Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home

Calendrier

Conférences et colloques

> 27-02-2019 | Conference

The radicalisation machine: Why “radicalisation” is a problematic concept
The term “radicalisation” is a fairly recent addition to the political vocabulary. It appeared for the first time in a policy document in 2004, when it became clear that, contrary to earlier Islam-inspired attacks, the perpetrators in the Madrid bombings were “home-grown terrorists.” Since then an impressive number of de- and counter-radicalisation policies have been devised, aimed at local Muslim communities.
This is remarkable, if not only because the concept itself is highly contested in research and little empirical evidence exists. In the dominant use in media and policy and in the current research state of the art, “radicalisation” is characterised by terminological impurity, a lack of comparison with other and historical forms of extremism, a one-dimensional, teleological understanding of the process and an over-emphasis of individual, psychological and religious factors, obscuring the role of social environments and the responsibility of broader society and of the state. It is in this problematic context that de- and counter-radicalisation policies and programmes are launched with self-evidence. In that same context researchers as well as local organisations are forced to subscribe to project calls echoing the dominant but problematic take on “radicalisation”.
This conference has as objective to discuss the problematic nature of the concept itself as well as the effects such a superficial or misguided understanding of “radicalisation” can have on local, often stigmatised and controlled communities. The BELSPO-funded CONRAD research team kindly invites you to this one-day seminar of reflection and discussion, involving both researchers and practitioners working on a daily basis with vulnerable groups.
[Programme and Registration]
[BRAIN-Be project CONRAD]


Conférences, colloques et activités éducatives
des musées et établissements scientifiques

> 11-03-2019 | Planétarium
> 11-04-2019 | Planétarium
> 11-05-2019 | Planétarium
> 11-06-2019 | Planétarium
> 11-07-2019 | Planétarium

Pieter De Buysser | Robin
The Tip of the Tongue
Théâtre - Tous les onze du mois à huit heures onze.
Un philanthrope doté d’une immense foi dans le progrès et d’un défaut d’élocution entreprend de construire un vaisseau spatial. Le récit croise une forte courbure dans l’espace-temps, une petite fille lassée du Messie et un détective perdu que plus personne ne recherche. Un accélérateur de particules portatif, une douzaine de nébuleuses spirales et un trou noir majestueux. Aussi féerique que cela puisse aussi paraître, ce spectacle pour planétarium a germé de la réalité politique et scientifique d’aujourd’hui. Un exercice de diction fondamentale, cosmologique. The Tip of the Tongue ne tente pas de cartographier le monde, mais dessine une autre carte. Et le tout en onze dimensions, avec onze fables, en six fois onze minutes.
Écrivain, philosophe et conteur d’histoires, Pieter De Buysser a présenté la première de The Tip of the Tongue durant le Kunstenfestivaldesarts 2017 au planétarium de Bruxelles. À présent, il reprend le spectacle toute une saison durant : tous les onze du mois à huit heures onze.
Langue : Nederlands, English, Français (NL parlé, surtitres FR/EN)
Durée : 1h30min
Billets : €18 / €14 / €10
Via Kaaitheater : www.kaaitheater.be/fr/agenda/the-tip-of-the-tongue-0
Organisation : Kaatheater en collaboration avec le Planétarium de Bruxelles

> 14-03-2019 | Institut royal du Patrimoine artistique

Portes ouvertes à l'IRPA!
Le 14 mars 2019, venez expérimenter les multiples disciplines que l’IRPA utilise pour documenter, étudier et restaurer le patrimoine belge ! De magnifiques œuvres d’art – du plus ancien Christ en bois de Belgique à une parure de plumes exotique – attendent votre curiosité… Nos experts passionnés vous feront aussi découvrir l’étude des monuments, comme le château de Jehay à Liège, le portique de Rubens à Anvers ou l’Hôtel van Eetvelde de Horta à Bruxelles.
À l’occasion de l’Année Bruegel, plusieurs services présenteront leur travail autour de ce grand maître brabançon. Vous verrez comment la Dulle Griet (Musée Mayer van den Bergh) a été étudiée et restaurée à l’IRPA en 2018 : nos chimistes vous montreront comment ils ont pu, grâce à la technique macro-XRF, reconstituer les couleurs originales du chef-d’oeuvre! Et l’analyse des vernis vous entraînera dans une histoire passionnante ! Dans notre infothèque, vous découvrirez des macrophotos uniques de cette oeuvre majeure et de nombreux livres sur Bruegel. Le service imagerie aura lui aussi de quoi vous surprendre : grâce aux images infrarouges, vous pourrez tenter un dessin à la manière de Bruegel le Jeune.


Expositions
des musées et établissements scientifiques

> 2018 | Planétarium

Ça schtroumpfe à l’Observatoire!
Un des précédents directeurs de l’Observatoire royal de Belgique était un ami de Peyo. Ensemble, ils choisirent d’illustrer l’actualité des recherches en sciences de la Terre à l’Observatoire avec les Schtroumpfs. Ainsi, dès 1966, les petits hommes bleus ont égayé pas moins de 18 cartes de vœux inspirées par les recherches et les instruments de l’Observatoire. Ces cartes vous sont ici présentées, accompagnées de quelques-uns des instruments qui y sont illustrés.

> jusqu'au 24-03-2019 | Musées royaux d’Art et d’Histoire

INCA Dress Code: Textiles et parures des Andes
Les collections « Amériques » du Musée Art & Histoire sont considérées parmi les plus belles et les plus riches des musées européens. Si le public connait assez bien les différentes cultures des Andes (Pérou, Bolivie et Chili) grâce notamment à leurs céramiques, leur orfèvrerie et leurs momies, il n’a pas une image claire de la manière dont ces gens vivaient et étaient habillés. Le textile avait un statut particulier car il était considéré comme un bien extrêmement précieux : il servait non seulement à se vêtir, mais était aussi symbole de pouvoir et d’identité et pouvait servir comme offrande ou bien d’échange.

> jusqu'au 24-03-2019 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Maurice Wyckaert
Rétrospective

Après Jules Schmalzigaug, Ferdinand Schirren, Marc Mendelson, Lismonde ou Walter Leblanc, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique consacrent une rétrospective à Maurice Wyckaert (1923-1996). A la suite de ses études à l’Académie de Bruxelles et au Vrije Atelier de Woluwé-Saint-Lambert, Maurice Wyckaert débute dans un style proche de Jean Brusselmans. Profondément marqué par l’expressionnisme flamand, il va actualiser ce dernier en l’orientant vers une abstraction lyrique à laquelle se mêle une aspiration calligraphique. Tourné vers la culture germanique et attentif aux innovations venues d’Outre-Atlantique, Wyckaert développe une œuvre personnelle marquée par l’expansion gestuelle de la couleur. Celle-ci se déploie sur la toile comme autant de paysages intérieurs qui traduisent une quête identitaire où le sentiment flamand joue un rôle déterminant.
Proche de CoBRa à travers Asger Jorn et Serge Vandercam, cofondateur en 1955 de la revue Meridiaan et de la galerie Taptoe, Maurice Wyckaert adhère ensuite à l’Internationale Situationniste et Mouvement international pour un Bauhaus imaginiste. C’est lui qui lira le 28 septembre 1960 la «Déclaration au nom de la quatrième conférence de l’Internationale Situationiste» à l’institut des arts contemporains.
À travers cette rétrospective les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique mettent à l’honneur une des figures majeures de l’art d’après-guerre en Belgique.

> jusqu'au 19-05-2019 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

DUTCH SPRING
Rembrandt, Frans Hals et d'autres chefs-d’œuvre de l'École hollandaise à (re)découvrir aux MRBAB
Après une rénovation tant attendue et dans le cadre de l'année Rembrandt, le Musée rouvre les salles de l'exceptionnelle collection permanente de l'École hollandaise. À travers une centaine de chefs-d'œuvre, les visiteurs pourront redécouvrir les grands peintres du Siècle d’or hollandais dans toute leur splendeur. Parallèlement, deux expositions temporaires sont consacrées aux talents néerlandais : les portraits de famille peints par Frans Hals, et un cabinet qui présente les plus beaux dessins du XVIIIème siècle !

> jusqu'au 01-09-2019 | Institut royal des Sciences naturelles de Belgique

Ours & Nounours
une expo que les enfants visitent avec leur nounours
Enfant, vous aviez probablement un ours en peluche. Mais connaissez-vous les animaux, les vrais, qui se cachent derrière ? Découvrez-les avec Ours & Nounours ! Notre exposition temporaire vous présente leur évolution et leur rencontre avec les hommes préhistoriques. Quand et où sont-ils apparus ? Depuis combien de temps hommes et ours coexistent-ils en Europe ? Y-avait-il des ours des cavernes dans nos régions ? Les hommes préhistoriques les chassaient-ils ? Elle dissèque leur mode de vie. Combien y-a-t-il d’espèces d’ours actuellement ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Qui sont-ils ? Où vivent-ils ? Sont-ils vraiment balourds ? Certains sont-ils bons nageurs, grimpeurs, coureurs ? Ne mangent-ils que du miel ? Sombrent-ils tous dans un long sommeil hivernal ? Le yéti ne serait-il pas un ours ?

> jusqu'au 26-02-2020 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Gao Xingjian - L’éveil de la conscience
Six œuvres monumentales de Gao Xingjian, créées spécialement pour les lieux! Dans ses « éveils de la conscience », l’artiste invite le flâneur à traverser l’image et à rencontrer, au-delà de l’encre, l’idée dans sa nudité existentielle... là où les musées (re)deviennent un espace voué à la contemplation.
Prix Nobel de Littérature en 2000, Gao Xingjian, Français d’origine chinoise, se veut un «passeur» entre le monde oriental qui constitue le socle de son identité et le monde occidental dont il discute l’idée de modernité. Son œuvre constitue aussi une passerelle entre peinture et écriture.

> jusqu'au 16-03-2020 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Bruegel. Unseen Masterpieces
When art meets technology

À travers une large palette d’expériences accessibles en ligne et in situ, cette initiative inédite propose à chacun de s’immerger dans les tableaux de Bruegel, en accédant aux détails infimes de chaque peinture ainsi qu’aux connaissances des experts. Plongeant dans l’univers du peintre, le spectateur découvre ces détails insoupçonnés qui sont la plus belle expression du génie du maître flamand. Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ont initié cet événement avec l’Institut Culturel de Google, dans la perspective du 450ème anniversaire de la mort de Bruegel, en 2019. Ce projet innovant rassemble de prestigieux musées internationaux, pour la plupart européens, autour de la figure de Bruegel. Il est la concrétisation d’une profonde réflexion sur les changements en cours dans le domaine de la muséologie, à l’ère du digital.

> jusqu'au 21-06-2020 | Porte de Hal

Back to Bruegel
Experience the 16th century

La mythique Porte de Hal, vestige de l'enceinte médiévale de Bruxelles, s'ouvre sur l'univers du peintre Bruegel. Effectuez un plongeon surprenant dans une version en réalité virtuelle de ses peintures mondialement connues.
Cette découverte combinée avec d'authentiques trésors du Nouveau Monde, des armes et armures, des instruments de musique, vous fait découvrir le monde du XVIe siècle comme si vous y étiez. Au sommet du bâtiment, profitez aussi du magnifique panorama sur Bruxelles et laissez-vous transporter dans le temps de Bruegel grâce aux longues-vues virtuelles.

 


Expositions à venir
des musées et établissements scientifiques

> 22-03-2019 > 21-07-2019 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Wim Delvoye
Figure majeure de la scène artistique belge, Wim Delvoye est connu pour son humour, son goût de l’expérimentation technologique, et sa production riche et variée. Sa réputation a depuis longtemps dépassé les frontières de son pays natal, et il a réalisé ces dernières années de nombreuses expositions dans des contrées aussi diverses que le Québec, l’Azerbaïdjan, la Russie, le Luxembourg ou encore l’Iran.
Conçue en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique propose un vaste panorama de son travail, et met l’accent sur son aspect pluridisciplinaire. En effet, les œuvres de Wim Delvoye naissent souvent d’une rencontre entre l’artisanat et les techniques de fabrication industrielle les plus sophistiquées.

> 23-04-2019 > 28-07-2019 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Agnès Guillaume
4 MY’s +

Enigmatique de prime abord, le titre choisi par Agnès Guillaume pour son exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique est en fait limpide: il décrit de façon concise son contenu composé de quatre projections (My Nights, My Fears, My Thoughts et My Roots), auxquelles vient s’ajouter une cinquième pièce, le triptyque vidéo You Said Love is Eternity.
Cette dualité est à l’image de son travail, qui invite à la contemplation et laisse poindre une multitude de sens cachés. Les titres des œuvres suggèrent que l’artiste nous délivre des éléments autobiographiques, mais est-ce le cas ?

> 23-04-2019 > 18-08-2019 | Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Thomas Lerooy
Behind the Curtain

L’artiste belge Thomas Lerooy (°1981) est connu pour ses sculptures et dessins. Dans Behind the Curtain, exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, il présente pour la première fois des peintures à côté de sculptures.
Dans l’œuvre énigmatique de Lerooy, des réalités différentes semblent se croiser, chacune avec ses propres lois. Le spectateur tombe d’une langue visuelle dans l’autre. À travers différentes superpositions, mort et éternité se rencontrent, ainsi que beauté et laideur, ordre et chaos, show et intimité, drame et humour.

> 15-10-2019 > 16-02-2020 | Bibliotheque royale

The World of Bruegel in Black and White
Tout le monde connaît Bruegel en tant que peintre de renommée internationale, mais saviez-vous qu’à son époque, Bruegel était surtout connu grâce à ses estampes ? En 2019, vous aurez une occasion unique d’admirer de près les estampes de Bruegel. La KBR conserve une collection complète, et sans équivalent connu, qui sera exposée à titre exclusif durant l’année Bruegel. L’exposition ‘The World of Bruegel in Black and White’ vous entraînera dans le monde imaginaire de ce maître flamand.


Et aussi...

> Jardin botanique Meise



A propos de ce site

Données personnelles

© 2018 SPP Politique scientifique