Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Age des travailleurs et productivité des firmes en Belgique (AGEPROD)

Projet de recherche TA/00/31B (Action de recherche TA)


Personnes :


Description :

L’objectif global de la recherche est de tenter de quantifier le plus finement possible l'effet du changement de la structure de la force de travail -- en particulier sa tendance au vieillissement -- sur la productivité et la profitabilité des firmes. Il est aussi d’évaluer l’intensité d’un écart entre productivité et coût salarial des travailleurs âgés ; lequel est susceptible d’influencer fortement la demande par les firmes de ces travailleurs, et partant, leur taux d’emploi.

La deuxième phase du projet doit être l’occasion d’examiner plus spécifiquement deux points :

Premièrement, explorer la plausibilité d’une différence homme/femme et employés/ouvriers des profils i) productivité/âge et ii) coût salarial/âge. Les analyses actuelles ont privilégié les caractéristiques des firmes que sont la taille et le secteur d’activité. A ce stade de la recherche, il y a lieu de mieux prendre en compte les caractéristiques des travailleurs — autres que leur âge — pour lesquelles nous disposons d’une information fiable. Notons en particulier que la comparaison employés/ouvriers peut compenser le manque d’information sur le niveau de qualification des travailleurs (une des principales faiblesses de notre base de données).

Deuxièmement examiner en profondeur est le rôle de la formation en entreprise. A ce stade nous avons pu établir que le vieillissement de la force de travail est synonyme de baisse de productivité des firmes sans baisse correspondante du coût-employeur. Et ceci peut affecter négativement la demande de ces travailleurs âgés. Une politique visant à soutenir cette demande — afin de maintenir ou d’augmenter le taux d’emploi senior — pourrait nécessiter soit i) de réformer le mécanisme de formation des salaires, en particulier les règles liant le niveau du salaire à l’ancienneté ii) soit d’introduire des réductions de coût salarial ciblées sur les seniors.

Cependant, un effort de formation accru pourrait lui aussi compenser — à la source — le problème de baisse de productivité en fonction de l’âge. Notre stratégie empirique pour examiner cette question consistera à utiliser l’information rassemblée dans le Bilan social (disponible via Belfirst). Nous devrions, en premier, vérifier l’existence d’une relation causale positive entre l’effort de formation et la productivité des firmes comme Daerden, Reed et Van Reenen (2005) pour le R-Uni ou Zwick (2002) pour l’Allemagne. La deuxième question à examiner logiquement est celle de l’interaction entre cet effort de formation et la structure d’âge des firmes. Ceci devrait nous permettre de déterminer si les (éventuels) effets positifs de la formation sur la productivité se manifestent aussi au sein des firmes concentrant les travailleurs plus âgés.


Documentation :

Age des travailleurs et productivité des firmes en Belgique : synthèse    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2011 (SP2413)
[Pour télécharger

Vergrijzende werknemers en productiviteit van ondernemingen in België: synthese    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2414)
[Pour télécharger

Ageing workforce and productivity of firms in Belgium : summary    Brussels : Federal Science Policy, 2011 (SP2415)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique