Imager la Terre pour mieux la préserver
Ce film illustre les recherches en Observation de la Terre
menées dans le cadre du programme STEREO de la Politique scientifique fédérale.

OBJET 14
La télédétection aérospatiale, un outil d'aide à la décision


Suspendus à 36 000 km de l'équateur, les satellites d'observation géostationnaires fixent en continu la même portion de la Terre. Plus proche de nous, entre 500 et 800 km d'altitude, les satellites polaires scannent notre planète par bandes successives jusqu'à couvrir l'entièreté du globe. A quelques kilomètres au-dessus de nos têtes, ce sont des avions qui patrouillent en survolant nos paysages et, plus proches encore, des drones scrutent les moindres détails de nos parcelles.

Toutes ces plateformes sont équipées d'instruments sophistiqués qui, bien mieux que nos yeux, sont capables d'enregistrer les rayonnements émis ou réfléchis par la surface de la Terre dans différents intervalles de longueurs d'onde (domaine visible, infrarouge, micro-ondes...). Les réponses spectrales ainsi collectées permettent d'extraire des informations sur un nombre croissant de paramètres utiles à l'étude de notre environnement. L'intégration de ces informations dans des Systèmes d'Information Géographiques fournit des cartes qui constituent des outils fondamentaux d'évaluation et d'alerte dans de multiples domaines : agriculture, chimie atmosphérique, épidémiologie, foresterie, gestion des risques, hydrologie, météorologie, océanographie, urbanisme...

Le programme national de recherche en observation de la Terre STEREO de la Politique scientifique fédérale finance des projets de recherche en télédétection. Les équipes de chercheurs explorent les possibilités d'extraire des images satellitaires ou aériennes des informations utiles à la décision. Ce petit film illustre une sélection de thématiques abordées par le programme : la gestion du risque volcanique dans la région de Goma, la cartographie de biotopes pour des sites Natura 2000, l'évaluation de la qualité de l'eau dans les estuaires, la mise à jour par détection automatique des cartes d'espaces bâtis en Belgique et en Afrique subsaharienne, la surveillance de la végétation au niveau global, l'estimation de probabilité de présence de vecteurs de maladies, le suivi de l'expansion des zones imperméables à Bruxelles, le monitoring de croissance des cultures et la prévision des récoltes ou encore l'évaluation de l'exposition de la population aux polluants atmosphériques.


<< Retour vers la liste d'objets



Design by Mobifreaks.com