Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Radicalisation et médias et sociaux: un test d'un modèle intégré (RADIMED)

Projet de recherche TA/00/43 (Action de recherche TA)


Personnes :


Description :

PROBLÉMATIQUE

L’Internet a causé un changement sociale vite et significative dans une durée relativement courte. Le moyen est devenu indispensable aux presque tous les aspects de la vie quotidienne. Entre-temps l’Internet adopte quelques nouvelles formes et crée toujours des nouvelles possibilités, par exemple des sites de réseaux sociaux. Presque tous les groupes déconnectés et acteurs sociaux sont représentés en ligne. En outre, il n’est pas étonnant que des radicaux, des extrémistes politiques et des terroristes utilisent ce moyen en leur faveur et qu’ils réagissent sur les nombreuses possibilités de l’Internet. Plus récemment, il y a été aussi bien des incidents violents nationaux et internationaux, qui ne semblaient pas seulement inspirés radicaux, mais ils sont aussi pour une grande partie inspiré, prévu et organisé par le canal d’Internet en utilisant les médias sociaux (p.e. Breivik). Celui-ci a causé que les responsables politiques s’occupent dans un degré augmenté avec la question : qu’est-ce que les gouvernements peuvent faire de combattre la radicalisation et le recrutement en ligne ? Cependant, il n’existe pas de l’unanimité concernant l’influence, la signification et les conséquences des changements dans l’emploi et les possibilités de l’Internet qui entrainaient bien des applications Web 2.0 sur les processus de radicalisation. Cette proposition de recherche espère de faire mieux comprendre dans un degré dans lequel les médias sociaux peuvent favoriser la radicalisation et clarifier la façon sur laquelle les nouveaux médias jouent un rôle dans la (auto-) radicalisation.

BUTS

La recherche a trois buts importants : (1) l’étude de la nature de la relation entre l’exposition aux messages extrémistes dans des médias sociaux et attitudes radicaux. (2) La vérification des relations entre la perception de la légitimité du système pénal. (perception de la justice procédurale), vulnérabilité sociale, l’exposition des messages radicaux par les médias sociaux et des attitudes radicales et conformes. (3) La vérification de l’influence des messages extrémistes par les médias sociaux sur la résistance psychologique des jeunes. Pour chercher à atteindre ces buts, nous mettons qu’une méthodologie intégrée qui combine une approche quantitative et qualitative. En utilisant un modèle intégré, les antécédents et les conséquences de l’ emploi et l’exposition aux messages radicaux par les médias sociaux sont vérifiés. La théorie de la justice procédurale, la théorie de la vulnérabilité sociale et des idées concernant le processus de radicalisation et des dynamiques des groupes sociaux sont généralement utilisés comme un cadre intégré pour examiner les différences individuelles dans des attitudes radicales. Finalement, l’influence des messages extrémistes par les médias sociaux au processus de radicalisation est vérifiée. Par conséquent, les nouveaux médias sociaux auraient inséré dans un modèle de radicalisation.
Ensuite, il y a aussi de l’attention pour la dimension du genre. En premier lieu, il est examiné dans quel degré le principe théorique s’applique aux hommes et femmes. En deuxième lieu, des efforts supplémentaires seront fait pour découvrir les aspects sensibles au genre du phénomène radicalisation dans le volet qualitatif. L’équipe de recherche aspire à une compréhension générale de la problématique et associera le radicalisme inspiré par le droit, le radicalisme inspiré par la gauche, le radicalisme inspiré par la religion et l’activisme des droits des animaux à l’analyse.

MÉTHODOLOGIE

Une approche multi-méthodologique est utilisée.
Par le volet quantitatif, le modèle intégré sera vérifié. Une enquête est effectuée entre des adolescents à Anvers et à Liège (jeune adultes entre 16 et 25 ans).
H1 : La vulnérabilité sociale est reliée aux attitudes radicales.
H2 : La perception de la justice procédurale est reliée aux attitudes radicales.
H3 : La vulnérabilité sociale est reliée positivement aux expositions aux messages extrémistes par les médias sociaux.
H4 : La perception de la justice procédurale basse est reliée positivement aux expositions aux messages extrémistes dans les médias sociaux.
H5 : Exposition aux messages extrémistes par les médias sociaux intervient la relation entre la vulnérabilité sociale, la perception de la justice procédural et des attitudes radicales.
H6 : L’effet des médias sociaux et la perception de la justice procédurale est différent pour les hommes, pour les femmes et pour les groupes sociaux vulnérables. Ça s’appelle ‘l’hypothèse de l’amplification’ : il est supposé que le rôle de la justice sociale vulnérable et l’exposition aux médias sociaux est plus forte pour les groupes sociaux vulnérables.

Pour le volet qualitatif, des entrevues en profondeur sont exécutées entre des adolescents radicaux et non-radicaux. On cherche des réponses aux questions suivantes: Qu’est-ce qu’est l’impact de l’usage des médias sociaux dans le processus de la radicalisation ? Qu’est-ce que cause que la résistance psychologique des jeunes brisent quand ils sont exposés aux messages extrémistes dans les médias sociaux ?

RÉSULTATS ATTENDUS ET PRODUITS

Par une étude de la littérature et des examens périodiques et entrevues, on vient aux (1) idées sur la relation entre l’injustice procédurale, la vulnérabilité sociale et la radicalisation. (2) idées sur la manière et le degré des jeunes belges sont exposés et sensibles aux messages radicaux par les nouveaux médias sociaux.. Est-ce que l’impact de tels messages est sous-estimé ou surestimé ? (3) Prendre conscience de la façon dans laquelle les médias sociaux influencent et sont médiateurs du processus de radicalisation. (4) Les recommandations politiques utiles pour la prévention de radicalisation sont fondées sur ces résultats. Le but final est d’exposer l’influence des médias sociaux et le processus de radicalisation et de donner les médias sociaux une place dans le modèle intégré de la radicalisation.
La recherche mènera à un rapport de recherche pour la Service public fédéral Intérieur et la publication des articles aussi bien dans des magazines scientifiques importants dans des domaines différents que dans des magazines politiques. Finalement, les résultats seront présentés à un séminaire final, qui sera organisé par le VVC.


Documentation :

Comprendre et expliquer le rôle des nouveaux médias sociaux dans la formation
de l’extrémisme violent. Une recherche qualitative et quantitative (RADIMED) : résumé
  Pauwels, Lieven - Brion, Fabienne - De Ruyver, Brice ... et al  Bruxelles : Polituique scientifique fédérale, 2014 (SP2586)
[Pour télécharger

Verklaren en begrijpen van de rol van blootstelling aan nieuwe sociale media en gewelddadig extremisme. Een geïntegreerde kwalitatieve en kwantitatieve benadering (RADIMED) : samenvatting  Pauwels, Lieven - Brion, Fabienne - De Ruyver, Brice ... et al  Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2014 (SP2587)
[Pour télécharger

Explaining and understanding the role of exposure to new social media on violent extremism. An integrative quantitative and qualitative approach (RADIMED) : summary  Pauwels, Lieven - Brion, Fabienne - De Ruyver, Brice ... et al  Brussels : Belgian Science Policy, 2014 (SP2588)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2017 SPP Politique scientifique