Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home
SPP Politique scientifique > L'organisation

Historique

1959
Création des structures de coordination politique et administrative de la politique scientifique, dont la Commission Interministérielle de la Politique scientifique (CIPS) et le Conseil National de la Politique scientifique (CNPS). La Politique scientifique est rattachée au premier ministre.

1968
Création du poste de ministre de la Politique scientifique. Les Services de programmation de la Politique scientifique (SPPS) sont érigés en administration de l'Etat. Publication des premières éditions de l'inventaire du potentiel scientifique et technique du pays. L'accès à l'inventaire est par la suite complètement informatisé.

1969
Création d'une section spéciale "politique scientifique" dans les budgets des différents départements ministériels en vue de l'élaboration du programme budgétaire interdépartemental de la politique scientifique.

1970-1973
Lancement des premiers programmes nationaux de recherche par les SPPS: environnement/qualité de l'eau et de l'air (1970-1981) et informatique (1971-1981). Démarrage des premiers programmes annuels d'actions de recherche concertées entre les universités et l'Etat. La Belgique participe activement à la définition des objectifs de l'Europe spatiale.

1975
Démarrage des programmes nationaux de R&D dans le domaine des sciences sociales (1975- 1981) et de l'énergie (1975-1987). Mise en route opérationnelle du modèle mathématique de la mer du Nord. Les SPPS sont chargés de la gestion de la participation belge aux programmes de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), dont la création est décidée à la Conférence Ministérielle Européenne de l'Espace, tenue à Bruxelles sous la présence de la Belgique.

1976
Lancement du programme national de R-D pour l'économie des déchets et des matières secondaires (1976-1979). Les actions de recherche concertées sont redéfinies sur une base pluriannuelle. Elles sont poursuivies jusqu'en 1988, puis transférées aux Communautés suite à la réforme institutionnelle de 1988.

1977
Début de la préparation d'un programme national de recherche en aéronautique civile. Depuis 1979, les SPPS participent au cofinancement de la participation de firmes belges aux différents projets de R-D Airbus et aux programmes de moteurs CFM.

1979
Décision de construire un navire océanographique de service public, le Belgica. Lancé en 1984, le navire est toujours en service.

1982
Mise en oeuvre d'actions et programmes d'innovation technologique aux niveaux national et international, et notamment du programme d'action dans les technologies basées sur la microélectronique. La responsabilité de ces actions a été confiée aux Régions en 1988.

1983
Mise en oeuvre d'un programme de renforcement du potentiel scientifique dans les technologies nouvelles par l'engagement de nouveaux chercheurs dans les universités (1983-1987).
Mise en oeuvre des Collections Coordonnées Belges de Micro-Organismes (CCBM), dans le cadre d'un programme national de valorisation des sciences de la vie. Les CCBM ont acquis un caractère permanent.

1984
Affectation de crédits budgétaires spécifiques pour la participation de la Belgique au premier programme-cadre de R&D des Communautés européennes (1984-1987). De tels crédits sont également attribués pour les deux programmes-cadres suivants.
Lancement d'actions nationales de recherche en soutien au programme FAST de la Commission européenne dans le domaine de l'évaluation de la technologie (1984-1987). Lancement du programme de recherche en télédétection par satellite. Prolongé en phases successives, le programme est toujours en cours, orienté vers la promotion de l'utilisation des images satellitaires dans de nombreux domaines.

1985
Démarrage du programme de recherche sur l'Antarctique,dans le cadre de la participation belge au Système du Traité sur l'Antarctique. Le programme, prolongé par phases successives, est toujours en cours. Adhésion de la Belgique à l'initiative Eureka. Suite à la réforme institutionnelle de 1988, les projets Eureka sont gérés par les Régions, les SPPS assurant un rôle de coordination nationale et de porte-parole dans les instances internationales (protocole d'accord de 1989 avec les Régions et les Communautés).

1986
Mise en oeuvre du programme des pôles d'attraction interuniversitaires (réseaux interuniversitaires en recherche fondamentale qui associent des équipes des deux Communautés). Le programme se déroule en phases successives de cinq ans.

1987
Lancement des programmes nationaux de recherche fondamentale en intelligence artificielle et en sciences de la vie (1987-1992).

1988
Mise en oeuvre du programme sur les technologies de l'information (1988-1992). Le réseau télématique pour la recherche BELNET mis en place grâce au programme est opérationnel depuis 1993. Les SPPS en assurent la gestion et le développement continus. Adhésion de la Belgique à, l'installation européenne de rayonnement synchrotron (ESRF); la contribution belge est inscrite au budget des SPPS.

1989
Suite à la réforme institutionnelle de 1988, création de la Conférence Interministérielle de la Politique Scientifique (CIMPS) qui est composée des ministres des différentes autorités compétents pour la politique scientifique.

1990
Lancement de plusieurs programmes nationaux pluriannuels dans le cadre d'accords de collaboration avec les Régions et les Communautés:
- sciences sociales (1990-1994),
- risques pour la santé (1990-1995),
- supraconducteurs à haute température (1990-1995),
- changements globaux (toujours en cours),
- transport et mobilité (toujours en cours).
Adhésion de la Belgique au laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL); la contribution belge est inscrite au budget des SPPS.

1991
Accords de coopération entre l'Etat, les Communautés et les Régions relatifs à la création des Commissions "Coopération internationale" (CIS) et "Coopération fédérale" (CFS) de la CIMPS et à l'association des différentes autorités aux activités des Communautés européennes en matière de politique scientifique. Les SPPS assurent le secrétariat de ces commissions. Lancement des programmes nationaux de recherche sur l' économie publique (1991-1996) et la protection juridique du citoyen (1991-1995). Accord de coopération entre l'Etat et les Communautés sur le programme de recherche sur le sida (1991-1995).

1992
Lancement du programme national de R&D en sciences marines. Mise en oeuvre d'un programme destiné à stimuler la constitution de réseaux de recherche associant des établissements scientifiques fédéraux et des équipes universitaires (1992-1997).

1993
Mise en oeuvre du plan d'action pluriannuel (1993-1997) d'appui scientifique et technique à certaines politiques de l'autorité fédérale: diffusion des télécommunications, normalisation, valorisation de banques de données socio-économiques fédérales, protection des travailleurs en matière de santé, renforcement du potentiel scientifique et technologique des établissements scientifiques fédéraux.

1994
Intégration dans les SPPS des cellules chargées des matières restées nationales aux Ministère de l'Education nationale et au "Ministerie van Onderwijs", de l'Administration des Affaires communautaires et des Etablissements scientifiques de l'Etat et du Service national de Congrès. La nouvelle entité fusionnée porte le nom de Services fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles (SSTC).

1995
Mise en oeuvre d'un programme de recherches socio-économiques prospectives (1995-2000). Lancement d'un plan d'appui scientifique et technique à la société de l'information (POIM) (1996-2000). Présidence belge d'Eureka (juillet 95-juin 96).

1996-1997
Lancement d'un Plan d'appui scientifique à une politique de développement durable (PADD) (1996- 2001). Ce plan (qui fait l'objet d'un accord de coopération avec les Régions) couvre les domaines suivants: changement climatique et environnemental global, mer du Nord, Antarctique, mobilité durable, normes de produits alimentaires, observation de la Terre par satellite, leviers d'une politique de développement durable.
Création du Conseil Fedéral de la Politique Scientifique (CFPS), organe consultatif destiné à se substituer à I'ancien Conseil National de la Politique Scientifique et compose de membres désignés par I'Etat, les Communautés et les Régions. Présidence belge du Conseil ministériel de I'ESA.

1998-1999
Célébration des 10 ans du programme TELSAT, puis des dix ans de recherches des Pôles d'attraction universitaires. Diffusion des premières images du télescope VLT de l'ESO. Début de Centre de traitement de l'imagerie Vegetation au VITO à Mol. Congrès annuel de l'Association of Space Explorers, en présence de Leurs Majestés le Roi Albert II et la Reine Paola. Réunion du Conseil ministériel de l'ESA à Bruxelles, sous la présidence belge. Premier vol commercial de la fusée Ariane 5 et mise en service du satellite scientifique XMM.
Ouverture de l'exposition "Vivre ou Survivre" à l'Institut royal des Sciences naturelles. Visite de Sa majesté le Roi Albert II aux SSTC.
Commémoration du 40è anniversaire des structures de la Politique scientifique en Belgique. Installation du Conseil fédéral de la Politique scientifique (CFPS) en présence de Sa majesté le Roi Albert II. Symposium "A la recherche d'un dialogue durable entre science et politique".
Prolongation des Collections Coordonnées Belges de Microorganismes et lancement des programmes Protection des travailleurs, Modernisation des administrations et Normalisation II. Création d'un Intranet SSTC, qui donne au personnel accès à une multitude de données pratiques (adresses, textes de lois, documents-types, notes de service, agenda des réunions, etc.).

2000
Prise de fonctions du Ministre de l'Économie et de la Recherche scientifique, chargé de la politique des grandes villes, M. Ch. Picqué et du Commissaire du Gouvernement, adjoint au Ministre de la Recherche scientifique, M. Y. Ylieff.
Lancement des programmes Plan d'appui scientifique à une politique de développement durable II (PADD2), Cohésion sociale, Soutien au développement de la Société de l'Information et phase V des Pôles d'attraction interuniversitaires. Renouvellement du site web des SSTC, 11 séquences vidéos en ligne. L'Intranet devient un instrument de travail quotidien pour les 297 agents des SSTC.
Belnet s'apprête à faire le saut vers "Internet 2", beaucoup plus rapide (Belnet-GigaNet). Inauguration et ouverture au public du Musée des instruments de musique, transféré du Conservatoire royal de musique de Bruxelles aux Musées royaux d'Art et d'Histoire. Colloque Quel avenir pour la distribution par câble?
Mise en orbite par l'ESA de quatre satellites scientifiques Cluster2. Signature d'un accord de coopération belgo-argentin pour le développement du satellite SAOCOM. Adoption par le Conseil de l'ESA et le Conseil recherche de l'UE d'une stratégie spatiale commune. Participation au développement de l'Airbus A380 décidée par l'Autorité fédérale. Signature par la Russie et la Belgique d'un accord-cadre de coopération en matière de technologies spatiales avancées. Table ronde 10 ans de recherche en matière de transport: un dialogue entre la recherche scientifique et la décision politique.

2001
Développement d'une approche "orientée client" sur le site web et élaboration d'un site pour les jeunes. Mise en ligne sur Internet de tous les indicateurs, données et autres informations pertinentes concernant les statistiques de R&D en Belgique. Diffusion sur papier et/ou en ligne d'une trentaine de publications. Lancement de 20 projets dans le cadre de l'action récurrente "Agora" (action de soutien scientifique aux banques de données des administrations fédérales).
Lancement d'une action monographies de valorisation de l'Enquête socio-économique générale 2001 et Atlas national. Contribution à la mise en place par l'OCDE du Global biodiversity information facility. lancement du programme Pôles d'attraction technologiques (PAT).

2002
La Politique scientifique relève de nouveaux défis, qu’ils soient humains, techniques, financiers, ensemble ou séparément, toujours dans l’esprit de son leitmotiv “au service du pays, de ses communautés et de ses régions, au profit du citoyen, du chercheur et du décideur”.
La mission Odissea de Frank DE WINNE d’une durée de onze jours à bord de la station spatiale internationale dans le cadre d’un accord entre les agences spatiales européenne et russe avec la réalisation de près de vingt expériences à bord, dont plusieurs commandées par nos universités.
La publication du “Livre blanc” sur la modernisation des dix établissements scientifiques fédéraux qui recèlent un patrimoine exceptionnel estimé à plus de 6,2 milliards d’euros.
La montée en puissance du réseau de Belnet, le réseau télématique de la recherche, permettant également un accès à internet haut débit aux hautes écoles et aux universités du pays.
L’ouverture des programmes de recherche nationaux aux équipes européennes (Europe des Vingt-cinq) et l’implication dans le 6e programme-cadre de R&D de la Commission européenne.
La signature d’accords de coopération avec le Vietnam, la Chine ou l’UNESCO.
La transformation des SSTC en un "Service public de programmation Politique scientifique”.

2003
Des démissions ministérielles engendrent la nomination d’un Ministre adjoint au ministre de la Politique scientifique et, au niveau administratif, un Président du Comité de Direction est désigné en remplacement du Secrétaire général appelé à d’autres fonctions.
Le “post flight tour” de Frank DE WINNE traverse une petite dizaine de villes de Belgique. Le Manneken-Pis reçoit ainsi son premier uniforme de cosmonaute.

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2014 SPP Politique scientifique