Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Vers des indicateurs théoriquement fondés et démocratiquement légitimes de bien-être en Belgique (WELLBEBE)

Projet de recherche SD/TA/09A (Action de recherche SD)


Personnes :

  • M.  BOULANGER Paul-Marie - Institut pour le Développement Durable (IDD)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Dhr.  BACHUS Kris - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • Dr.  VAN OOTEGEM Luc - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009
  • M.  ZACCAI Edwin - Université Libre de Bruxelles (ULB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 15/12/2006-31/1/2009

Description :

Contexte

Le développement durable suppose une modification en profondeur de notre mode de vie. Il faudra, notamment, pour réaliser nos objectifs en matière de bien-être envisager une réduction de consommation de biens matériels et investir davantage dans les composantes immatérielles de la qualité de la vie. Pour mettre en œuvre une transition démocratique vers ce développement durable, il importe de connaître les principales conceptions de la vie bonne partagées par la population et les critères utilisés par celle-ci pour juger de l’état de la société. Enfin, à partir du moment où la poursuite de la croissance économique n’apporte plus de bien-être supplémentaire de nouveaux indicateurs deviennent indispensables pour évaluer les progrès sociaux.


Description du projet

1° Objectifs

Le projet vise à développer un indicateur synthétique de bien-être social pour la Belgique qui soit scientifiquement cohérent, démocratiquement légitime et adapté à la définition et à l’évaluation des politiques de développement durable. Pour ce faire, on veillera à :
− Identifier les différentes conceptions de la vie bonne partagées par la population et leur répartition au sein de celle-ci. Il s’agit plus précisément de se demander ce que signifie la notion de bien-être pour la population, quelles sont ses dimensions principales et quelle importance elle attribue à chacune d’entre elles.
− Analyser comment la population juge l’état de la société en termes de bien-être, c’est-à-dire en termes de réalisation et de potentialités de bien-être.
− Définir les meilleurs indicateurs pour chacune de ses composantes et collecter les données disponibles pour les mesurer.
− Soumettre ces indicateurs de base à un large échantillon de la population en vue d’obtenir des estimations de leur poids respectif dans un indice de bien-être.
− Construire par normalisation et agrégation, un (ou plusieurs indices alternatifs) de bien-être.
− Etudier le comportement de ces indices au cours du passé récent et leur corrélation avec les indicateurs classiques (PNB, taux de pauvreté, taux de chômage, etc.)
− Explorer au moyen de simulation les implications en termes de bien-être de politiques hypothétiques de développement durable.

2° Méthodologie

Outre l’analyse et la synthèse de la littérature philosophique, sociologique, économique et psychologique, quatre méthodologies différentes seront mises en œuvre :
− La méthode des « focus groups » en vue de collecter les opinions (réflexives) sur le bien-être.
− La « Q-Methodology » pour identifier les principaux discours sociaux sur le bien-être et obtenir une estimation de l’importance de ses différentes dimensions.
− L’enquête par questionnaire auprès d’un échantillon représentatif de la population et son analyse statistique en vue d’obtenir des coefficients de pondération pour les indicateurs de base et les dimensions de l’indice, étudier les corrélats socio-démographiques des évaluations subjectives de bien-être et leurs relations avec les conditions de vie des répondants.
− La simulation de politiques en vue d’explorer les impacts probables de différentes politiques de développement durable possibles sur le niveau de bien-être.

Interactions entre les partenaires

Les partenaires du réseau coopéreront étroitement dans chacune des taches avec une responsabilité « commune mais différenciée » selon la nature de celles-ci. Par exemple :
− L’IDD coordonnera l’analyse conceptuelle sur les notions de bien-être, bonheur, qualité de la vie, etc. Il coordonnera également la conception et l’analyse des « Q-classements ».
− L’analyse statistique de l’enquête sera coordonnée par le HIVA.
− Le CEDD sera plus spécialement responsable de l’organisation et de la conduite des « focus groups » et du recueil des « Q-classements » en français. Le HIVA fera de même pour ce qui concerne l’échantillon néerlandophone. Le CEDD jouera également un rôle prépondérant dans la réalisation des simulations de politiques.

Liens avec des programmes internationaux

Le projet est en phase avec différents programmes nationaux de mesure du bien-être (Australie, Canada, Corée, Finlande, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande). Il sera tenu compte des résultats du programme de recherche mis en œuvre à l’Université de Bath par le « Wellbeing in Developing Countries ESRC Research Group », des travaux du Forum Mondial organisé par l’OCDE sur « Mesurer et favoriser le progrès des sociétés » et des efforts réalisés par les chercheurs membres du « Human Development and Capability Association » pour rendre opérationnelle la théorie des « capabilités-fonctionnements ». Le réseau cherchera à participer aux événements organisés dans ces différents contextes et à interagir avec les chercheurs impliqués dans ces programmes.

Résultats attendus

Quatre types de résultats sont attendus :
− Des documents de travail, des articles dans des revues scientifiques et des communications à des conférences internationales ;
− Deux livres l’un en français et l’autre en néerlandais sur « Bien-être et développement durable » pour publication dans des collections de vulgarisation scientifique à destination d’un vaste public ;
− L’indice (ou les indices) de bien-être social eux-mêmes ;
− Des recommandations générales pour les politiques de développement (et spécialement de consommation) durables.

Partenaires

Coordonnées

Coordinateur

Paul-Marie Boulanger
Institut pour un Développement Durable (IDD)
Rue des Fusillés 7
B-1340 Ottignies.
Tel: +32 (0)10 41.73.01
Fax: +32 (0)10 41.36.49
idd@iddweb.be
www.iddweb.be

Promoteurs

Edwin Zaccaï
Université Libre de Belgique (ULB)
Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire (IGEAT)
Centre d’Etudes du Développement Durable (CEDD)
CP130-02, avenue FD Roosevelt 50
B-1050 Bruxelles
Tel:+32 (0)2 650.43.32
Fax: +32 (0)2 650.43.12
ezaccai@ulb.ac.be
www.ulb.ac.be/igeat/igeat/ulb_igeat/hp/hp_fr.htm

Kris Bachus & Luc Van Ootegem
Katholieke Universiteit Leuven (KULeuven)
Hoger Instituut Voor de Arbeid (HIVA)
Parkstraat, 47
B-3000 Leuven
kris.bachus@hiva.kuleuven.be
luc.vanootegem@hiva.kuleuven.ac.be
www.hiva.be

Comité de suivi

Brent Bleys - Vrije Universiteit Brussel
Luc Bral - Vlaamse Gemeenschap
Thierry Bréchet - Université Catholique de Louvain
Luc Denayer - Conseil Central de l'Economie
Jean-Maurice Frère - Bureau Fédéral du Plan
Axel Gosseries - Université Catholique de Louvain
Anne-Catherine Guio - Institut Wallon de l'Evalution, de la Prospective et de la Statistique
Marc Installé - Conseil Economique et Social de la Région Wallonne
Pieter Kerremans - Sociaal- Economische Raad voor Vlaanderen
Bruno Kestemont - SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie
Michel Mercier - Fondation Universitaire Notre-Dame de Namur
Lydia Merckx - SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie
Annick Meurrens - Institut Bruxellois pour la Gestion de l'Environnement
Françoise Pissart - Fondation Roi Baudouin
Leida Rijnhout - Vlaams Overleg Duurzame Ontwikkeling
Marielle Smeets - SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Sophie Sokolowski - SPP Développement durable
Luc Van Campenhout - Facultés universitaires Saint-Louis
Dirk Van De Gaer - Universiteit Gent
Peter Van Der Hallen - Algemeen Christelijk Vakverbond
Antoon Vandevelde - Katholieke Universiteit Leuven
Anne Versailles - Associations 21
Luc Voets - Fédération Générale des Travailleurs de Belgique


Documentation :

Towards theoretically sound and democratically legitimate indicators of well being in Belgium : final report (fase 1)    Brussels : Federal Science Policy, 2009 (SP2018)
[Pour télécharger

Naar theoretisch gefundeerde en democratisch gelegitimeerde indicatoren voor de meting van welzijn in België : summary (fase 1)    Brussel : Federale Wetenschapsbeleid, 2009 (SP2019)
[Pour télécharger

Vers des indicateurs théoriquement fondés et démocratiquement légitimes du bien-etre en Belgique : résumé (phase 1)    Bruxelles : Politique Scientifique fédérale, 2009 (SP2020)
[Pour télécharger

Towards theoretically sound and democratically legitimate indicators of well being in Belgium : summary (fase 1)    Brussels : Federal Science Policy, 2009 (SP2021)
[Pour télécharger

Towards theoretically sound and democratically legitimate indicators of well being in Belgium : final report + annexes  Boulanger, Paul-Marie - Zaccaï, Edwin - Van Ootegem, Luc ... et al  Brussels : Federal Science Policy, 2011 (SP2376)
[Pour télécharger]  [Pour commander

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique