Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Une approche intégrée pour la comprehension de la pathogénie de neurodégénération

Projet de recherche P7/16 (Action de recherche P7)


Personnes :


Description :

Le réseau proposé - NEUROBRAINNET - rassemble des chercheurs spécialisés, entre autres, en neurologie clinique, en neuropathologie, en génétique et génomique, en biologie cellulaire et modèles expérimentaux, et en modélisation de protéines. Ils mèneront une recherche transversale dans le domaine des maladies neurodégénératives. Le réseau concentrera ses activités de recherche sur les maladies neurodégénératives du système nerveux central (CNS) comme la maladie d'Alzheimer, la démence frontotemporale, la démence à corps de Lewy, la maladie de Parkinson ou encore la sclérose latérale amyotrophique.

Le projet essentiel de ce réseau sera d’acquérir une meilleure connaissance des processus cellulaires et moléculaires qui mènent à ces maladies dégénératives importantes. Ces maladies dévastatrices, dont le nombre augmente avec le vieillissement de notre population, ont un impact énorme sur la qualité de vie des patients et de leurs proches, et ont une issue fatale après une évolution relativement longue. Bien que ces maladies aient des conséquences socio-économiques importantes dans le monde entier, aucun traitement efficace n'est encore disponible.
Le réseau se compose de 5 groupes de chercheurs qui représentent l’ensemble des principales équipes actives dans la recherche sur les maladies neurodégénératives en Belgique. Le réseau englobe également quatre équipes internationales provenant des Pays Bas (Rotterdam), d’Allemagne (Aix-la-Chapelle et Kiel) et de France (Lille). La qualité du travail scientifique de plusieurs de ces groupes est amplement reconnue au niveau mondial, comme l’atteste l’obtention de prix scientifiques majeurs, des publications dans les meilleurs journaux de tout haut niveau, des financements internationaux (p.e. de l’UE) et des participations à des réseaux internationaux. En outre, le réseau comprend de jeunes chercheurs, devenus récemment responsables de nouvelles équipes, après avoir acquis de l’expérience lors de séjours prolongés à l’étranger. De cette manière, en plus de ses objectifs scientifiques ambitieux, le réseau souhaite intégrer de jeunes scientifiques prometteurs et leur donner accès à l'infrastructure de recherche actuelle des groupes établis. Le réseau stimulera également l'interaction scientifique et la formation des différents chercheurs, et augmentera la visibilité des recherches menées en Belgique sur les maladies neurodégénératives.

Le réseau vise à clarifier une série de questions scientifiques fondamentales liées aux processus pathophysiologiques à la base de ces maladies neurodégénératives. Plus spécifiquement, il vise à identifier les voies biologiques liées à ces maladies, en identifiant les gènes originaux et les facteurs de risque génétiques, en identifiant des gènes capables de modifier l’évolution de ces maladies, en analysant les voies métaboliques dans lesquels les protéines codées par ces gènes sont impliquées, et finalement, en fournissant les outils nécessaires au diagnostic précoce, à la prévention et au traitement.

Bien que les maladies neurodégénératives représentent un mélange hétérogène d’entités pathologiques, il est devenu évident, durant les dernières années, que plusieurs thèmes y apparaissent de manière récurrente. Toutes affectent le système nerveux, sont habituellement caractérisées par un âge tardif de début, des dysfonctionnements synaptiques y sont présents, et beaucoup d’entre elles sont caractérisées par des anomalies biochimiques, telles que des « inclusions » cellulaires anormales ou une accumulation anormale de peptides. D’un point de vue mécanistique, la fonction neuronale y est compromise par des problèmes de transport axonal, un dysfonctionnement mitochondrial, des altérations de la conduction nerveuse ou de la neurotransmission ou une vulnérabilité accrue au stress cellulaire aboutissant à la mort par apoptose. En outre, les approches technologiques utilisées dans différents domaines de ces maladies se superposent considérablement, et pour ces deux raisons – c.à.d. conceptuellement au niveau scientifique et pratiquement au niveau expérimental – nous avons réuni ces équipes dans un réseau intégré. Bien que les interactions scientifiques soient habituellement plus difficiles à gérer dans un organigramme pyramidal, les interactions de nature technologique sont une manière presque naturelle d’organiser l’activité de différents groupes dans un réseau, et pour cette raison nous avons défini 5 thématiques de travail couvrant les différentes étapes du plan de travail que nous voulons développer dans différents domaines.

Ces thématiques sont :

(1) Neurologie clinique et neuropathologie humaine
(2) Génétique, génomique et génomique fonctionnelle
(3) Biologie cellulaire et modèles expérimentaux
(4) Modélisation des protéines
(5) Recherche transversale

Plusieurs équipes de recherche avec des expertises complémentaires ou synergiques dans des domaines précis sont impliquées dans chaque thématique. Nous prévoyons que les interactions entre ces groupes permettront d’atteindre une masse significative et critique nécessaire pour investiguer les principales questions scientifiques du projet.

Ce réseau PAI - NEUROBRAINNET – est le renouvellement et la prolongation du réseau P6/43 - NEURONET - qui a été très bien évalué lors de l’évaluation internationale organisée par BELSPO. Par conséquent, nous proposons de poursuivre notre étude de la pathogénie des maladies neurodégénératives par une approche multidisciplinaire et interdisciplinaire mais en se focalisant sur les maladies du cerveau comme proposé par les évaluateurs. En tenant compte de l'expertise des différents groupes de recherche, de leur production scientifique, des interactions et des résultats obtenus dans le réseau précédent, nous proposons 5 thématiques importantes. Notre équipe intégrée de chercheurs cliniques et de chercheurs fondamentaux ayant les expertises requises en neurologie et neuropathologie, en génétique, génomique et génomique fonctionnelle, en biologie cellulaire et modèles expérimentaux, en biologie structurale et bio-informatique, va permettre une meilleure connaissance de l’étiologie des maladies neurodégénératives, mais va permettre également d’établir des connexiions avec la clinique dans le cadre d’une recherche transversale permettant de meilleurs diagnostics, préventions et traitements.

En conclusion, ce réseau propose de développer un effort de recherche considérable dans la compréhension des maladies neurodégénératives en réunissant un nombre significatif d’excellents groupes de recherche Belges et Européens, créant ainsi un département virtuel de recherche qui aura une masse critique lui permettant d’être compétitif sur la scène internationale dans ce domaine de recherche.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique