Godefroid Wendelin (Vendelinus)
Croquis de la lune avec annotations manuscrites, s.d.
Archives de l'État à Liège, Fonds de la Famille de Mercy-Argenteau, Papiers de l’astronome et humaniste Godefroid Wendelin,
©Archives générales du royaume
Inv.4065, folio 432

OBJET 15

Godefroid Wendelin (Vendelinus), naît à Herk-la-Ville en juin 1580. A l’époque, Herk-la-ville fait partie du Comté de Looz et de la Principauté de Liège.
Vendelinus fait ses études au Collège des Jésuites à Tournai puis à l'université de Louvain. En 1611, il décroche un doctorat « in utroque jure » à l'université d’Orange.
Il devient prêtre à Geetbets (1620-1633) puis à Herk-la-Ville (1633-1650). Dans l’intervalle, il est nommé chanoine du chapitre de Condé. En 1648, il reçoit la charge du tribunal ecclésiastique du diocèse de Tournai Deux ans plus tard, une chanoinie et demi-prébende (revenue ecclésiastique) lui sont accordés à la cathédrale de Tournai. Vendelinus décèdera à Gand en 1667.

Humaniste et astronome, Vendelinus confirme la loi de Kepler relative aux satellites de Jupiter et détermine le parallaxe du soleil.
A Tournai, il publie un ouvrage sur les comètes, « Teratologia cometica », dans lequel il défend l’astronomie héliocentrique.

Conservés aux Archives de l’État à Liège, au sein du Fonds Mercy-Argenteau, les papiers de l'astronome se composent de trois fardes. On y retrouve des lettres manuscrites, de nombreux calculs astronomiques et mathématiques  ainsi que des notes (en latin ou en grec) et des documents (diplôme, nominations, etc.).

Le recueil exposé (n°4065) contient des notes, des schémas (notamment une partie des Tables atlantiques, tableau de lois astronomiques achevé en 1662), des relevés astronomiques des années 1643 à 1653, mais également son manuscrit sur les éclipses lunaires, intitulé « Eclipses lunares ab anno MDLXXIII ad MDCXLIII observatae », publié à Anvers en 1644. La reliure date de l’époque moderne, probablement du XVIIIe siècle.

Epinglons parmi les autres documents de Vendelinus, conservées aux Archives de l’État à Liège :

  • une «Chronicque tres exacte depuis la Création du monde jusques à la présente année MDCXXXV, du monde 5603» , s.d. [1635],

  • une « Brieve chronicque des choses les plus remarquables depuis l’an 1500 jusques à présent », s.d. [1625], dans laquelle il fait mention de Charles-Quint, Martin Luther, du Concile de Trente ou encore de la construction du canal de Willebroek ;

  • une «Brieve chronicque des choses les plus remarquables qui sont arrivées en ce pays despuis les Troubles jusques à présent», s.d. [1630] ;

  • Un petit traité d’astronomie en espagnol.

<< Retour vers la liste d'objets




Design by Mobifreaks.com