Michael Florent van Langren (Langrenus)
Carte de la lune, « Luna vel lumina Austriaca Philippica », 1644-1645
Manuscrit. Aquarelle. Papier
Archives générales du Royaume, Cartes et plans manuscrits
Inv. série II, n°7911
© AGR

OBJET 16

Michael Florent van Langren, dit Langrenus, naît à Arnhem (Pays-Bas) en 1598. Il décèdera à Bruxelles en 1675.  À l’époque, les Pays-Bas méridionaux sont une possession de l’Espagne.
Mathématicien et astronome du Roi d’Espagne, Langrenus souhaite initialement pouvoir déterminer les longitudes terrestres. Ces données sont notamment utiles pour la navigation.

Pour déterminer la longitude, Langrenus observe les obscurcissements et illuminations des montagnes lunaires, afin de calculer le laps de temps entre ceux-ci. Ses prédécesseurs, à l’inverse, observaient la lune uniquement lors des éclipses lunaires.
Langrenus cartographie la face visible de la lune et développe la sélénographie.  Il attribue des noms connus aux montages ainsi qu’aux îles lumineuses du globe lunaire : Isabelle, Ferdinandi (Archiducs), Philippi (Roi d’Espagne), Mare Belgicum (actuellement Mer de la Tranquillité), etc.
La méthode de Langrenus sera par la suite remplacée par celle de Galilée, basée sur l'observation des éclipses des satellites de Jupiter.

La carte de la lune (34,9 cm x 37,3 cm), intitulée « Luna vel lumina Austriaca Philippica », a été réalisée par Langrenus sur papier à l’aquarelle vers 1644-1645. Conservée Archives générales du Royaume, à Bruxelles, au sein de la collection des cartes et plans manuscrits, elle provenait des archives du Conseil privé. Elle est aujourd’hui consultable numériquement dans tous les dépôts des Archives de l’État en Belgique (www.arch.be).

Inscription manuscrite en bas à droite de la carte :
Chaque montagne et Isle
aura le nom de quelque personne
renomme en cet art et professi-
on de toutes Nations. Lesquelles il
a besoing en ses observations Ast-
ronomiques et Geographiques

<< Retour vers la liste d'objets




Design by Mobifreaks.com