Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Facteurs explicatifs et dynamiques des procès de migration féminine et d'intégration en Belgique (FEMIGRIN)

Projet de recherche TA/00/30 (Action de recherche TA)


Personnes :

  • Mevr.  TIMMERMAN Christiane - Universiteit Antwerpen (UA)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2008-30/10/2010
  • Prof. dr.  WETS Johan - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2008-30/10/2010
  • M.  REA Andrea - Université Libre de Bruxelles (ULB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2008-30/10/2010
  • Prof. dr.  MARTINIELLO Marco - Université de Liège (ULG)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/4/2008-30/10/2010

Description :

La recherche se concentre sur des modèles cross-nationales et cross-culturelles de la migration et l'intégration féminine dans la société belge. L'équipe de recherche s'orientera spécifiquement vers six groupes régionaux qui sont pertinents dans le cadre de la migration féminine : 1) Les Latinos Américains, 2) Les Européens de l'Est, 3) les ex-Soviétiques, 4) Les Chinois, 5) Les Asiatiques du Sud-est et 6) Les Africains sous-saharien. Malgré la féminisation globale de la migration et l'attention ascendante des organisations internationales (comme les Nations Unies et l'organisation du travail international), la migration féminine reste relativement sous-exposée. Surtout en Belgique, peu de données sont disponibles en ce qui concerne les migrations et l'intégration du point de vue des femmes. La recherche existante se limite seulement à une dimension de l'intégration comme le marché du travail ou traite une forme spécifique de la migration comme la migration matrimoniale. L'enquête systématique sur les mécanismes et dynamismes des migrations féminines et les processus d'intégration en Belgique reste jusqu'à présent inexistante.

La recherche contient deux thèmes principaux : la migration et l'intégration. De ces deux points découlent quatre objectifs de recherche combinés dans le schéma 2x2 ci-dessous.
Les objectifs concernant la migration :

(1) Décrire la féminisation de la population d'immigrés en Belgique à l'aide des données quantitatives existantes. Plus spécifiquement, la féminisation sur base de la nationalité, la raison de migration et du statut juridique sera dévoilée à travers les chiffres. Cet objectif est placé dans une perspective comparative sur le plan international;

(2) A l'aide des données qualitatives, préciser les opportunités spécifiques, les mécanismes et les obstacles qui facilitent ou empêchent la migration féminine ou les obstacles qui l'empêchent – aussi bien dans la région de provenance qu'en Belgique – et comprendre le parcours (trajets de migration, statuts juridiques) des six groupes mentionnés qui viennent en Belgique. Dans cette considération, on met en avant le rôle des organisations (il)légales ou semi-légales qui accélèrent la migration des femmes (comme les bureaux matrimoniaux et le trafic d'êtres humains).

Objectifs concernant l'intégration:

(3) Construire les profils socioéconomiques (localité, situation familiale, position sur le marché du travail, participation à la politique, etc.) des six groupes de femmes migrantes étudiés sur base des données quantitatives existantes. A côté de cette analyse des recherches précédentes, d'autres ensembles de données inexplorées seront aussi étudiées. Cette acquisition de données alternatives est nécessaire vu la relative invisibilité des femmes migrantes dans les statistiques officielles;

(4) Prévoir des explications pour les processus d'intégration (réseaux sociaux, marché du travail, vie familiale, loisir et participation politique) des six groupes féminins étudiés dans la société belge – en tenant compte de la diversité d'âge, du statut juridique, des réseaux sociaux, du niveau de l'enseignement, de la situation sur le marché du travail – à l'aide des données qualitatives existantes et nouvelles.
(5) Dans un cinquième objectif de recherche, les perspectives de migration et les mœurs sont combinées pour mieux comprendre et prévoir les processus de migration et de l'intégration des femmes.

Le focus de la recherche est l’approche de genre mais avec une attention spéciale sur les femmes. Plus particulièrement, l'équipe de recherche mettra l'accent sur l'interaction complexe entre le genre et la migration, c'est-à-dire ce qui incite la migration/intégration des femmes ou bien ce qui l'empêche et vice versa: la manière dont les processus de migration provoquent des changements socioculturels dans les relations des sexes. A cet égard, le rôle central des réseaux de migrants sera approfondi. Vu aussi l'aspect qui mêle intrinsèquement le genre avec la migration et tout le processus d'intégration, ces trois stades (avant, pendant et après la migration) seront évalués. Ceci se passe à l'aide du cadre théorique de Grieco & Boyd (1998).

L’approche multi-méthodique répond aux recommandations à propos de la recherche portant sur les futures migrations tout en tenant compte du genre, comme il est stipulé dans le numéro spécial de « l'International Migration Review » (2006).

Les objectifs de recherche 1 et 3 sont atteints à l'aide des méthodes de recherche quantitative. Ce volet quantitatif utilise des bases de données existantes et comporte deux grandes parties. D'une part, l'exploration des bases de données existantes issues des précédents projets de recherche des quatre partenaires (par exemple le projet courant « Nouvelles Migrations et Nouveaux Migrants en Belgique » - NOMIBE – du programme « Société et Avenir », les projets concernant la migration matrimoniale et des étudiants de migrants du programme « Action en soutien aux priorités stratégiques de l’autorité fédérale », etc.). Et d'autre part, la collection et l'analyse des données partiellement nouvelles qui n'ont pas encore été explorées dans le cadre de la recherche qui tient compte des mœurs en Belgique. Les promoteurs de l’ULB et de la KULeuven sont responsables de ce volet quantitatif.

Les opportunités, les obstacles et les mécanismes concernant la migration et l'intégration – aussi bien en Belgique que dans la région de provenance - sont mises à la lumière du jour grâce aux méthodes de recherche qualitatives (objectifs 2 et 4). Celle-ci se divise en trois parties : l'analyse des bases de données qualitatives existantes issues des projets de recherches susmentionnés (UA et ULG), les tables rondes avec les personnages clés et la nouvelle acquisition de données qualitatives des six groupes régionaux étudiés. En fonction de leur engagement dans le volet quantitatif, chaque partenaire effectue la recherche qualitative chez un deux des six groupes.

Outre son originalité académique, la recherche contribue en tout premier lieu à inciter les politiques à porter leur attention sur l'importance des mœurs et de la diversité. La compréhension des expériences de migration et d'intégration vécues par les femmes permettra de mieux promouvoir l'émancipation et l'intégration des migrants. Cela permettra de réduire les effets secondaires indésirables relatifs aux mœurs de la politique d'intégration et des migrations.


Documentation :

Verklarende factoren en dynamieken voor vrouwelijke migratie- en integratieprocessen in België: synthese    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2242)
[Pour télécharger

Factors and dynamics affecting and explaining female migration and integration in Belgian society: summary    Brussels : Scientific Policy, 2011 (SP2243)
[Pour télécharger

Facteurs et dynamiques explicatifs des processus de la migration et de l’intégration des femmes en Belgique: synthèse    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2011 (SP2244)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique