Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Banque de données projets FEDRA

Presentation

Actions de recherche

Personnes

Chercher

Recherche et applications > Banque de données projets > Banque de données projets FEDRA

Nouvelles Migrations et Nouveaux Migrants en Belgique (NOMIBE)

Projet de recherche TA/00/13 (Action de recherche TA)


Personnes :

  • Prof. dr.  MARTINIELLO Marco - Université de Liège (ULG)
    Coordinateur du projet
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2005-30/11/2008
  • Prof. dr.  WETS Johan - Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2005-30/11/2008
  • Mevr.  TIMMERMAN Christiane - Universiteit Antwerpen (UA)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2005-30/11/2008
  • M.  REA Andrea - Université Libre de Bruxelles (ULB)
    Partenaire financé belge
    Durée: 1/12/2005-30/11/2008

Description :

La recherche poursuit 3 objectifs:

1) brosser un tableau quantitatif le plus complet possible de la composition et des profils-types (ampleur, taille, origine, etc.) des nouvelles migrations et des nouveaux migrants à partir d'une exploitation systématique de toutes les banques de données disponibles;
2) mieux comprendre pourquoi (raisons des migrations) et comment (trajets migratoires) les nouveaux migrants sont arrivés en Belgique. Une attention toute particulière sera dédiée à l'étude des causes de l'ampleur de l'immigration clandestine ;
3) comprendre et expliquer la « carrière migratoire », les « modes de vie » et le processus d'intégration des nouveaux migrants dans la société belge en se focalisant sur les dimensions clés que sont l'emploi et la formation, la santé, le logement, l'éducation, la participation et les interactions sociales.

Ces objectifs de recherche seront poursuivis pour six catégories cibles de nouveaux migrants définies selon des critères juridiques, temporels et des schémas migratoires particuliers: les travailleurs migrants (permis de travail), les regroupements familiaux (y compris le mariage), les demandeurs d'asile, les réfugiés reconnus, les personnes qui ont été régularisées (notamment suite à la loi de 1999) et les sans-papiers. Enfin, deux problématiques seront approchées en mode mineur: l'impact social et économique dans les pays d'émigration et l'imaginaire de l'immigration dans les pays de départ.

La recherche est divisée en deux temps, le premier entend dresser un tableau synchronique des nouveaux migrants en établissant des profils-types pour les six catégories (exploitation de sources statistiques existantes) et le second abordera la question de manière diachronique en analysant les différentes carrières migratoires et d’intégration (exploitation de données qualitatives existantes et à produire).

Le projet s'inscrit dans un cadre théorique qui articule trois perspectives : les STRUCTURES D'OPPORTUNITES, les MOBILISATIONS DES RESSOURCES (dont les réseaux sociaux) et les CARRIERES de nouveaux migrants. Avec le concept de structures d'opportunités, il s'agit d'étudier les facteurs sociaux, économiques, institutionnels, culturels et politiques qui organisent tant la migration que les processus d'installation. Les structures d'opportunités constituent un cadre dans lequel la mobilisation des ressources peut se déployer. L'hypothèse de travail de base est que l'évolution de la carrière migratoire des nouveaux migrants est le résultat à la fois de la structure d’opportunités ouverte d'en haut par les institutions de la société belge (politiques, économiques, sociales et culturelles) et par la mobilisation d'en bas des ressources (sociales, économiques, culturelles) des migrants. Ainsi, le concept de carrière permet de réconcilier les approches structurelles et les approches plus basées sur l'individu. Nous pouvons faire l'hypothèse que les différents groupes de nouveaux migrants en raison de leur trajectoire migratoire spécifique disposent de profils économiques et socioculturels différents et que ces différences influencent les manières dont ils vont mobiliser des ressources, notamment dans leur pays d'origine. La rencontre entre les ressources des nouveaux migrants et la structure d’opportunités construit les carrières des nouveaux migrants. Dans un premier temps, cette approche théorique sera soumise aux différents groupes cibles afin de dresser des profils-types. Dans un deuxième temps, le concept de carrière sera aussi utilisé pour rendre compte des trajectoires des nouveaux migrants qui passent par des statuts juridiques et identités de migrants.

Cette recherche mobilisera toutes les données quantitatives et qualitatives déjà disponibles. Pour définir la composition et les profils des nouveaux migrants, nous aurons recours aux multiples banques de données fédérales, régionales et communautaires et aux recherches quantitatives existantes. L’analyse diachronique et l’analyse en termes de carrières supposent de recourir à des méthodes qualitatives, in-depth interviews et focus groups. Nous effectuerons des interviews avec des migrants représentant les six groupes cibles et avec des migrants ayant connus plusieurs situations transitoires, dans les cinq principales implantations urbaines (Anvers, Gand, Bruxelles, Liège et Charleroi). Enfin, cette recherche ne prendra pas pour objet que les migrants eux-mêmes. D'autres acteurs seront étudiés et, en particulier, les employeurs, les syndicats, des travailleurs sociaux, des fonctionnaires, des élus locaux pour affiner l’analyse des modes de vie et d’intégration des nouveaux migrants dans les domaines retenus.
L'analyse de l'impact social et économique dans les pays d'émigration et l'imaginaire de l'immigration dans les pays de départ sera effectuée à la faveur de deux séminaires à Bruxelles avec des collègues provenant de plusieurs pays d'émigration.


Documentation :

Nouvelles Migrations et Nouveaux Migrants en Belgique (NOMIBE) : synthèse    Bruxelles : Politique scientifique fédérale, 2011 (SP2427)
[Pour télécharger

Nieuwe Migraties en Nieuwe Migranten in België (NOMIBE) : synthese    Brussel : Federaal Wetenschapsbeleid, 2011 (SP2428)
[Pour télécharger

New migration and new migrants in Belgium (NOMIBE) : summary    Brussels : Federal Science Policy, 2011 (SP2429)
[Pour télécharger

Nouvelles migrations et nouveaux migrants en Belgique : rapport final = Nieuwe Migraties en Nieuwe Migranten in België : eindrapport  M. Martiniello - A. Rea - Ch. Timmerman (Eds.)  Gent : Academia Press, 2009 (PB6249)
[Pour télécharger

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2014 SPP Politique scientifique