Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Santé et sécurité pour un emploi de qualité (WOQUAL)

Projet de recherche TA/00/33 (Action de recherche TA)


Personnes :

  • Prof. dr.  D'HOORE William - Université Catholique de Louvain (UCL)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009
  • Dr.  BURNAY Nathalie - Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009
  • Dr.  BRAECKMAN Lutgart - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009
  • Dr.  VLERICK Peter - Universiteit Gent (UGent)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009
  • Dr.  ROBERT Annie - Université Catholique de Louvain (UCL)
    Partenaire non financé belge
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009
  • Dr.  HASSELHORN Hans-Martin - University of Wuppertal (UNI-WUP)
    Partenaire non financé étranger
    Durée: 1/12/2007-30/11/2009

Description :

Contexte

Au cours des dernières décennies, la nature du travail a subi des changements significatifs. Tandis que les risques traditionnels restent présents, de nouveaux risques qui impliquent le stress et la surcharge de travail sont apparus et ont pris une place grandissante. Il s'agit (1) des risques psychosociaux qui résultent des changements de l'organisation du travail et qui incluent les avantages (horaires de travail flexibles) et les désavantages (intensité du travail) de la flexibilité, des horaires de travail inhabituels, des lieux de travail non traditionnels (travail à domicile), et de l'insécurité au travail; (2) de la difficulté croissante de gérer l'interface entre les situations au travail et hors travail, et de la contribution des changements organisationnels et des pratiques de flexibilité au déséquilibre entre travail et vie privée; (3) des facteurs liés au stress: déséquilibre entre efforts et récompenses, agressivité et violence de la part des "clients", harcèlement de la part des supérieurs hiérarchiques et des collègues.

En conséquence, la problématique de la santé au travail est devenue plus complexe. Ainsi, les risques psychosociaux peuvent affecter la santé et la capacité de travail (work ability), et accélérer la sortie du marché du travail. La santé des travailleurs peut être influencée non seulement par des risques professionnels, mais aussi par des disparités de vulnérabilité, qui est liée aux caractéristiques personnelles et sociales, telles que le sexe, l'âge et le niveau éducatif.


Objectif général

Le projet WOQUAL est destiné à mieux comprendre l'impact des risques émergents et de la vulnérabilité sur la santé des travailleurs, afin de renforcer les bases permettant de développer des politiques systématiques et globales destinées à améliorer la santé des travailleurs et leur capacité de travail.


Objectifs spécifiques

(1) examiner la nature des risques traditionnels et émergents, physiques et psychosociaux, et leur interaction en fonction du secteur (hôpitaux, long séjour pour personnes âgées, soins à domicile), de l'âge, du sexe, et du niveau de qualification. (2) identifier l'effet de ces risques sur la santé mentale, la santé physique, la « work ability », et le départ prématuré de la profession/organisation, en fonction du secteur, de l'âge, du sexe, et du niveau de qualification.(3) comparer l'évolution de la santé des travailleurs en fonction du degré d'exposition à ces risques, au cours d'un follow-up d'un an, afin d'identifier les groupes vulnérables.(4) évaluer l'employabilité et la « work ability » des travailleurs entre "stayers" (ceux qui sont restés dans leur emploi) et "leavers" (ceux qui ont changé d'emploi ou qui ont cessé de travailler) au cours d'un suivi d'un an.


Méthodologie

Le projet WOQUAL est une analyse longitudinale (1 an de suivi), qui utilise la base des données belges de l'étude européenne Nurses Early Exit (NEXT-Study, http://www.next.uni-wuppertal.de/). Un total de 4250 infirmières belges travaillant dans 28 établissements (hôpitaux, long séjour et soins à domicile) ont participé à l’étude en remplissant entre 1 et 3 des questionnaires suivants: Q0: situation de base, questionnaire distribué à toutes les infirmières des établissements participants) ; Q12: évaluation des « stayers » 1 an après le Q0 ; Qex: envoyé aux infirmières qui ont quitté leur emploi durant l’année suivant la distribution de Q0; et Qex12: adressé aux « leavers », 1 an après le Qex. Cette base de données comprend une information très détaillée sur les conditions de travail, la santé physique et mentale, la capacité de travail, et l'emploi au terme du suivi d'une année. Ces questionnaires comprennent des échelles validées mais aussi des informations détaillées sur les horaires de travail, la satisfaction au travail, les relations interpersonnelles et l’organisation du travail. Le design de l’étude permet un suivi longitudinal, car l’ensemble des questionnaires se rapportant au même individu peut être relié.

WOQUAL constitue donc une opportunité (1) de combiner l'expertise de psychologues des organisations, de médecins du travail, de sociologues et de chercheurs en santé publique dans un seul projet et (2) afin de comprendre l'impact, au cours du temps, des différents risques mis en évidence sur la santé des infirmières au sein des différentes structures de soin (hôpitaux, établissements de long séjour, soins à domicile).


Produits attendus

Les résultats attendus comprennent (1) l'identification des risques émergents; (2) l'identification des groupes vulnérables (femmes/ hommes, travailleurs âgés/ travailleurs plus jeunes, travailleurs plus qualifiés/ travailleurs moins qualifiés); (3) de nouveaux savoirs relatifs aux effets des risques physiques et psychosociaux sur la santé physique et mentale des travailleurs, en fonction de leur vulnérabilité. L'évaluation de l'effet des risques identifiés sur la santé physique et mentale peut constituer la base pour promouvoir, de façon ciblée, la santé et le bien-être au travail, dans le but de soutenir la capacité de travail (work ability) et l'aptitude à l'emploi (employability) de divers groupes de travailleurs. Des publications scientifiques et professionnelles (au moins 1 de chaque sorte par partenaire) constituent les résultats de ce projet.


A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique