Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Réseau belge en modélisation, analyse, conception et optimisation stochastiques de systèmes de communication

Projet de recherche P7/23 (Action de recherche P7)


Personnes :

  • Prof. dr.  VANDENDORPE Luc - Université Catholique de Louvain (UCL)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Prof. dr.  MOONEN Marc - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Dr.  BRUNEEL Herwig - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Dr.  ROGIER Hendrik - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Dr.  DEBBAH Mérouane - Ecole supérieure d'électricité (SUPELEC)
    Partenaire financé étranger
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Dr.  TIJHUIS Anton - Technische Universiteit Eindhoven (TUE)
    Partenaire financé étranger
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017
  • Dr.  BOXMA Onno J. - Technische Universiteit Eindhoven (TUE)
    Partenaire financé étranger
    Durée: 1/10/2012-30/9/2017

Description :

Le projet porte sur les “liaisons et réseaux de communication filaires et sans fil”, et comprend les sujets suivants : la modélisation et l’analyse du trafic, la modélisation et la mise en forme de canaux de communication, la conception optimisée d’algorithmes de traitement des signaux en émission et réception, d’allocation des ressources et de gestion des files d’attente.

Des révolutions conceptuelles récentes et de nouveaux défis requièrent un effort de recherche coordonné dans ce domaine. On peut en particulier mentionner les communications coopératives ou à relais, la gestion des interférences dans des systèmes de communication à haut débit ou des cartes électroniques soumises à de la diaphonie ou des interférences co-canal ; les réseaux cognitifs ; le caractère hétérogène et irrégulier des sources de trafic ; la prise en compte d’exigences différentiées de qualité de service (QoS). En outre, les métriques d’analyse et de performance ne doivent pas seulement porter sur le débit d’information, le taux d’erreur (binaire ou des paquets), la perte et le retard de paquets, mais également sur l’équité et la priorité entre utilisateurs, l’efficacité énergétique et la complexité calculatoire, et cela, de la manière la plus globale possible.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique