Charles Bulens
L’armée belge a fait quatre glorieuses campagnes africaines, 1919
Musée royal de l’Afrique centrale
Inv. HO.1981.1.148

OBJET 34
L’armée belge a fait quatre glorieuses campagnes africaines

Papier, quadrichromie, 122 x 101 cm, collections MRAC HO.1981.1.148

Cette affiche, éditée pendant le premier semestre de 1919 par le Comité de politique nationale, et imprimée par Charles Bulens à Bruxelles, participe à une stratégie de propagande nationaliste. En effet, ce groupe de pression, fondé en décembre 1918 par diverses personnalités catholiques, libérales et socialistes en prévision des négociations de Paix de Paris, visait une « plus grande Belgique ». Le Comité édita des cartes de grande dimension aux couleurs vives afin de rallier la population à ses objectifs et de faire pression sur les autorités politiques pour qu’elles y défendent des revendications territoriales démesurées, tant en Europe qu’en Afrique. Le Comité réclamait en effet rien moins que le Grand-Duché de Luxembourg, le Limbourg néerlandais, la Rhénanie ou encore l’Afrique orientale allemande.

La carte, surmontée d’une légende en haut à droite, donne un aperçu des frontières entre les divers empires coloniaux, ainsi que des tracés des chemins de fer. Les parties colorées concernent la Belgique, jaune pour sa colonie du Congo belge, rouge pour les colonies allemandes qu’elle a investies avec ses troupes en partenariat avec les Alliés français et britanniques. On y trouve également quelques commentaires sur le rôle des troupes belges et des lieux de bataille (comme Tabora et Mahenge). Les mouvements de troupes n’y sont pas représentés. Il s’agit clairement d’une vue de la répartition entre les divers empires coloniaux et des visées territoriales belges.

Un texte signé par le Comité de politique nationale occupe le dernier tiers de l’affiche. Il explicite les diverses campagnes militaires menées par les troupes de la Force publique en Afrique, mentionnant notamment celle de Rhodésie qui n’apparaît pas en tant que telle sur la carte. Ces campagnes sont mises en avant pour légitimer les revendications territoriales qui suivent, elles-mêmes appuyées par la mention des richesses potentielles de l’Afrique orientale allemande en minerais et en bétail, ainsi que le potentiel de peuplement européen.



<< Retour vers la liste d'objets


Design by Mobifreaks.com