L. Duchêne et fils (Genève)
Montre émaillée dont le boîtier représente la carte d’Italie, XIXe siècle
Musées royaux d’Art et d’Histoire
Inv. G854

OBJET 5
Montre de gousset ultraplate,
Mouvement signé Louis Duchêne et Fils, n° de série 20880
Genève, vers 1810-1820
Boîtier et cadran en or émaillé,
Cadrans des secondes et calendrier en argent gravé, aiguilles en acier.
Legs Godtschalck 1921
Inv. G. 854

Le mouvement de cette montre de gousset porte la signature des horlogers genevois « Louis Duchêne et Fils ». Louis Duchêne (1730-1804) avait commencé sa carrière vers le milieu du XVIIIe siècle. Ce n’est qu’à la fin de sa vie, en 1791, qu’il s’associera à son fils. Après sa mort, la signature restera usitée jusqu’en 1820.
Le mécanisme de cette montre, à ponts, sans fusée, est particulièrement perfectionné. Il comporte un échappement à cylindres, une formule qui sera définitivement abandonnée vers 1830 après la mise au point de l’échappement à ancre. Il s’agit, pour les Duchêne, d’un choix inhabituel, leur production se caractérisant généralement par des mécanismes classiques, à fusée et échappement à verge.

Le cadran, qui porte un élégant décor végétal d’émail noir, est complété par deux petits cadrans argentés indiquant d’une part les secondes, et de l’autre les jours et les mois, une complication fort prisée à l’époque. Le décor du boîtier, très original, représente, en émail champlevé noir et bleu pâle, une carte de l’Italie telle qu’elle existait au début du XIXe siècle, avant le Risorgimento, avec la Savoie, la Sicile et la Sardaigne. Y apparaissent également les principaux pays méridionaux d’Europe centrale, incluant la Suisse, la Bavière, la Souabe et la Croatie jusqu’à ses frontières avec la Turquie. Ce remarquable travail d’émaillage est anonyme, ce qui est généralement le cas pour les boîtiers de montre. On signalera toutefois la présence d’un poinçon GB au revers de la cuvette. Une montre produite par la maison Vacheron Constantin en 1824 présente un décor identique, l’émail bleu cobalt se substituant toutefois à l’émail noir. Il s’agit plus que certainement de l’œuvre du même émailleur.


<< Retour vers la liste d'objets




Design by Mobifreaks.com