Hugues Brenot & Huan Yu
Carte globale de la distribution de dioxyde d’azote (NO2), 2015
Carte dérivée des mesures de l'instrument de surveillance de l'ozone (OMI) à bord du satellite AURA de la NASA pour la période 2005-2010
Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique
Inv. nihil

OBJET 16
Les gaz polluants cartographiés par l'instrument satellitaire OMI

Les sources de gaz polluants, qu’elles soient d'origine humaine ou naturelle, peuvent aujourd'hui être cartographiées à l'aide des mesures par satellite. La plupart des instruments satellitaires qui mesurent ces gaz, observent la surface entière de la Terre en un à plusieurs jours. Le principe de mesure est basé sur la diffraction de la lumière solaire réfléchie par l'atmosphère et par la surface de la Terre, dans un spectre de couleurs ou de longueurs d'onde. La variation d'intensité de la lumière en fonction de la longueur d'onde donne des informations sur les gaz présents dans l'atmosphère.

La détermination continue des quantités de ces gaz dans l'atmosphère est importante pour le suivi de l’évolution de la pollution dans les zones résidentielles (industrie, trafic), pour le contrôle des accords internationaux visant à en réduire les émissions et pour mieux comprendre le rôle de ces gaz dans le processus du changement climatique.

En préparation de la mission satellite de l'ESA Sentinel-5 Precursor (S5-P), qui sera lancée fin 2016, des experts de l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) ont travaillé sur la production de bases de données de hautes qualités de gaz polluants provenant de mesures de OMI, Ozone Monitoring Instrument, lancé en 2004, à bord du satellite AURA de la NASA.

Les images montrent les résultats pour le dioxyde d'azote (NO2), le dioxyde de soufre (SO2) et le formaldéhyde (HCHO), ainsi que leurs sources principales (d'origine humaine ou naturelle). Elles permettent de se rendre compte de la précision avec laquelle la génération actuelle d'instruments satellitaires peut cartographier les émissions de gaz. La résolution spatiale de OMI est 13x24 km2. Pour l'instrument TROPOMI, à bord de S5-P, la résolution sera de 3,5x7 km2, ce qui permettra d’identifier les sources de pollution à l’échelle des villes.

Les images sont téléchargeables gratuitement et peuvent être utilisées sans restriction à des fins non commerciales (sauf. pour les publications scientifiques). Dans le cas de présentations publiques, de quelques formes qu’elles soient, les informations disant qu’elles proviennent du groupe de l’IASB/ UV-VIS / DOAS doivent être visibles.

En savoir plus?
Le groupe UV-VIS/DOAS de l’IASB: http://uv-vis.aeronomie.be
OMI: https://www.knmi.nl/over-het-knmi/about
TROPOMI: http://www.tropomi.eu



<< Retour vers la liste d'objets


Design by Mobifreaks.com