Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Innovative instruments for Energy Saving Policies:White Certificates and Complementary Currencies (INESPO)

Projet de recherche SD/EN/09A (Action de recherche SD)


Personnes :

  • Prof. dr.  HUDON Marek - Université Libre de Bruxelles (ULB)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012
  • Prof. dr.  DECONINCK Geert - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012
  • Dhr.  BACHUS Kris - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2009-31/1/2012

Description :

Contexte

L’augmentation de la consommation d’énergie en Belgique et en Europe entraîne de nombreuses préoccupations, notamment pour la sécurité de l’approvisionnement, l’environnement, le changement climatique, la volatilité des prix et la « pauvreté énergétique ».Pour modifier cette tendance, l’augmentation de la production d’énergie renouvelable ne suffira vraisemblablement pas et les économies d’énergie deviendront de ce fait un enjeu central dans les années à venir.

Le secteur des ménages a été identifié pour sa part importante dans la consommation d’énergie finale et son potentiel considérable en matière d’économies d’énergie.Jusqu’à présent, les politiques et mesures développées ont surtout visé l’efficacité énergétique pour les habitations et les appareils domestiques. Cependant, de nombreuses études mettent en évidence le rôle essentiel des comportementspour arriver à réaliser des économies d’énergie dans le secteur des ménages. Ce fait devrait être spécifiquement pris en compte au niveau des politiques et des mesures dont certaines devraient dès lors se centrer sur la réalisation d’économies d’énergie obtenues grâce aux changements de comportement.

Description du projet

Le projet INEPSOest centré sur la diminution de la consommation énergétique des ménages obtenue grâce aux changements de comportement.Les changements de comportements visés dans le projet englobent à la fois les actes de la vie quotidienne et les décisions d’investissements relatives à l’efficacité énergétique. Cependant, changer de comportement est difficile et promouvoir de tels changements de comportement est une question très complexe également. C’est pourquoi de nouveaux instruments sont nécessaires afin de promouvoir les comportements recherchés. L’objectif du projet INESPOest de créer des instruments innovants qui répondent à cet objectif en intégrant des systèmes de Certificats Blancs et/ou de Monnaies Complémentaires avec des systèmes de compteurs intelligents.

Les Certificats Blancs sont des documents échangeables qui certifient qu’une réduction de la consommation d’énergie a été atteinte. Les Monnaies Complémentaires représentent des unités de valeur qui peuvent être échangées en parallèle et, parfois ensuite converties en monnaies nationales. L’exemple sans doute le plus connu de système de monnaies complémentaires est celui des « Miles aériens » (Air Miles) mis en place par les compagnies d’aviation où les miles peuvent être gagnés et échangés contre divers services et produits. Bien que cet exemple soit purement commercial, les systèmes de monnaies complémentaires sont, dans leur ensemble, reconnus comme un puissant instrument de motivation. Les monnaies complémentaires sont de plus en plus utilisées pour inciter des changements de comportements à objectifs sociaux ou, comme dans le projet INESPO, à objectifs environnementaux, le plus souvent au niveau local.

Les systèmes de Compteurs intelligents combinentla comptabilisation de l’utilisation de gaz et d’électricité avec une infrastructure d’information et de communication. Etant donné que de nombreux Etats Membres européens envisagent le déploiement d’une telle infrastructure, celle-ci pourrait être utilisée comme support pour le système de certificats blancs / monnaies complémentaires. Le système de compteurs intelligents pourrait à la fois fournir de l’information aux utilisateurs finals et estimer ou valider la quantité d’énergie économisée.

Dans les nouveaux instruments conçus dans le projet, les systèmes de certificats blancs et/ou de monnaies complémentaires seront donc utilisés pour favoriser les comportements désirés, tandis que les systèmes de compteurs intelligents fourniront les données nécessaires et augmenteront le feedback sur la consommation énergétique. La création de tels instruments destinés à favoriser les changements de comportements pourrait aussi contribuer à une évaluation interne et externe positive des comportements recherchés.

Les trois objectifs principaux du projet INESPO sont:

1. la conception d’instruments innovants pour favoriser les économies d’énergie dans le secteur des ménages. Pour ce faire, il faudra adapter les systèmesexistants de certificats blancs et / ou de monnaies complémentairesau but poursuivi et intégrer ces systèmes avec les systèmes de compteurs intelligents;
2. évaluer les instruments innovants ainsi conçus par rapport à leur acceptabilité sociale, leur potentiel en termes d’économies d’énergie, ainsi que sur des critères économiques et climatiques (diminution des émissions de CO2);
3. fournir aux décideurs politiques et autres parties-prenantes des recommandations sur le potentiel et les implications dues à l’introduction de ces instruments dans les politiques climatiques et énergétiques.

Etant donné que l’intégration des certificats blancs et / ou des monnaies complémentaires avec les compteurs intelligents n’existe pas encore, l’avancement du projet se fera parallèlement sur les aspects pratiques / techniques de ces instruments et sur leur acceptabilité sociale. L’étape du « system design » des instruments basés sur les certificats blancs / compteurs intelligents ou les monnaies complémentaires / compteurs intelligents sera essentielle pour le projet.

L’équipe qui mène à bien le projet INESPO se compose de :

1. Université Libre de Bruxelles (ULB) - Centre d’Etudes Economiques et Sociales de l’Environnement (CEESE) - Bernard Lietaer, conseillera le CEESE dans le domaine des monnaies complémentaires en tant que consultant extérieur.

2. KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) - Electrical energy and computer architectures (Electa)


3. KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) Research Institute for Work and Society (HIVA)


Tâches

WP1

La première phase consistera dans l’étude séparée des systèmes existants de certificats blancs, monnaies complémentaires et compteurs intelligents. Cette première tâche (WP1) inclura la recherche bibliographique, l’identification et l’interview des acteurs clés, puis le benchmarking et l’analyse des données ainsi collectées.Le CEESE réalisera la WP1 pour les systèmes de certificats blancs et de monnaies complémentaires. Electaréalisera la WP1 pour les compteurs intelligents. HIVA étudiera les politiques et mesures existantes dans le domaine des économies d’énergie.
Cette première phase débouchera sur le positionnementd’INESPO et les livrables consisteront en articles de recherche sur les sujets étudiés.

WP2

La seconde phase (WP2) sera consacrée à la conception et au développement des différents systèmes de certificats blancs / compteurs intelligents et monnaies complémentaires / compteurs intelligents, en tenant compte d’une série d’options réalistes. Cette phase de “system design”sera menée par le CEESE, en collaboration avec Electapour l’intégration avec les compteurs intelligents.
Les livrables de cette phase de designd’INESPO consisteront en un document de design contenant deux architectures principales s’appuyant sur l’infrastructure des compteurs intelligents pour les systèmes de certificats blancs et de monnaies complémentaires.

WP3

L’acceptabilité sociale de l’approche sera évaluée dans la troisième tâche (WP3) qui sera menée à bien par HIVA. L’input fourni par HIVA sera aussi intégré dans la phase de system design (WP2).
Cette phase d’acceptabilité sociale d’INESPOconduira à des articles de recherche basés sur les résultats des interviews et des focus groups.

WP4 and WP5

Avant de conclure et de faire les recommandations finales (WP5), une évaluation sera menée à bien concernant des aspects économiques et environnementaux des instruments élaborés dans la phase de system design. Une analyse multicritères sera utilisée pour comparer l’adéquation et l’efficacité de ces instruments pour de nouvelles politiques et mesures centrées sur les économies d’énergie dans le secteur des ménages en Belgique (WP4). Tous les partenaires contribueront à ces deux tâches.
Cette phase de recommandations etd’évaluation de l’architecture des systèmes conçus dans le projet INESPO conduira à des articles de recherche, ainsi qu’à un résumé des résultats les plus importants du projet et des balises pour établir des politiques et mesures dans le domaine.

Coordination du projet INESPO

Le projet est coordonné par le CEESE.

Partenaires

L’équipe qui mène à bien le projet INESPO se compose de :

1. Université Libre de Bruxelles (ULB) - Centre d’Etudes Economiques et Sociales de l’Environnement (CEESE). Les rôles principaux du CEESE seront centrés autour des aspects relatifs aux monnaies complémentaires et des certificats blancs. Le CEESE jouera un rôle central dans la conception des nouveaux instruments basés sur l’intégration des systèmes de monnaies complémentaires / certificats blancs et des systèmes de compteurs intelligents. Le CEESE coordonne également le projet.

2. KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) - Electrical energy and computer architectures (Electa). Les rôles principaux d’Electa seront centrés autour des systèmes de compteurs intelligents. Electa travaillera sur la partie relative aux compteurs intelligents dans le « system design ».

3. KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) Research Institute for Work and Society (HIVA).Les rôles principaux d’HIVA seront centrés autour des aspects d’acceptabilité sociale et de motivation. HIVA travaillera à l’acceptabilité sociale du system design.

Contacts

Coordinateur du réseau
Prof. Marek Hudon, Université Libre de Bruxelles, Université d’Europe / Centre d’Etudes Economiques et Sociales de l’Environnement (CEESE), Av. Jeanne 44, CP 124 – 1050 Brussels, Belgium. Tel. 32 2 650 42 47 Fax : 32 2 650 41 88, email : mhudon@ulb.ac.be

Partenaires

Prof. Geert Deconinck, KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) - Electrical energy and computer architectures (Electa), Kasteelpark Arenberg 10 bus 2445 – 3001 Heverlee (Leuven), Belgium. Tel. 32 16 32 11 26 Fax: 32 16 32 19 85, email: geert.deconinck@esat.kuleuven.be

Kris Bachus, research manager, KatholiekeUniversiteit Leuven (K.U.L.) Research Institute for Work and Society (HIVA), Parkstraat 47 box 5300 – 3000 Leuven, Belgium. Tel. 32 16 32 31 25 Fax: 32 16 32 33 44. Email: kris.bachus@hiva.kuleuven.be

Comité de suivi du projet

Jérôme Blanc– Université de Lyon, France
Olivier De Riemaecker - Electrabel
Xavier De Smet - EnergyICTn.v
Jolien De Troch - IBGE
Yves Deweerdt - VITO
Francis Ghigny - CWaPE
Viviane Laroy - IEW
Soetkin Maene - MIRA/VMM
Pascal Misseyn - Brugel
Johan Niemegeers - Bond Beter Leefmilieu
Peter North –University of Liverpool, United Kingdom
Marie Novak - Federal Public Service Energy Policy
Kris Rongé - Vlaams Overheid - LNA
Frank Schoonacker - SPE Luminus
Ludwig Schuster - Consultant
Gill Seyfang –University of East Anglia, CSERGE-United Kingdom
Alain Sterck - CRIOC
Igor Struyf - Belspo
Joeri Van Mierlo – VUB (Trans2House project)
Peter Verboven - VOKA, Vlaams Smart Grid Platform
Caroline Vermeulen - VEA (Vlaams Energie Agentschap)
GrégoireWallenborn – ULB (projet HECORE)


Documentation :

Innovative Instruments for Energy Saving Policies: White Certificates and Complementary Currencies : final report (INESPO)  Hudon, A. - Hecq, Walter - Deconinck, G. ... et al  Brussels : Federal Science Policy, 2013 (SP2539)
[Pour télécharger]  [Pour commander

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique