Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Planification, assistance et recherche pour le déminage sur base d’images satellitaires (PARADIS)

Projet de recherche T4/DD/60 (Action de recherche T4)


Personnes :

  • M.  ACHEROY Marc - Ecole Royale Militaire (ERM)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/6/1999-31/5/2001

Description :

Objectifs :

Nous proposons de développer un système assisté par ordinateur pour la planification des campagnes de déminage humanitaire à partir des instruments disponibles dans les différents laboratoires du réseau. Le produit développé aura deux niveaux complémentaires (local et global), correspondant aux informations nécessaires aux deux échelles spatiales. Le système intégrera différents modules : une banque de données dans un système d’informations géographiques (SIG), une série de critères, une série de détecteurs d’objets et une interface graphique utilisateur (GUI).

Au niveau global, qui correspond à un pays ou à une plus large région, le système permettra de gérer, de centraliser et d’enrichir l’information géographique existante, de manière à pouvoir planifier les opérations de déminage en fonction des priorités établies. Au niveau local, il fournira l’information nécessaire aux personnes sur terrain. Cette information, disponible à partir des SIG et GUI permettra respectivement de définir les zones avec déminage prioritaire et d'analyser les zones où une intervention offre un intérêt.

Méthodes :

Un C.S. convivial sera utilisé pour centraliser les banques de données géographiques existantes, les cartes scannées, les délimitations de terrains minés ou déjà déminés, et toutes les autres informations géoréférencées sur le déminage. Des données topographiques à petite échelle existent en format numérique et peuvent être complétées avec des cartes scannées. Des informations sur la densité de population, la localisation des réfugiés ou les zones bâties sont également utiles. A cette échelle globale, l’utilisateur pourra déterminer quelles sont les zones à traiter en priorité. Typiquement les priorités en matière de déminage sont comme suit : réintégration des populations de réfugiés, libération de zones cultivables, maintien de la sécurité et finalement restauration des voies de communication.

Une fois les zones à déminer déterminées, un module de détection est activé à échelle locale (1:25000) afin d’extraire des informations nouvelles ou intéressantes hors des images satellitaires à haute ou très haute résolution. L’utilisateur dispose de moyens d’aide automatiques ou semi-automatiques pour l’obtention de ces informations, qui sont la localisation et le statut des voies de communication (chemins, routes, voies ferrées, voies navigables), la localisation précise et l’étendue des villages, la localisation des zones cultivables libérées et plus généralement l’utilisation des sols. De plus, ces instruments permettront à l’utilisateur d’affiner la délimitation des zones à déminer, de trouver des objets intéressants et de préparer une carte spécifique et récente.

La banque de données contiendra au départ des images satellitaires, des photos aériennes, des cartes scannées et des informations additionnelles sur les zones concernées (commentaires, images et vecteurs). Elle sera continuellement enrichie par les données fournies par l’utilisateur, comme des représentations graphiques des zones minées et les informations dérivées du système, avec ou sans utilisateur, telles que les routes extraites d’une carte scannée ou d’une image satellitaire. La série de critères permettra de répartir les images en classes. La série de détecteurs d’objets sera utilisée pour détecter automatiquement ou semi-automatiquement les objets significatifs pour les équipes de déminage : routes, maisons, indicateurs de zone minée ou déminée. Bien que la plupart de ces moyens d’aide aient été développés pour des images aériennes ou satellitaires, certains d’entre eux, comme les détecteurs de route par exemple, peuvent être appliqués aux cartes scannées.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique