Belspo Sitemap Contact Home

Les ESF en quelques chiffres

Pour le grand public,  les dix établissements scientifiques fédéraux (ESF) sont surtout connus comme étant les musées fédéraux qui agissent comme une vitrine de la recherche scientifique.

Du côté des publics, les ESF touchent un très grand public: en 2013, les musées fédéraux ont accueilli ensemble plus de 1,5 millions de visiteurs. On peut ajouter à cela les quelques 65 000 visiteurs dans les différentes Archives de l'État et environ 175 000 visiteurs à la Bibliothèque Royale. On arrive ainsi à un total de 1,8 millions de visiteurs pour une année.

En outre, une partie importante du service au public est réalisée via la diffusion d'informations sur  Internet, des publications, des conférences, des ateliers, la télévision et d’autres médias. Par exemple, le site internet de l’IRM attire une moyenne de 160 000 visiteurs uniques par jour! De plus, les différents ESF ouvrent régulièrement leurs portes dans le cadre par exemple des Journées du patrimoine, de journées portes ouvertes, etc., où souvent des milliers de visiteurs intéressés s’y rendent.

C’est aussi la place où de nombreux chercheurs, étudiants et autres spécialistes et professionnels de Belgique ou de l’étranger travaillent.

 

Le nombre de visiteurs dans les musées fédéraux et le Planétarium

Le graphique ci-dessous montre le nombre total de visiteurs par an pour tous les musées fédéraux et le Planétarium pour la période de 2007 à 2013. Après une légère baisse du nombre de visiteurs en 2011 et 2012, la tendance à la hausse pour ces dernières années se poursuit avec plus de 1,5 millions de visiteurs dans tous les musées fédéraux et le Planétarium en 2013.

Avec pas moins de 662 434 visiteurs, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) attirent de loin le plus de visiteurs parmi l’ensemble des musées fédéraux. Une diminution ou une augmentation de leur nombre de visiteurs a immédiatement un impact sur le nombre total de visiteurs dans tous les musées fédéraux. Les Musées Royaux des Beaux-Arts sont suivis par les Musées royaux d'Art et d'Histoire (344 431 visiteurs) et le muséum des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) avec 334 190 visiteurs. Le Musée royal de l'Afrique centrale (MRAC) a attiré 131 019 visiteurs en 2013 et le Planétarium 45 581 visiteurs. Il faut néanmoins garder à l'esprit qu’il s’agit ici souvent d’un groupe de plusieurs musées (les MRBAB et le MRAH font partie en 2013 d’un groupe de 5 et 4 musées) et que d’autres musées existants ne représentent qu’un seul musée unique, comme le Muséum des Sciences naturelles.

En examinant les chiffres dans chacun des musées, nous arrivons à la conclusion qu’il existe trois grands, trois moyens et cinq petits musées fédéraux et centres pour visiteurs.

Les grands musées fédéraux: trois musées fédéraux attirent par an entre 250.000 et 350.000 visiteurs: Les musées d’Art Ancien et Moderne, le musée Magritte et le Muséum.

Les musées fédéraux moyens: trois musées fédéraux attirent par an 150.000 visiteurs: le musée du Cinquantenaire, le musée de l’Afrique Centrale et le musée des Instruments de musique.

Les petits musées fédéraux et centres pour visiteurs: Ils attirent moins de 50.000 visiteurs par an: le Planétarium, les Musées d'Extrême-Orient (également connus sous le nom de la Tour japonaise et le Pavillon chinois) et le musée de la Porte de Halle. En outre, il y a également les musées Antoine Wiertz et Constantin Meunier qui attirent moins de 5.000 visiteurs par an.

 

Le profil des visiteurs des grands musées fédéraux et du Planétarium

Depuis 2008, l'Observatoire des publics organise un moniteur des musées: une enquête auprès d'un échantillon représentatif des visiteurs individuels pour les six grands et moyens musées et le Planétarium: les Musées d'Art Ancien et Moderne, le Muséum des Sciences Naturelles, le Musée Royal de l'Afrique Centrale, le Musée du Cinquantenaire, le Musée des Instruments de Musique et le Planétarium. Le profil des visiteurs peut être fait sur la base de ce moniteur, pour chacun de ces musées. Ces données sont accessibles en détail via notre centre de documentation.

Ci-dessous nous présentons les résultats principaux:

Première visite versus déjà venu
Les nouveaux visiteurs constituent la part la plus importante des visiteurs

Collections permanentes versus exposition temporaire
En général, les visiteurs viennent pour les collections permanentes du musée, et ils viennent moins pour les expositions spécifiques.

Niveau d’études des visiteurs
Les musées fédéraux attirent principalement des visiteurs possédant un haut diplôme: environ 80% des visiteurs ont obtenu un diplôme dans une Haute école ou à l’Université. Le Muséum des Sciences naturelles et le Planétarium réussissent mieux que les autres musées à attirer également des visiteurs possédant un diplôme de l’enseignement secondaire.

Expérience de visite des visiteurs
Les visiteurs des musées fédéraux sont également des visiteurs d’autres musées ou expositions (au moins 3 fois par an)

Un public plutôt local
En se concentrant uniquement sur les visiteurs belges, il est frappant de constater que les musées attirent un public relativement local. Surtout des bruxellois ou des habitants du Brabant flamand.

Relative bonne appréciation
En moyenne, les musées obtiennent un score de 8/10 lorsqu'on interroge les visiteurs sur leur appréciation globale concernant la visite.

Visiteurs entre adultes versus visiteurs avec enfants
Les musées d’Art (Magritte, Musée des Beaux-Arts, MIM)  sont plutôt visités par des visiteurs venus entre adultes tandis que le Muséum et le Planétarium attirent des visiteurs venus avec des enfants.

Visiteurs de Belgique et visiteurs venus de l’étranger
Le musée Magritte, le MIM et en moindre mesure les Musées des Beaux-Arts attirent en majorité des visiteurs venus de l’étranger tandis que le Muséum, le Musée de l’Afrique centrale, le Planétarium et le Musée du Cinquantenaire attirent en premier des visiteurs habitant la Belgique.

A propos de ce site

Cookies policy

Données personnelles

© SPP Politique scientifique