Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Traitement contextuel avancé d’images satellitaires en vue de la planification des sols et la gestion de territoires transfrontaliers

Projet de recherche T4/DD/15 (Action de recherche T4)


Personnes :


Description :

Objectifs :

La dernière phase du projet "Application de la télédétection spatiale à l’identification des agglomérations et à l’analyse de l’impact des grands projets d’aménagement sur l’environnement" s’est terminée en 1997. Celle-ci avait pour objet l’identification des possibilités d’utilisation des cartes de l’utilisation du sol de l’agglomération transfrontalière de Lille et du littoral Calais-Boulogne pour les plans d’organisation de l’espace franco-belge. Partant de cette recherche, la carte de l’utilisation du sol de la métropole lilloise franco-belge représente une source d’information fondamentale pour la réalisation du projet GROOtSTAD (GRensoverschrijdend Ontwikkelings- en Ordeningschema voor de Frans-belgische metropool Rijsel - via Terra - Élaboration d'un Schéma Transfrontalier de Développement et d'Aménagement du territoire pour la métropole lilloise franco-belge). Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme "Terre" de la Commission européenne (DG XVI). Ce projet opère via un processus ascendant de planification stratégique transfrontalière sous l’égide de COPIT (Conférence Permanente Intercommunale Transfrontalière).

Méthodes :

- Amélioration de la valeur ajoutée des cartes satellitaires d’occupation du sol pour l’agglomération transfrontalière de Lille par modélisation suivant la méthode du potentiel.

- Les fonctions et les modèles de potentiel utilisés font valoir la nature maillée des images satellitaires. Les cellules élémentaires des images satellitaires sont de petite taille comparées aux aires de recensement statistique classiques. De plus, elles couvrent l’espace sans discontinuité ni double emploi. La taille uniforme des pixels permet d’éviter l’effet de fluctuation ou de le limiter dans le découpage de l’espace auxquels les modèles spatiaux sont généralement très sensibles. Les variations de taille des pixels et des fenêtres de convolution permettent d’examiner une même réalité géographique non seulement à l’échelle caractéristique, mais également à l’échelle supérieure/inférieure.

Résultats :

- Potentiel résidentiel;
- Potentiel urbain;
- Zone Morphologique Urbaine (ZMU) simple;
- Zone Morphologique Urbaine (ZMU) adaptée aux limites administratives;
- Comparaison des ZMU obtenues par fermeture morphologique avec celles obtenues par seuillage du potentiel urbain
- Carte densimétrique de la population;
- Segmentation éco-paysagère.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique