Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Vers une gestion durable des plans d’eau à l’échelle paysagère (PONDSCAPE) (PHASE II)

Projet de recherche SD/BD/02B (Action de recherche SD)


Personnes :

  • Prof. dr.  MARTENS Koen - Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • Dr.  CASTIAUX Annick - Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • M.  KESTEMONT Patrick - Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • Prof. dr.  DE MEESTER Luc - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • Dr.  CAUCHIE Henry-Michel - CRP - Gabriel Lippmann (LIPPM)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • Prof. dr.  VYVERMAN Wim - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011
  • Dr.  HOFFMANN Lucien - CRP - Gabriel Lippmann (LIPPM)
    Partenaire non financé étranger
    Durée: 15/12/2008-31/1/2011

Description :

Context

L'eau est nécessaire dans toutes les formes de vie (article 18.2 de l'Agenda 21). La biote des habitats d'eaux douces constitue une large composante de l'ensemble de la biodiversité: plus de 8% d'espèces inventoriées correspondant à 0.01% seulement de la surface totale. Des études récentes (Williams et al., 2004, Biggs et al., 2005) ont montré que les mares, malgré leur petite taille, contribuent significativement à la biodiversité aquatique à l'échelle régionale. Comparativement aux lacs, fleuves, rivières et ruisseaux, elles contiennet une richesse relativement importante d'espèces locales (diversité alpha) lorsque l'échantillonnage est standardisé par secteur. De plus, et, plus important encore, les mares abritent une proportion significative de la richesse totale des espèces de végétaux et macro-invertébrés présente aux échelles spatiales plus larges. Et finalement, jusqu’à 60% de toutes les espèces rares d’eaux douces en Grande Bretagne se trouvent dans les plans d’eau.


Description du projet

Objectifs

PONDSCAPE fournira des recommandations scientifiquement pertinentes pour une approche de gestion durable (stratégie de Göteborg) et susceptibles de réconcilier le souci de protéger et d'augmenter les niveaux de biodiversité à diverses échelles spatiales (CBD, RAMSAR convention sur les zones humides, Directive cadre sur l'eau de la Communauté Européenne) avec le besoin d'encourager des activités économiques et d'assurer une croissance économique (Stratégie de Lisbonne sous la nouvelle impulsion de la réunion du Conseil de l'Europe à Bruxelles en 2005).

Les objectifs opérationnels sont:

• Etudier, en Belgique et au Luxembourg, l'organisation de la biodiversité des mares incluant le fonctionnement des écosystèmes, à des échelles spatiales multiples et la corréler avec les principales variables motrices, dont l'âge de la mare en particulier
• Quantifier les effets des stratégies de gestion sur la biodiversité des espèces de mares aux niveaux local et régional et élargir nos connaissances sur la prédominance de polluants et leurs effets sur la biote des mares
• Comprendre la manière dont les utilisateurs estiment les risques et avantages des mares et comment la création et la gestion des mares peuvent être assurées d'une manière durable.


Méthodologie

PONDSCAPE est sub-divisé en sept work packages.

WORKPACKAGE 1: Biodiversité à échelles spatiales multiples: Modèles et variables motrices
Notre stratégie d'étude de l’organisation spatiale et des moteurs multi échelles de la biodiversité des mares est articulée autour de trois composantes majeures:
(1) (Re-) analyse des bases de données existantes,
(2) Une évaluation au niveau national de la biodiversité des mares, spécifiquement conçue pour mettre en évidence les échelles spatiales auxquelles se manifeste la majeure partie de la biodiversité des mares
(3) Une étude de cas sur un système modèle présentant un très haut degré de connectivité, dans le but de déterminer les variables motrices importantes de la diversité beta.

WORKPACKAGE 2: Biodiversité et âge de la mare
Nous allons comparer la composition de la communauté d’espèces d'un groupe de mares d'âge variable. Une telle analyse permettra aussi de déterminer jusqu’à quel point la création échelonnée de nouvelles mares dans une planification régionale peut contribuer à une diversité régionale élevée, et dès lors permettre la conception de stratégies plus efficientes pour la création et protection de mares

WORKPACKAGE 3: Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes
Nous décrirons les relations au niveau phénoménologique, c’est–à-dire comme elles peuvent être observées et quantifiées sur le terrain. Nous nous focaliserons sur les aspects qualitatifs et quantitatifs de l'utilisation des ressources et autres attributs fonctionnels des communautés microbiennes afin de caractériser le fonctionnement des écosystèmes mares.

WORKPACKAGE 4: Evaluation des techniques de gestion
Nous allons surveiller les effets de diverses actions de gestion des mares associées à un grand nombre de mares. Les données seront combinées avec celles obtenues dans les WP1 et WP2 et des simulations informatiques seront utilisées dans le but d’évaluer comment les techniques de gestion locale et la création de nouvelles mares peuvent être appliquées pour maximiser la biodiversité à l’échelle régionale.

WORKPACKAGE 5: Biodiversité des mares, gestion et pollution
PONDSCAPE élargira le nombre de pesticides étudiés au cours du projet MANSCAPE et étudiera spécifiquement la dynamique temporelle des pesticides en relation avec les calendriers de pulvérisation dans le secteur agricole.

WORKPACKAGE 6: Historique de l’importance socio-économique des mares pour les utilisateurs
PONDSCAPE déterminera comment les mares ont acquis ou perdu leur valeur objective dans le passé plus ou moins proche. Les perceptions des utilisateurs (agriculteurs, agences de conservation de la nature, autorités locales, population riveraine) concernant plusieurs aspects relatifs aux mares agricoles seront analysées par des interviews semi directives, pour sonder les points de vue des utilisateurs concernant les caractéristiques socio-économiques des mares : coûts versus revenus, importance dans l’économie agricole et au-delà, pratiques de gestion et problèmes, opportunité de compensations financières.

WORKPACKAGE 7: Valorisation des résultats, directives et recommandations pour l’aménagement
Les résultats de tous les workpackages précédents seront compilés dans le WP7. Ce WP synthétisera l’ensemble des résultats et les traduira dans un « produit » qui rejoindra les objectifs stratégiques de PONDSCAPE.


Résultats attendus et délivrables

Divers délivrables ont déjà été identifiés. Le protocole d’échantillonnage Manscape sera actualisé pour ce projet. Des bases de données contenant des mesures de variables abiotiques, des mesures de la biodiversité, des interviews d’utilisateurs, etc, seront développées et mises à disposition de la plate-forme belge de biodiversité. Les résultats des études seront publiés en priorité dans la littérature scientifique, mais seront aussi disséminés via la presse grand- public, dans les réunions PONDSCAPE et par le comité de suivi du projet.


Partenaires

Activités

L’Institut Royal Belge des Sciences Naturelles (IRScNB), Biologie des Eaux Douces, coordonne PONDSCAPE comme c’était le cas antérieurement pour le projet MANSCAPE. Il est en charge également de l’analyse des aspects benthiques de la biodiversité des plans d’eau. L’Université Catholique de Leuven, département de Zoologie a une grande et longue expertise en écologie du zooplancton (principalement Cladocera) des étangs et mares. Elle organise avec l’IRScNB la majeure partie de l’ensemble de l’échantillonnage en Belgique et au Luxembourg. L’Université de Gand analyse le phytoplancton et la biodiversité des bactéries des plans d’eau. La boucle microbienne est investiguée avec l’Université du Luxembourg. L’Université de Namur (FUNDP) a une double fonction dans PONDSCAPE : ce partenaire traite à la fois des études éco-toxicologiques et des questions socio-économiques du projet. Natuurpunt vzw, Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek, Université de Liège et Le Jardin Botanique National sont des partenaires associés.


Coordonnées

Coordinateur

Koen Martens
Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB)
Rue Vautier 29
B-1000 Bruxelles
Tel:+32 (0)2 62 74 315
Fax:+32 (0)2 64 64 433
email: martens@naturalsciences.be

Promoteurs

Luc De Meester
Laboratory of Aquatic Ecology
Katholieke Universiteit Leuven
Oude Markt 13
B-3000 Leuven
Tel:+32 (0)16 32 37 08
Fax:+32 (0)16 32 45 75
Luc.DeMeester@bio.kuleuven.be

Wim Vyverman
Universiteit Gent
Biology Department
Protistology and Aquatic Ecology
Krijgslaan 281 S8
B-9000 GENT
Belgium
Tel:+32 (0)9 264.85.01
Fax:+32 (0)9 264.85.99
wim.vyverman@Ugent.be

Annick Castiaux & Patrick Kestemont
Facultés Universitaires N.D. de la Paix
Rue de Bruxelles 61,
B-5000 Namur
Tél: +3281724363
Fax: +3281724362
annick.castiaux@fundp.ac.be
patrick.kestemont@fundp.ac.be

Henri-Michel Cauchie & Lucien Hoffmann
CRP - Gabriel Lippmann
41, rue du Brill
L-4422 BELVAUX
Luxembourg
Tél: (+352) 47 02 61 1
Fax: (+352) 47 02 64
email: hoffmann@lippmann.lu
cauchie@lippmann.lu

Associated Partners :

Natuurpunt vzw (marc.herremans@natuurpunt.be)
University of Liege (blosson@ulg.ac.be)
Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek (dirk.bauwens@instnat.be, luc.denys@instnat.be)
The National Botanical garden (leo.vanhecke@br.fgov.be)


Comité de suivi

Ivo Adam - Gemeentebestuur Merelbeke
Dominique Aerts - Instituut voor Natuurbehoud
Tom Andries - Natuurpunt
Pauwel Bogaert - Regionaal Landschap Houtland
Philippe Collard - Dierenarts
Jos Coteur - Natuurpunt Hasselt-Zonhoven
Luc Crevecoeur - Provincie Limburg
Thierry Demol - Service Public de Wallonie
An Devroey - Regionaal Landschap Dijleland
An Digneffe - Regionaal Landschap Haspengouw & Voeren
Olivier Dochy - Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek
Luk Dombrecht - Regionaal landschap Haspengouw & Voeren
Edmée Engel - Institute National Museum of Natural History
Pierre Gerard - Ministère de la Région Wallonne
Emmanuel Gilissen - Afrika Museum
Machteld Grijseels - Brussels Instituut voor Milieubeheer
Paul Haustraete - Regionaal Landschap Vlaamse Ardennen
Yvan Hayez - Fédération Wallonne de l'Agriculture
Pierre Hubau - AMINAL
Rik Jacobs - Natuurpunt Hasselt-Zonhoven
Claudine Junck - SICONA
Thierry Kinet - Natagora
Alain Le Roi - Université Catholique de Louvain
Louis-Joan - Lemmer Dienst Leefmilieu
Iwam Lewylle - Natuurpunt
Anne Loncin - Crie of Anlier Forest
Gerald Louette - Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek
Marc Meyer - National Museum of natural History
Christian Mulders - Ministère de la Région Wallonne
Bart Paesen - Regionaal Landschap Meetjesland
Hélène Quidé - Regionaal Landschap Meetjesland
An Rekkers - Regionaal Landschap Zenne, Zuun en Zoniën
Herman Reynders - Stad Hasselt
Henk Schaut - Regionaal Landschap Ijzer & Polder
Hendrik Segers - Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen
Wim Slabbaert - Vlaamse Overheid
Joeri Steeno - Regionaal Landschap Dijleland
Marc Thirion - Ministère de la Région Wallonne
Jeroen Van - Gemert Natuurpunt Zuidoost Limburg
Kris Vandekerckhove - Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek
Geert Vandekerkhof - Stad Hasselt
Luc Vandenbosch - Natuurpunt Hasselt-Zonhoven
Rudy Vanherck - Natagora
Bert Vanholen - AMINAL
Thierry Vercauteren - Provinciaal Instituut voor Hygiëne
Gaby Verhaegen - Vlaamse Milieumaatschappij
Patrice Verscheure - Maison de l'Eau de l'Attert asbl
Paul Vos - Stad Hasselt
Guido Waajen - Platform Meren en Plassen


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique