Spécialistes de la cellule imagerie
Photographie sous lumière normale, radiographie, photographie sous lumière ultraviolette et macro-XRF d’un volet avec donateurs et saint (Ambrosius Benson, peinture à l’huile sur bois, début XVIe siècle, Apelles Art Collection Luxembourg- Groeningemuseum Bruges), 2016
Institut royal du Patrimoine artistique

OBJET 37

Les spécialistes de l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) examinent les œuvres d’art grâce à différentes techniques d’imagerie scientifique:

  • la photo en lumière normale | Toute œuvre d’art est documentée avant et après traitement. L’IRPA détient ainsi l’une des plus grandes photothèques documentaires d'art au monde : plus d’un million de photographies du patrimoine belge sont disponibles sur BALaT. Certaines œuvres ont été photographiées à différentes époques : une aide précieuse pour comprendre leur histoire matérielle.

  • la radiographie (RX) | Elle met en évidence la technique d’exécution de l’œuvre et donne de précieux renseignements sur l’état de conservation du support (ici, la tache blanche dans le bas du visage du saint correspond à un sceau au revers du panneau) et de la couche picturale (lacunes). Dans ce cas-ci, la radiographie montre une composition sous-jacente avec un donateur et un saint patron.

  • la photo en lumière ultraviolette (UV) | Le vernis apparaît sous la forme d’un voile blanc jaunâtre (dans le haut du visage du saint par exemple). Les retouches récentes forment des taches plus ou moins sombres (nombreuses retouches locales dans les visages).

  • la macro-XRF (fluorescence des rayons X) | Cette nouvelle technique d’analyse montre la répartition des éléments chimiques présents dans la couche picturale de la peinture : l’image obtenue est une carte des éléments, qui permet souvent d’identifier les pigments ! Ici, la macro-XRF du calcium (Ca) met en évidence des brocarts peints sur la robe du donateur (en bas à droite). La carte du cuivre (Cu) montre que le paysage a été peint en réservant les deux premières figures ; par la suite, le saint patron en armure a été peint sur le paysage. Sur la macro-XRF du fer (Fe), la crosse du premier saint patron peint est très visible. Enfin, la macro-XRF du plomb (Pb) est semblable à la radiographie mais donne plus de détails sur la distribution du blanc de plomb : le saint patron est plus net et on voit que le donateur (figure agenouillée dans le bas) est une femme : elle porte une chemise avec une collerette blanche et une manche évasée, la robe semble bordée de fourrure en hermine. L’IRPA est la première institution fédérale en Belgique à être équipée d’un appareil macro-XRF pour l’étude des œuvres d’art.

Toutes ces images aident les conservateurs-restaurateurs et les historiens de l’art à comprendre l’histoire matérielle de l’œuvre, à percevoir son état de conservation réel et à préparer et effectuer le traitement adéquat. Ces techniques d’examen ont l’avantage d’être non invasives : elles permettent d’analyser l’œuvre sans la toucher.

En savoir plus: www.kikirpa.be


<< Retour vers la liste d'objets



Design by Mobifreaks.com