Image

Objet 7

Sceau équestre et contre-sceau en argent de l’impératrice Marie-Thérèse
pour les duchés de Brabant et de Limbourg et pour le marquisat d’Anvers
boîte de conservation d’origine, 1753
Archives générales du Royaume,
Collection des matrices de sceaux, n°6-7

 

L’usage du sceau à titre personnel connut une régression dès le XIVème siècle quand il fut progressivement supplanté par la signature. Pour autant, les souverains et les États continuèrent à utiliser les sceaux comme marque de leur autorité pour authentifier les documents d’importance qu’ils produisaient.

Depuis Philippe le Bon, en 1430, le prince régnant devait faire usage d’un sceau particulier pour les duchés de Brabant et de Limbourg et pour le marquisat d’Anvers. La dignité impériale de Marie-Thérèse ayant été reconnue après la Guerre de Succession d’Autriche, ceci entraîna le remplacement du sceau et du contre-sceau employés dans les Pays-Bas, dont celui utilisé pour ces principautés et qui fut gravé en 1753. Les matrices en argent furent réalisées par le graveur anglais Jacques Simon qui résidait à Bruxelles. Elles sont conservées dans une custode en cuivre recouverte de cuir.

Collection de matrices de sceaux

La collection de matrices de sceaux des Archives générales du Royaume regroupe quelque 2.000 objets datant du XIIe au XIXe siècle. Ces matrices font actuellement l’objet d’un projet de numérisation en trois dimensions qui permettra de les étudier via le site internet de l’institution (www.arch.be).

Collection de moulages de sceaux

Les Archives générales du Royaume possèdent la deuxième plus importante collection de moulages de sceaux au monde. Les 37.861 moulages et leurs descriptions sont consultables sur le site internet des Archives de l’État.

En savoir plus

  • Collection de moulages de sceaux des Archives générales du Royaume
  • LAURENT (René) & ROELANDT (Claude), Inventaire des Collections de Matrices de Sceaux des Archives générales du royaume et de la Bibliothèque Royale, Bruxelles, 1997.
  • LIBERT (Marc), « La numérisation en 3D de la collection des matrices de sceaux des Archives générales du Royaume », M. Libert, J.-F. Nieus (éds), Le sceau dans les Pays-Bas méridionaux, Xe-XVIe siècles. Entre contrainte sociale et affirmation de soi. Actes du colloque de Bruxelles et Namur, 27-28 novembre 2014, Bruxelles, 2017 (ABB, n° spécial, 103), p. 91-109.

 

Retour vers la liste d'objets



Copyright © 2018 BELSPO