    Durée: 1/4/2012-30/9/2017

Description :

1. Objectifs du projet

Le projet propose tout d’abord d’établir et de comparer les modalités du changement et du développement dans quatre régions antiques précises (Pisidia dans le sud-ouest de la Turquie, Béotie en Grèce centrale, Picenum en Italie adriatique et le nord-ouest de la Gaule, en Belgique et dans le Nord de la France), dans lesquelles chaque partenaire a été actif les dernières décennies. Une région ne se conforme pas à une entité statique mais évolue au cours du temps, dans une relation dialectique avec divers contextes, locaux et régionaux, politique, culturel, socio-économique, démographique et environnemental. C’est pourquoi le projet souhaite également établir la mesure dans laquelle la résilience humaine, la vulnérabilité sociale et les conditinons de pérennité ont changé dans ces régions à travers les âges, au gré de cycles de complexification et de déclin. Les partenaires souhaitent exploiter les données régionales collectées, en les traitant et modélisant avec, quand cela est possible et nécessaire, les informations nouvellement acquises sur le terrain. Il s’agit de comprendre les mécanismes spécifiques et variables à la fois, du changement régional, et de s’inscrire dans un processus de comparaison inter-régionale des indices archéologiques, historiques, géographiques, géoarchéologiques, bioarchéologiques ainsi que des aspects conceptuels des cycles du changement régional.
Le potentiel de la considération de larges fourchettes chronologiques est largement attesté pour ce qui concerne l’identification de structures régionales et l’évaluation du changement. Les impétrants proposent de se concentrer sur le premier millénaire BC et le premier millénaire AD, comprenant les périodes de l’Âge du fer, hellenistique et républicaine, romaine impériale, tardo-antique et byzantine précoce, byzantine et alto-médiévale dans chaque région étudiée. Les mondes romains et de l’Antiquité tardive ont été au centre des programmes IAP antérieurs du réseau. Ils demeurent importants dans le projet soumis mais les partenaires souhaitent plus précisément regarder “par delà les frontières romaines”, en vue de comprendre les cycles déterminants de la complexité ou du déclin à travers les âges, mobilisant tant l’analyse de l’évolution du paysage et des pratiques et techniques agricoles, l’évolution à long terme des productions artisanales et des échanges, les sources historiques régionales et la modélisation démographique, les processus de (dé-) et (ré-) urbanisation, les traditions régionales de construction, les variations dans les schémas de subsistance, le rôle du monnayage, que, en général, la nature des relations entre croissance et décroissance de la complexité sociale et dans le développement régional.

Le projet soumis envisage d’apporter une contribution spécifique à l’étude de l’économie antique, dont la notion de croissance modérée à l’échelle régionale est une question centrale de la recherche récente. Rompant avec les travaux antérieurs, son potentiel innovant n’a pas encore été exploré en archéologie. C’est la raison pour laquelle notre projet oriente la recherche sur des thèmes soigneusement sélectionnés dans quatre études de cas archéologiques. Cela renforce le potentiel d’innovation de ses aspects holistique et interdisciplinaire, sur lesquels une recherche théorique et empirique consacrée aux développements régionaux du passé peut légitimement être fondée. Dans une première étape, les partenaires souhaitent adopter une position mutuellement enrichissante par laquelle ils peuvent alimenter chacune de leurs études de cas régionales. Cela repose sur une étroite collaboration interdiscipinaire entre les partenaires. Dexuièement, ils souhaitent également contribuer aux débats en cours dans les disciplines variées en présence, par l’établissement de comparaisons des dynamiques de viabilité régionale dans la longue durée, et des cycles de complexification et de déclin.

En somme, le projet proposé vise à catalyser les analyses comparatives et à atteindre un plus haut degré de synthèse des cycles de changement et de développement dans les régions étudiées, agissant en tant que laboratoires interdisciplinaires comparant et confrontant les facteurs influençant la durabilité variable des sociétés, offrant jusqu’à un potentiel utile à l’étude des régions contemporaines.

2. Description du projet

Les Work Packages suivants sont proposés :

WP1 L’évolution des paysages régionaux et capacités d’exploitation/production agricole
L’objectif majeur du WP1 est d’analyser la complexité des interactions nature-société à l’échelle régionale. Cela implique, avant toute autre chose, de reconstituer la répartition des types de sol et les modalités de leur usage. Ensuite, il s’agit d’analyser l’impact de ces modes d’utilisation et de leur intensité variable sur les phénomènes d’érosion, de sédimentation et sur les ressources mêmes des sols. Enfin, l’impact conjoint des changements de végétation ainsi que des dynamiques géomorphologiques sur les potentiels agricoles territoires seront examinées à une plus plus échelle, dans des régions élargies.

WP2 Les développements des productions artisanales et des échanges dans la longue durée
WP2 a pour objectif d’étudier comment, quand et où les ressources minérales ont-elles été exploitées et utilisées dans les régions analysées dans le présent projet. Il cherche également à identifier comment les productions artisanales ont été organisées et en quoi cette organisation a évolué dans le temps. En ce sens, l’étude de la céramique, du verre et des métaux dans chaque région permet de localiser et de préciser les technologies des ateliers de production, ainsi que de contribuer à l’identification des produits finis importés, des réseaux d’échange et des profils de consommation.

WP3 Les développements historiques régionaux et la modélisation démographique
Le but premier du WP3 est d’étudier le développement des populations dans des perspectives à moyen et à long terme, l’usage des sols et les structures socio-économiques complexes, en leur associant spécifiquement des études comparatives des modalités du développement régional, de durabilité, des effets des relations centre-périphérie et des formes évolutives des réseaux de places centrales, en les basant sur une approche historique et archéologique intégrée.

WP4 L’urbanisation et les traditions régionales de construction
Le WP4 a pour objet principal l’étude des dynamiques de fondation, de croissance, de changement, de continuité et de désintégration du fait urbain dans les quatre régions analysées dans ce projet, dans une perspective de longue durée. La période considérée comprend bien sûr la naissance du processus d’urbanisation, suivie par des vagues de transformations urbaines, incluant désurbanisation et réurbanisation. L’étude diachronique des villes et l’évaluation de l’évolution à long terme des traditions régionales de construction est donc un excellent moyen d’analyser les continuités et les changements à l’échelle de communutés micro-régionales.

WP5 Les hommes et leurs moyens de subsistance
Dans ce WP5, des analyses archéozoologiques, macrobotaniques et archéo-anthropologiques seront conduites dans chaque région étudiée. L’objectif est d’établir une large vision diachronique régionale de l’évolution des moyens de subsistance humaine et de l’importance relative des biens alimentaires consommés, de l’organisation de l’approvisionnement en produits locaux ou issus de réseaux d’échange, des accès différentiés aux biens de prestige et de l’évolution du statut conjoint des consommateurs et des biens alimentaires.

WP6 Les économies monétaires régionales
L’introduction du monnayage dans le monde occidental a révolutionné les modes d’échange des biens marchands et a modifié les relations humaines. Le WP6 étudiera les différents modes de réaction des régions d’étude du projet à l’arrivée de la monnaie, compte établir la variabilité de leur degré de monétisation dans une perspective à long terme, et examinera l’usage de dénominations spécifiques ainsi que les valeurs actuelles des monnaies, en en comparant la place dans les politiques régionales d’une part, et autoritaires centralisées d’autre part.

WP7-9 Les développements régionaux socio-économiques et des occupations
Les WP7-9 tendent à définir les vagues de complexification sociale et de déclin dans les quatre régions étudiées dans le projet pour, respectivement (WP7) de l’Âge du fer aux périodes hellenistique et républicaine, (WP8) le Haut et le Bas Empires romains, et (WP9) les périodes byzantine et altomédiévale. En adoptant une plate-forme analytique similaire, les objectifs majeurs des WP7-9 visent à dresser l’état et à comparer dans la longue durée le potentiel, les défis et les écueils qu’ont représentés les processus historiques dans les trajectoires régionales et des communautés locales. L’accent sera mis sur les dynamiques socio-économiques de micro-régions et de leurs relations entrelacées avec les schémas d’occupation.

WP10 Régionalismes et durabilité : conclusions et potentiel pour les sociétés contemporaines
Ce WP conclusif ambitionne, d’une part, de fonctionner comme une plate-forme de synthèse du projet et, d’autre part, d’explorer le potentiel des conclusions du projet dans la considération des sociétés contemporaines. L’on croisera à cet effet des concepts et des théories sur les processus actuels de développement régional, issus de la géographie sociale et économique. Le dialogue entre les partenaires et la recherche de résultats méthodologiques et conceptuels généraux relevant de la pérennité des régionalismes seront fortement encouragés.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique