Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Consommation d'énergie dans le secteur résidentiel et effets rebond (HECORE)

Projet de recherche SD/EN/08A (Action de recherche SD)


Personnes :

  • M.  ZACCAI Edwin - Université Libre de Bruxelles (ULB)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012
  • Prof. dr.  VERBRUGGEN Aviel - Universiteit Antwerpen (UA)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012
  • M.  GOETGHEBUER Didier - Institut de Conseil et d'Etudes en Développement durable (ICEDD)
    Partenaire financé étranger
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012

Description :

Contexte

Les politiques mises en œuvre par la plupart des gouvernements pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre se concentrent sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des différents secteurs économiques. La réalité indique toutefois que les économies d’énergie réelles sont inférieures à ce que prévoient les modèles théoriques. Une partie de l’explication de ce phénomène trouve son origine dans « l’effet rebond » pour lequel peu d’études approfondies ont été menées dans le secteur résidentiel.
Description du projet

Objectifs

L’objectif du projet HECORE est d’étudier l’effet rebond associé à l’amélioration de l’efficacité des usages de l’énergie dans les ménages belges mais aussi d’analyser les instruments politiques à mettre en œuvre pour limiter, neutraliser ou même éviter l’effet rebond. Ce projet étudie en particulier la consommation énergétique (combustibles + électricité) et la mobilité (professionnelle et de loisir) des ménages. Pour ce faire, nous développerons le cadre théorique de l’effet rebond d’un point de vue micro-économique en distinguant les effets rebond directs et indirects tout en faisant le lien avec la réalité des ménages.

L’ampleur de l’effet rebond peut varier de façon importante en fonction des différentes technologies, des pratiques et des niveaux de revenus. Ceci est particulièrement vrai dans le cas des ménages qui commencent à bénéficier d’un service énergétique auquel ils devaient renoncer précédemment. Dès lors et dans la mesure du possible, nous analyserons les activités, les données et les résultats par décile de revenus des ménages. Les autres déterminants de la consommation seront également passés en revue, comme la relation qui existe entre l’aménagement du territoire, les formes d’urbanisation, les types de logements et les besoins de mobilité.

Méthodologie

La recherche s’appuiera sur des méthodes tant qualitatives que quantitatives. L’ULB (le coordinateur) sera chargée de mener à bien l’importante enquête qualitative sur les pratiques énergétiques des ménages. Celle-ci sera élaborée sur base d’une approche théorique des pratiques de consommation les plus pertinentes pour l’analyse de l’effet rebond. En nous appuyant sur des méthodes qualitatives, nous analyserons ce que signifie l’effet rebond dans les pratiques de consommation des ménages et nous chercherons à déterminer l’acceptabilité de différents instruments politiques envisageables. Des focus groups et des interviews en profondeur seront réalisés avec des ménages. Des acteurs intermédiaires seront également interviewés.
L’UA utilisera le modèle LEAP pour simuler l’impact de différentes politiques énergétiques (y compris les politiques de prix) afin d’éviter les effets rebond dans la consommation énergétique des ménages. Une attention particulière sera apportée aux diverses formes de tarification énergétique appliquée aux ménages, le « prix » recouvrant en effet une réalité complexe que ce soit en termes d’offre ou de demande. De ce fait il est nécessaire de distinguer plusieurs aspects : la relation entre le prix et le coût, les prix et les budgets, etc. Notre analyse visera à aller au-delà des estimations classiques d’élasticité des prix ou d’élasticité des revenus même si leur interaction est un des aspects importants de la recherche.
L’ICEDD sera chargé de rechercher et de fournir les données nécessaires se rapportant aux consommations énergétiques des ménages. Différents types de données seront nécessaires pour alimenter la recherche. Les données seront collectées au niveau belge et régional. Dans la mesure du possible, nous réaliserons des comparaisons avec d’autres pays. De même, nous chercherons à couvrir la période qui s’étend des années soixante (i.e. avant le premier choc pétrolier) jusqu’à aujourd’hui. Les données collectées se rapporteront aux consommations énergétiques des ménages, aux prix des énergies, aux aspects socio-économiques, à l’équipement des ménages, à l’utilisation du sol et aux politiques et mesures. Une attention particulière sera portée sur le lien qui existe entre pauvreté et consommation énergétique ainsi qu’aux relations qui existent entre prix des énergies, mobilité et aménagement du territoire.

Résultats attendus

Au terme de ce projet, nous aurons approfondi la connaissance des relations existant entre le prix et la demande d’énergie. Nous aurons mis en évidence les facteurs structurants qui influencent la demande tant dans le passé qu’actuellement. Nous aurons également rassemblé des données sur les pratiques mises en œuvre par les ménages pour leur permettre d’économiser l’énergie ainsi que sur leur perception et leur résilience face à différents instruments politiques.
En outre, par l’analyse des politiques énergétiques actuelles dans le secteur résidentiel, nous serons en mesure de formuler des recommandations sur les instruments à mettre en œuvre pour atténuer les mécanismes de rebond en nous concentrant sur les questions de tarification et en prenant en compte leur impact sur le bien-être des ménages et sur leur acceptabilité sociale.

Coordinateur
Grégoire Wallenborn
IGEAT
Université Libre De Bruxelles
Avenue F.D. Roosevelt 50 - CP 130/02
B - 1050 Bruxelles
Promoteurs
Aviel Verbruggen
Universiteit Antwerpen - UA
Prinsstraat 13
B - 2000 Antwerpen

Didier Goetghebuer
ICEDD asbl (Institut de Conseil et d’Etudes en Développement Durable)
Boulevard Frère Orban, 4
B- 5000 Namur

Partenaires

R&D organisation Compétences et know-how
ULB – CEDD (Centre d’Etudes du Développement Durable) Consommation énergétique des ménages: enquêtes sociologiques, analyse de politiques
UA Consommation domestique, modèles de comptabilité de l’énergie, politiques énergie-climat.
ICEDD (Institut de Conseil et d’Etudes en Développement Durable) Réalisation de bilans énergétiques régionaux, analyse de politiques


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique