Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Capacité paysagère et attitudes sociales face à l’implantation de parcs éoliens en Belgique (LACSAWEP)

Projet de recherche SD/EN/01A (Action de recherche SD)


Personnes :

  • Dr.  VAN ROMPAEY Anton - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Mme  DE CONINCK Mireille - DG Aménagement territoire, Logement, Patrimoine R. Wallonne (ALPRW)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Mme  CHAROUK Jade - Association pour la Promotion des Energies Renouvelables (APERE)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Mevr.  BAETEN Relinde - Ecopower cvba (ECOP)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • M.  FELTZ Claude - Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Prof. dr.  KESTELOOT Christian - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Prof. dr.  GULINCK Hubert - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Mevr.  SCHAUT Christa - Organisatie voor Duurzame Energie ODE-Vlaanderen vzw (ODE)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Mevr.  HOFKENS Els - Dep. Ruimtelijke Ordening, Wonen en Onroerend Erfgoed (RWO)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Prof. dr.  SCHMITZ Serge - Université de Liège (ULG)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Dhr.  BUELENS Wim - Vlaamse Energieagentschap (VE)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009

Description :

Contexte

Les évolutions globales récentes, comme le prix croissant des matières premières et la conscientisation du réchauffement climatique, engendrent un intérêt important envers les sources d'énergies renouvelables. Ceci s’harmonise bien avec la nouvelle quête d’un équilibre entre les besoins économiques, environnementaux et sociaux de la société, également appelé développement durable. Ces trois piliers concernent également les projets éoliens. Il ressort des expériences dans les pays voisins que ce sont surtout les aspects sociaux (réactions des riverains) et environnementaux (impact paysager) des projets éoliens qui retiennent l’attention. C’est pourquoi nous voulons examiner quels sont les paysages adaptés aux projets éoliens en Belgique (aspect environnemental) et comment ces projets sont perçus par les citoyens belges dans différents contextes (aspect social).


Description du projet

Objectifs

Le projet est constitué de trois lignes de recherche :

1. Création d'une carte d’évaluation paysagère relative aux éoliennes à l'échelle de la Belgique. Cette carte renseigne de la capacité paysagère pour des projets éoliens dans les différents paysages belges.

2. Analyse de la formation et de l'évolution des attitudes face aux projets d’éoliennes.

3. Intégration des deux précédentes lignes de recherche en directives politiques qui permettront aux responsables politiques d'évaluer, globalement et selon le contexte paysager, l'impact paysager des projets éoliens et d'orienter les attitudes envers ceux-ci.


Méthodologie

Description de la méthodologie par ligne de recherche :

1. Etablissement d’une carte d’évaluation paysagère qui reflète les capacités paysagères pour des éoliennes en Belgique.

Grâce à une enquête par questionnaire auprès d'un échantillon représentatif de 2000 Belges, nous voulons déterminer les éléments du paysage qui sont importants pour l'évaluation de l'impact des éoliennes dans ce paysage.
Pour ce faire, nous retoucherons des photos de paysages en introduisant des éoliennes grâce à un logiciel. Les éléments du paysage examinés concerneront les indicateurs visuels (ouverture du paysage, biomasse visible, espace bâti visible), les indicateurs de diversité (occupation du sol, topographie), les indicateurs d’intégrité du paysage (intégrité culturelle et historique) et les anti-indicateurs (présence d’éléments perturbants tels que les infrastructures).
Ensuite, nous extrairons les éléments significatifs des enquêtes et nous déterminerons les capacités paysagères de chaque paysage. Grâce aux fonds de cartes SIG disponibles, nous cartographierons les différentes capacités paysagères pour l’ensemble du territoire belge, à l’échelle du kilomètre carré.
Le but n’est pas de dresser une carte des sites pour des futurs projets éoliens, mais d'informer sur les capacités paysagères par rapport à des projets éoliens dans les différents paysages, éventuellement ventilés selon le type de projet éolien (individuel, implantation linéaire, parc éolien).

2. Analyse des attitudes à l’égard des projets éoliens.

Dans cette partie de la recherche, nous mettrons l’accent sur l’aspect dynamique des attitudes, dans ce cas, envers les projets éoliens. Il ressort des enquêtes que ces attitudes ne sont pas statiques, mais peuvent évoluer au cours de la réalisation de projets à cause d’une multitude de facteurs. Ainsi, nous pouvons constater dans le cas des projets éoliens que les attitudes initiales à l’égard de ce sujet sont positives dans la plupart des cas. Au fur et à mesure que le projet prend forme, un processus de formation de nouvelles attitudes s’installe dans lequel les parties indécises évoluent sous l’influence des arguments pour adopter une attitude spécifique vis-à-vis du projet. Dans le cas des éoliennes, l’incertitude au sujet de l’impact concret du projet mène souvent à une attitude moins positive. Après la réalisation du projet, on remarque souvent une croissance des appréciations positives.

Grâce à des enquêtes qualitatives longues, nous voulons repérer ce processus dynamique de formation d'attitudes. Nous mettrons surtout l'accent sur les expressions spontanées des attitudes des répondants face au sujet. Ces entretiens seront réalisés dans les quatre lieux sélectionnés pour nos études de cas : deux cas en Flandre et en Wallonie où l’on ne parle pas de la réalisation d’un projet éolien, un cas sur la frontière linguistique où l’installation d’éoliennes est projetée et un cas en Flandre où un projet de parc éolien est déjà réalisé. L’objectif est la mise en évidence des explications dominantes pour ces attitudes et le déchiffrement des différents processus qui mènent à la formation de ces attitudes.


Intégration en directives politiques

Dans cette partie de la recherche, nous combinerons les résultats des photo-questionnaires et la carte des capacités paysagères avec l’information sur la formation des attitudes à l’égard des projets éoliens. Cela mène à un ensemble de directives politiques que les décideurs peuvent utiliser pour mieux évaluer les impacts d’un projet éolien sur le paysage et gérer les attitudes envers les projets éoliens.


Interactions entre les différents partenaires

Le projet est subdivisé en six groupes de tâches. Les tâches un (Revue de la littérature et état de l’art), deux (Enquête orale) et quatre (Rapport écrit) concernent la première ligne de recherche : le photo-questionnaire et l’établissement de la carte des capacités paysagères pour la Belgique. Les tâches un (Revue de la littérature et état de l’art), trois (Etude de cas) et quatre (Rapport écrit) concernent la deuxième ligne de recherche : entretiens en profondeur concernant les attitudes envers les projets éoliens. La tâche cinq (Intégration des deux lignes de recherche et rédaction des recommandations en apport à la politique) intègre les deux lignes de recherche précédentes dans le développement de directives politiques dans la troisième ligne de recherche. La tâche six consiste en la diffusion des résultats du projet.


Résultats attendus

1. Après trois mois, rapport sur l’état de l’art. Contenu : étude de la littérature sur les cartes de capacités paysagères et les recherches sur les attitudes à l’égard de l’énergie éolienne, présentation spatiale des projets éoliens réalisés en Belgique, vue d’ensemble sur les politiques actuelles à l’égard de l’énergie éolienne en Belgique, présentation de la méthode pour les photo-questionnaires et les enquêtes semi-structurées.
2. Après un an, rapport présentant les premiers résultats des entretiens en profondeur dans deux études de cas.
3. Deux rapports thématiques après vingt mois : (1) La capacité paysagère par rapport aux projets éoliens en Belgique (enquête et carte) (2) Les attitudes des Belges vis-à-vis des projets éoliens (formation et évolution)
4. Rapport final dans lequel les deux rapports thématiques sont traduits en directives politiques pour l’évaluation des impacts paysagers des éoliennes et la gestion des attitudes à l’égard des projets éoliens.
5. Séminaire et conférence nationale


Partenaires

Coordonnées

Coordinateur

Anton Van Rompaey
Katholieke Universiteit Leuven (KULeuven)
Physical and Regional Geography Research Group
Geo-Instituut
Celestijnenlaan 200 E
B-3001 Heverlee (Leuven)
Tel:+32 (0)16 32 64 03
Fax:+32 (0)1632 29 80
anton.vanrompaey@geo.kuleuven.be

Promoteurs

Serge Schmitz
Université de Liège (ULg)
Unité de géographie économique et sociale UGES
Institut de Géographie
Allée du 6-Août, 2 (bât. B11)
B-4000 Liège
Tel:+32 (0)4 366 56 29
Fax:+32 (04) 366 57 70
S.Schmitz@ulg.ac.be

Christian Kesteloot
Katholieke Universiteit Leuven (KULeuven)
Social and Economic Geography Research Group
Geo-Instituut
Celestijnenlaan 200 E
B-3001 Heverlee (Leuven)
Tel:+32 (0)16 32 24 32 of 016 32 24 43
Fax:+32 (0)16 32 29 80
chris.kesteloot@geo.kuleuven.ac.be


Comité de suivi

Relinde Baeten - Ecopower cvba
Wim Buelens - Vlaams Energieagentschap
Jade Charouk - Association pour la Promotion des Energies Renouvelables
Mireille Deconinck - Université Libre de Bruxelles
Claude Feltz - Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux
Hubert Gulinck - Katholieke Universiteit Leuven
Els Hofkens - Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap
Dominique Perrin - SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Geert Raeymaekers - SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Christa Schaut - Organisatie voor Duurzame Energie - Vlaanderen vzw
David Vandervelde - Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap


Documentation :

Landscape capacity and social attitudes towards wind energy projects in Belgium : final report (phase I)  Van Rompaey, A. - Schmitz, S. - Kesteloot, C. ... et al  Brussels : Federal Science Policy, 2010 (SP2223)
[Pour télécharger]  [Pour commander

Capacité paysagère et attitudes sociales face à l’implantation de parcs éoliens en Belgique : résumé (phase I)     Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2010 (SP2224)
[Pour télécharger

Landschapscapaciteit en sociale attitudes met betrekking tot windenergieparken in België : samenvatting (phase I)    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2010 (SP2225)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique