Plan du site Contact Calendrier Nouveau Home
Link naar RSS feed

Actualités

IPCC - Relecture rapports spéciaux

Le Rapport spécial du GIEC sur le 'Climate Change and Land (SRCCL) peut dès aujourd'hui être évalué.
La première ébauche (First order draft) du Rapport spécial du GIEC sur le 'Climate Change and Land (SRCCL) est ouverte aux experts pour relecture du 11 juin au 5 aout 2018.
Les experts scientifiques peuvent s'inscrire sur www.ipcc.ch/apps/comments/srccl/fod/register.php jusqu'à une semaine avant la fin de la période de la relecture. La relecture de cette première ébauche par des experts est un élément clé du processus d'évaluation du GIEC. Ce processus de relecture est essentiel pour la qualité des rapports du GIEC. Des experts du monde entier proposeront aux équipes d'auteur des commentaires et des suggestions. Lors de la préparation de la prochaine version, les auteurs prendront en considération chaque commentaire. Le processus de relecture vise à inclure une perspective scientifique la plus large possible. BELSPO invite les scientifiques à contribuer activement à ce processus.
Plus d'informations: Martine Vanderstraeten - Point focal du GIEC


Fermeture temporaire du Musée Art & Histoire

Le Musée Art & Histoire dans le parc du Cinquantenaire devient chrysalide. Plus tôt dans l’année, nous présentions notre nouveau nom, c’est maintenant au tour du bâtiment. Le visiteur venu récemment l’a déjà remarqué : nous sommes en pleine rénovation. Ces travaux atteignent bientôt leur vitesse de croisière et nous devons donc fermer nos portes temporairement au public.

Un musée rafraichi, prêt pour le XXIe siècle, ayant pour mission d’offrir une meilleure expérience à nos visiteurs ; c’est avec cet objectif devant les yeux que nous avons commencé la transformation de notre musée. Ceci au moyen d’un nouveau nom, d’une nouvelle présentation, d’une nouvelle stratégie et aujourd’hui des rénovations et des réparations dans le bâtiment. Nous voulons ainsi laisser souffler un vent nouveau dans le plus grand musée de Belgique et donner la chance à nos visiteurs de redécouvrir les trésors et les collections inestimables que nous abritons.

Ce genre de travail entraîne naturellement beaucoup d’embarras. Concrètement, le Musée sera fermé entre le lundi 25 juin jusqu’au mardi 17 juillet. Les semaines précédentes, un certain nombre de salles seront peu ou pas du tout accessibles du fait des travaux prévus. Nous conseillons donc aux visiteurs de consulter notre site internet quand ils prévoient une visite. Nous nous préparons à accueillir tout le monde à bras ouverts dès le 18 juillet 2018.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/fermeture-temporaire-du-mus%C3%A9e-art-histoire


IPCC - Relecture rapports spéciaux

Le Rapport spécial du GIEC sur le changement climatique, les océans et la cryosphère peut dès aujourd'hui être évalué.
La première ébauche (First order draft) du Rapport spécial du GIEC sur le changement climatique, les océans et la cryosphère (www.ipcc.ch/report/srocc), est ouverte aux experts pour relecture du 4 mai au 29 juin 2018.
Les experts scientifiques peuvent s'inscrire sur www.ipcc.ch/apps/comments/srocc/fod/register.php jusqu'à une semaine avant la fin de la période de la relecture. La relecture de cette première ébauche par des experts est un élément clé du processus d'évaluation du GIEC. Ce processus de relecture est essentiel pour la qualité des rapports du GIEC. Des experts du monde entier proposeront aux équipes d'auteur des commentaires et des suggestions. Lors de la préparation de la prochaine version, les auteurs prendront en considération chaque commentaire. Le processus de relecture vise à inclure une perspective scientifique la plus large possible. BELSPO invite les scientifiques à contribuer activement à ce processus.
Plus d'informations:
Martine Vanderstraeten - Point focal du GIEC


Le Musée Magritte accueille l'artiste Nicolas Party

Le patrimoine des Belges fait le tour du monde ! Quelques œuvres de René Magritte - issues du Musée Magritte de Bruxelles - voyagent exceptionnellement de l’autre côté de l’Atlantique. Elles sont exposées à partir de ce samedi 19 mai (jusqu'au 28 octobre 2018) au prestigieux Musée d'Art Moderne de San Francisco (SF MoMA) dans le cadre de l'exposition « René Magritte: The Fifth Season ». Pendant cette période, le Musée Magritte présente des œuvres de l'artiste contemporain Nicolas Party qui crée un dialogue unique avec l'univers fascinant de Magritte. Les créations ludiques et colorées de Nicolas Party – réalisées exclusivement pour le Musée Magritte – mettront tout sens dessus dessous. Ouverture au public ce mercredi 23 mai 2018.

Plus: https://www.fine-arts-museum.be/fr/expositions/nicolas-party


La Belgique et LaRa en route vers Mars

Les planétologues de l’Observatoire royal de Belgique (ORB) se réjouissent. Un contrat industriel pour la livraison LaRa (Lander Radioscience), un instrument « martien » à bord d’ExoMars 2020, vient d’être signé entre l’Agence Spatiale Européenne ESA/PRODEX (PROgramme de Développement d’Expériences scientifiques) et l’entreprise anversoise Antwerp Space.
Véronique Dehant, responsable scientifique de l’instrument, commente : « Je me réjouis de cette signature qui couronne une étape importante après plus de dix années d’efforts pour l’équipe des chercheurs impliqués dans la conception de l’instrument ! C’est la dernière étape avant la fabrication et le test du modèle de vol. ». LaRa sera le premier instrument belge qui va atterrir sur la surface de Mars. Grâce à son émetteur-récepteur radio qui communiquera avec la Terre, les scientifiques de l’Observatoire pourront étudier la rotation de Mars ainsi que sa structure interne, et en particulier son noyau. LaRa sera intégré sur la plateforme d’ExoMars 2020, une mission conjointe de l’agence spatiale russe Roscosmos et de l’ESA.
«Antwerp Space est fière et honorée d’avoir été choisie pour construire un instrument scientifique de haute technologie à destination de la surface de Mars. C’est également la reconnaissance de la grande compétence technique de toutes nos équipes impliquées dans cette belle aventure», déclare Koen Puimège, Directeur Général d’Antwerp Space N.V.
Une équipe de l’UCL (Université catholique de Louvain) est aussi impliquée dans le projet et travaille en particulier sur la conception des antennes.
La Belgique, représentée par la Politique scientifique fédérale belge (BELSPO), finance le développement et la construction de LaRa avec l’aide du programme PRODEX de l’ESA.

Plus: http://www.astro.oma.be/fr/la-belgique-et-lara-en-route-vers-mars/


Conférence unique à Bruxelles: Frans de Waal

Frans de Waal, primatologue et éthologue de tout premier plan, présentera les idées-clés développées dans son dernier livre: «Are We Smart Enough to Know How Smart Animals Are?»
L’originalité de la réflexion de Frans de Waal la fait élire parmi les « 100 personnes les plus influentes du monde actuel » par TIME en 2007 et parmi les « 47 plus grands esprits de la science (de tous les temps) » par la revue Discover en 2011.
«Sommes-nous trop ‘bêtes’ pour comprendre l’intelligence des animaux?» De la pieuvre qui use de noix de coco comme outils, à l’éléphant qui classe les humains selon l’âge, jusqu’au singe outré par l’injustice, Frans de Waal démontre l’étendue et la profondeur de l’intelligence des ‘bêtes’.
Les livres de Frans de Waal seront en vente sur place et la conférence sera suivie d’une séance de dédicace.
Évènement organisé par le Muséum des Sciences naturelles dans le cadre de son exposition temporaire LES SINGES (jusqu’au 26 aout 2018)
29 mai 2018 / 20h00 – 22h00, à BOZAR dans la prestigieuse salle Henry Le Bœuf

Plus: https://www.naturalsciences.be/fr/museum/visits-and-activities/activities-detailed-fiches/13376


Space Summer School

June 25 until July 6, 2018 at SCK•CEN, Mol, Belgium
This Summer School is a multidisciplinary and international learning event for highly-motivated PhD students, early-stage researchers and professionals from a diverse range of educational and professional backgrounds (biomedical scientists, physicists, (bio-)engineers, …).
The following topics will be included in the course:
- Space radiation, radiation dosimetry and radiation protection;
- Impact of the space environment on human health;
- Life support and habitation in space;
- Instrumentation, hardware and nuclear energy in space.
A number of EU CONCERT grants to cover the registration fee will be available for PhD students.
Deadline for PhD grant application is May 11, 2018.
Deadline for registration is June 4, 2018. Registration for specific days is also possible

Plus: http://academy.sckcen.be/en/Academic_courses/Calendar/Summer-school-in-space-20180626-20180706-6190bb48-b9ce-e711-80c7-ecf4bbc6e827?leftmainmenu=1


Vlaamse Sterrenkunde Olympiade bekroont finalisten

Op zaterdag 5 mei 2018 ging de finale van de Vlaamse Sterrenkunde Olympiade door in het planetarium op de Heizel te Brussel. Het werd een bijzonder spannende eindstrijd, waaruit Margot Winters uit Herent als winnaar naar voren is gekomen. Thomas Daniels (Edegem) en Tijs Buggenhout (Zele) werden respectievelijk tweede en derde.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180506_VVS.pdf


Summer School in Radiobiology, 13-24/8/2018, open for 16-20 years old students

Students, aged 16 to 20 years old, are invited to apply for the next edition of the 2 week Summer School in Radiobiology taking place at SCK•CEN from August 13 till 24 2018 to learn about the peaceful applications of radiation in the field of medicine, environment, space sciences & technologies.
If you know someone in this age range, in Belgium or abroad, with a very strong interest in these fields, and who has a good grasp of written and spoken English knowledge, please let them know about this course.
The course is given in English. The group of selected students will be restricted to 20.
Deadline for applications: May 18 2018.
This course has been run by SCK•CEN each summer for the last 10 years benefiting some years from the support of the European Commission because of its public utility for European citizens.

Plus: http://academy.sckcen.be/en/Academic_courses/Calendar/Summer-school-in-radiation-biology-20180813-20180825-addf704e-c8fc-e611-80c0-ecf4bbc6e827


Lancement d’InSight : implication de la Belgique dans une nouvelle mission martienne

Le 5 mai 2018, une délégation de scientifiques de l’Observatoire royal de Belgique (ORB) assistera au lancement d’InSight, une mission de la NASA vers la planète Mars.
La mission InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) a pour objectif d’étudier l’intérieur de la planète rouge, qui recèle encore bien des mystères. L’atterrisseur InSight observera les séismes martiens, la température interne et la rotation de la planète.
Pour la première fois, une mission martienne tentera de détecter les « tremblements de mars », et ce à l’aide du sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure, expérience séismique pour la structure interne), instrument dont l’équipe comprend Véronique Dehant, membre de l’ORB. Un autre instrument, un capteur de flux de chaleur placé à l’extrémité d’un tube de forage, déterminera la température jusqu’à 3, voire 5 mètres sous la surface, une profondeur jamais atteinte au cours des missions précédentes.
L’Observatoire royal de Belgique participera à l’analyse des données de radio science d’un troisième instrument, RISE (Rotation and Interior Structure Experiment). Les signaux radios échangés entre la Terre et RISE permettront de traquer les variations de rotation de la planète, qui reflètent à leur tour la structure de son intérieur. Le Pr. Véronique Dehant, responsable du traitement des données de RISE pour l’Observatoire, se rendra, accompagnée de plusieurs de ses collègues, à la base aérienne de Vandenberg en Californie pour assister au lancement d’InSight.
Si tout se passe comme prévu, InSight décollera le 5 mai. Sinon, la fenêtre de lancement reste ouverte jusqu’au 8 juin 2018. L’arrivée à la surface de Mars est prévue pour le 26 novembre 2018, et la mission durera au minimum deux ans. Les instruments d’InSight pourraient fonctionner plus longtemps et en parallèle avec les instruments de la mission ExoMars 2020 de l’ESA et de l’agence spatiale russe Roscosmos. Il sera alors possible de combiner les données de RISE avec celles de LaRa (Lander Radioscience), l’instrument de radio science d’ExoMars 2020, en vue d’optimiser le retour scientifique. Une équipe de l’Observatoire, menée par Pr. Véronique Dehant, coordonne la conception de laRa.
Les recherches en radioscience de l’Observatoire royal de Belgique sont financées par la Politique scientifique fédérale belge (Belspo) avec l’aide du programme PRODEX de l’ESA.

Plus: http://www.astro.oma.be/fr/lancement-dinsight-implication-de-la-belgique-dans-une-nouvelle-mission-martienne/


Des astronomes belges participent à la conception de la carte 3D la plus détaillée de notre galaxie

Le 25 avril 2018, l’Agence spatiale européenne (ESA) annonce la parution de la carte 3D de notre galaxie, la Voie Lactée, la plus grande et la plus précise à ce jour. À l’aide des observations du satellite Gaia, un consortium d’astronomes européens, incluant des scientifiques de l’Observatoire royal de Belgique, a cartographié les positions et mouvements de plus d’un milliard d’étoiles. Ces données constituent une carte au trésor qui nous mènera à la découverte de la structure, de l’histoire et du futur de notre Voie Lactée.

Plus: http://www.astro.oma.be/fr/des-astronomes-belges-participent-a-la-conception-de-la-carte-3d-la-plus-detaillee-de-notre-galaxie/


Comment nettoyer un Rembrandt?

La Bibliothèque royale de Belgique lance un programme pour restaurer 10.000 estampes.
En 2018, un véritable travail de bénédictin commence à la Bibliothèque royale de Belgique. Le Cabinet des Estampes a lancé un projet marathon durant lequel une équipe de collaborateurs va systématiquement désacidifier, restaurer et remonter une dizaine de milliers d’estampes dans de nouvelles chemises.
Au cours des prochains mois, les restaurateurs s’attèleront à la collection Wierix et à quelques centaines des plus célèbres gravures de Rembrandt.

Plus: https://kbr.prezly.com/comment-nettoyer-un-rembrandt


XperiBIRD.be 2018: Une success story

Pour son deuxième printemps, le programme d’observation des mésanges, XperiBIRD.be s’élargit avec 400 nichoirs installés et connectés dans les écoles et plus de 10 000 écoliers sont impliqués dans ce projet de sciences citoyennes.

Au cours de l’année 2018 ce sont donc:
200 nouveaux nichoirs, ce qui porte le total à 400,
une répartition géographique étendue et homogénéisée de ceux-ci, un nombre grandissant d’élèves en contact avec les STEM : sciences, technologie, ingénierie et mathématiques,
et des enseignants créatifs qui trouvent de nouvelles applications à l’outil proposé.

XperiBIRD.be en quelques mots
C’est quoi? Des nichoirs à mésanges équipés d’une caméra et distribués gratuitement dans les écoles à travers la Belgique.
Pourquoi? Pour observer les mésanges et partager ses données sur un réseau géré par le Muséum des Sciences naturelles et par Google.org

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180417_Xperibird_fr.pdf


Première éclosion à l’église Saint Job d’Uccle,
premiers pépiements entendus à la Cathédrale des Saints Michel et Gudule !

Depuis début mars, les faucons couvent 3 à 4 beaux œufs rouge brique dans les 3 nids bruxellois filmés 24h/24. Ce 12 avril, vers 07h15, la femelle d’Uccle se soulève légèrement et laisse apparaître un morceau de coquille. L’éclosion est en cours ! Un premier fauconneau est bien en vue à 10h05, lorsque le mâle faucon remplace brièvement sa partenaire dans le nid. Une heure plus tard, des pépiements sont entendus dans le nid de la Cathédrale, la femelle se lève délicatement des œufs, on aperçoit une première craquelure dans la coquille. Découvrez la suite des éclosions et toute l’histoire des nids en direct et en haute définition.

Plus: http://www.fauconspelerins.be


Nouvel instrument atmosphérique d'observation des orages dans la Station Spatiale Internationale

Le vendredi 13 avril 2018, l’expérience danoise ASIM sera installée à l’extérieure du module européen Colombus de la Station Spatiale internationale ISS. L’instrument doit nous aider à comprendre les phénomènes lumineux qui se produisent par temps d’orage violents. Le B.USOC est responsable de l’infrastructure et des opérations d’ASIM.

Plus: http://www.aeronomie.be/fr/nouvelles-presse/2018-04-06-asim-stationspatiale.htm


Copernicus Masters 2018
Le programme Copernicus est à l’origine de bénéfices économiques substantiels

Copernicus est le programme d’observation terrestre le plus ambitieux d’Europe et permet un accès entièrement libre et ouvert aux données nécessaires au développement d’applications dans une grande diversité de domaines. On estime que les investissements dans ce programme vont augmenter jusqu’à 7,5 milliards d’euros d’ici 2020 alors que le bénéfice économique qu’il génère est susceptible de doubler de valeur. Chaque euro investi dans des activités Copernicus par les autorités publiques entraîne un bénéfice de 1,4 euro pour l’ensemble de l’économie.
Les Copernicus Masters récompensent des applications et des idées qui utilisent des données Copernicus pour s’attaquer à des défis importants affrontés par les entreprises et la société, les candidatures pour 2018 étant ouvertes le 1er avril.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180406_Copernicus_fr.pdf


Expédition avec le navire de recherche Belgica au Brown Bank

Perdu en mer! Des experts marins se joignent aux archéologues pour retrouver un site préhistorique du Brown Bank
Le 10 avril, une expédition maritime de deux ans partira à la recherche de villages préhistoriques inondés sur le Brown Bank dans le sud de la Mer du Nord. Des équipes des universités de Bradford et de Gand, ainsi que de l’Institut flamand de la mer (VLIZ), uniront leurs forces pour réaliser des analyses géophysiques détaillées de la zone avant d’extraire des carottes de sédiment, qui pourront être étudiées pour trouver des traces d’activité humaine.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180406ExpeditieBrownBank_fr.pdf


Faucons pour tous
Épisode 2018, du 5 avril au 27 mai

Jeudi 5 avril 2018, commence l’observation au jour le jour, depuis leurs nids, de 3 nichées de Faucons pèlerins installées à Bruxelles. Images 24h/24 et commentaires (blog) à suivre jusqu’au 27 mai pour connaitre toutes les histoires de la couvaison, l’éclosion (prévue aux alentours du 11 avril, suivez le blog avec le Flux RSS) et l’envol des poussins.
À observer sur le parvis de la cathédrale des Saints Michel et Gudule ou en streaming HD depuis chez vous!

Cette année en résumé:
-NEW- «Nez à bec avec les poussins»:
Ce printemps 2018, une troisième caméra se glisse DANS le nid de la cathédrale. Oui, oui, DANS le nid. Afin d’être « nez à bec » avec les 4 poussins attendus, de les voir de plus près… Rentrez dans le nid grâce à cette mini-caméra en contre plongée. Cocasse : elle est munie « lave-glace » pour nous assurer une observation optimale de ce qui se passe au quotidien dans notre famille faucon.
Bruxelles, la cité des Faucons pèlerins.
Douze couples de Faucons pèlerins sont recensés à Bruxelles ce printemps– c’est un résultat incroyable considérant que l’espèce a été pourchassée pendant des dizaines d’années dans l’Europe entière. Ce printemps, nous proposons au public un réseau d’observation des Pèlerins de Bruxelles. Outre le bien connu couple de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule, des caméras permettent d’observer en direct et en détail les familles Pèlerins installées au sommet de la tour de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre et dans l’église Saint Job d’Uccle. Chaque couple couve 4 œufs pondus début mars ; nous attendons l’éclosion des premiers fauconneaux aux alentours du 11 avril.
Des Pèlerins observés de près.
Grâce à un travail minutieux et systématique d’observation des couples et de baguage des fauconneaux, les ornithologues du Muséum étudient et surveillent l’évolution de la population de Pèlerins en Belgique et au-delà et ce depuis 1994.

Plus: http://www.fauconspourtous.be/?lang=fr


Plastique dans l’océan
Quel est le problème et que pouvons-nous faire?

L’Ocean Plastics Lab est une exposition itinérante et internationale sur la pollution maritime par le plastique. Cette installation interactive et pédagogique présente l’état actuel des recherches et solutions pour lutter contre la pollution de l’océan par le plastique, et prendra place à Bruxelles du 9 au 19 avril 2018.
Installée dans quatre conteneurs maritimes, l’Ocean Plastics Lab est une exposition pratique, un laboratoire scientifique qui retrace au travers d’animations interactives et ludiques, les différentes solutions développées par la science pour lutter contre ce fléau planétaire. Une expérience immersive vous invite à explorer l’impact des déchets plastiques sur les océans et à prendre part dans la recherche de solutions. Au fil du parcours, chacun peut suggérer ses propres pistes de réflexion pour endiguer le problème de la pollution des océans par les déchets plastiques.
Le contenu est accessible en Français, Néerlandais, Anglais, Allemand et Italien.
Oceans Plastics Lab est une initiative soutenue par la European Commission, la Direction Générale pour la Recherche et l’Innovation et le SEARICA (Intergroup of the European Parliament) et organisée par le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (Bundesministerium für Bildung und Forschung) en coopération avec le Consortium de la Recherche Marine Allemande (KDM)

> 11-04-2018 Plastic pollution in our ocean - Tackling a mammoth task
> 17-04-2018 Plastic in de oceaan - Wat is het probleem en wat kunnen we doen?
> 18-04-2018 Plastique dans l’océan - Quel est le problème et que pouvons-nous faire?

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180418_OPL_fr.pdf


Le prix iChoose de ‘Digital pour le Développement’– Votre voix compte !

Le prix D4D a pour objectif de récompenser des initiatives innovantes utilisant les nouvelles technologies comme levier pour le développement afin d’atteindre les Objectifs du Développement Durable des Nations Unies. Les prix D4D sont une initiative du Musée royal de l’Afrique centrale, avec le soutien de la Coopération belge au Développement. Dans la catégorie iChoose, six projets sont présentés à travers de courtes vidéos. Avant le 11 mai, le public est invité à évaluer chaque vidéo de 1 à 5 (meilleur score): http://prized4d.africamuseum.be/fr/ichoose. La vidéo avec le meilleur score final remportera le prix iChoose d’une valeur de 5000 €. En votant, vous soutiendrez le projet de votre choix, mais aussi l’ambition d’incorporer le développement par les outils digitaux dans les programmes de la Coopération belge au Développement. Pour vous donner de l’inspiration avant de faire votre choix, nous sommes heureux de vous présenter le Réseau de Géo-Observers :

Le Rwenzori, un massif montagneux d’Afrique Centrale (Ouganda) culminant à plus de 5000 m, est une région régulièrement affectée par des glissements de terrain, des inondations et autres catastrophes naturelles. L’étude de ces menaces pour mieux comprendre les risques et les impacts qu’elles génèrent constitue une étape clé dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable dans cette région. Le département de Géographie de la VUB , le département des Sciences de la Terre et de l’Environnement de la KU Leuven, et le Service Risques Naturels du Musée royal de l’Afrique centrale se sont associés à l’Université Mountains of the Moon en Ouganda pour développer un réseau de scientifiques citoyens qui documentent les catastrophes naturelles et leurs impacts sur leur environnement, avec le soutien du VLIR-UOS : http://prized4d.africamuseum.be/en/geo_observer_network. Plus de 20 agriculteurs locaux ont été formés pour utiliser un smartphone avec une application multifonctionnelle pour récolter des données standardisées à travers le réseau mobile. Combinées à d’autres outils de sensibilisation et de recherche, les données collectées par ces géo-observers permettent de développer une gestion environnementale et une stratégie de réduction des risques naturels sur une base scientifique. Ce projet est un exemple de la manière dont les nouvelles technologies peuvent aider à développer la recherche avec et par les communautés locales, en particulier dans des environnements éloignés et sujets aux catastrophes. La vidéo présentée ici a été produite par nos collègues ougandais et illustre le travail des géo-observers à travers le la chaîne du Rwenzori.
D’avance merci pour votre voix !

> http://prized4d.africamuseum.be/fr
> http://prized4d.africamuseum.be/fr/ichoose
> http://prized4d.africamuseum.be/fr/geo_observer_network

Plus: http://prized4d.africamuseum.be/en/geo_observer_network


Mystère au Musée : on soulève un coin du voile!

La semaine passée, le Musée Art & Histoire à Bruxelles lançait un appel à l’aide afin d’identifier une mystérieuse boîte en argent. Suite à cela, nous avons reçu de nombreuses informations qui nous permettent désormais de lever un coin du voile sur cette énigme.
Le Musée Art & Histoire au Cinquantenaire à Bruxelles présente actuellement une exposition consacrée à la famille de joailliers Wolfers ainsi qu’à l’architecte Art Nouveau Victor Horta. Juste après l’ouverture de cette exposition, le commissaire Werner Adriaenssens a reçu en don une mystérieuse boîte en argent réalisée par Wolfers. Sur cette boîte étaient gravés 16 noms allemands ainsi qu’une inscription faisant référence à 1918, la fin de la Première guerre mondiale. Qui étaient ces gens, pour quelle occasion cette boîte avait-elle été fabriquée et comment était-elle réapparue au musée, cent ans plus tard, tout cela restait un mystère. C’est la raison pour laquelle le musée a décidé, la semaine dernière, de lancer un appel à l’aide au public, via la presse et les réseaux sociaux. Cet appel a provoqué à de nombreuses réactions.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180330_KmkgMrah_fr.pdf


Musée Art & Histoire: chasse aux œufs sur l’île de Pâques!

Pendant toute la durée des vacances de Pâques, les familles qui visiteront l’exposition Oceania au Musée Art & Histoire de Bruxelles en utilisant le carnet d’activités disponible à la caisse (€ 1) pourront participer à une chasse aux œufs pour le moins originale. Avec ce carnet, elles recevront en effet trois indices qui leur permettront de découvrir trois paniers remplis d’œufs en bois, cachés au cœur de l’exposition. En échange de trois de ces œufs (un par panier), elles recevront, à l’accueil du musée, de véritables œufs en chocolat. L’île de Pâques n’aura jamais aussi bien porté son nom!

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/node/4410


Exposition "Little Life" à la Porte de Hal

La Porte de Hal vous propose l’exposition « Little Life », une activité familiale idéale pour les vacances de Pâques
Cuisiner, dresser la table, épousseter, faire les lits, recevoir des invités, ranger : la vie quotidienne dans la maison est une source d’inspiration inépuisable pour les jouets d’enfants. Grâce aux poupées, aux maisons de poupées ou aux cuisinières et services miniatures, les enfants s’inventent des histoires et imitent les occupations domestiques des adultes. Il y a plus de 100 ans, ce type de jouet était réservé aux petites filles des classes aisées. Dans l’exposition Little Life, six maisons de poupée, quelques chambres de poupées et de nombreux meubles miniatures des années 1850-1920 racontent la maison, l’intérieur et la vie quotidienne d’une famille bourgeoise de cette époque.
Le musée a puisé pour l’occasion dans la collection de jouets de sa section d’Ethnologie européenne et l’a complétée par des prêts des Musées du Jouet de Bruxelles et de Malines et du Musée de la Vie Wallonne de Liège.
L’exposition intéresse petits et grands : les enfants par sa mise en scène ludique intégrant des activités conçues pour eux, les adultes par l’histoire et l’évolution de notre habitat.
L’exposition se tient au troisième étage de la Porte de Hal. Après leur visite, les enfants et leurs familles se rendent à l’espace-jeux du grenier où ils peuvent continuer leur périple avec une énorme maison de poupée, en se plongeant dans un livre ou en donnant libre cours à leur créativité dans le coin bricolage.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/expositions/little-life


L’Année de la mer du Nord au départ!

Institut royal des Sciences naturelles de Belgique partenaire dans l’Année de la mer du Nord 2018
Tout le monde aime la mer mais la connaît-on pour autant ? Qu’est-ce-qui vit et bouge dans, sur et aux alentours de la mer du Nord ? Le dimanche 25 mars, à Blankenberge, le Secrétaire d’Etat à la mer du Nord, Philippe De Backer donnera le départ de l’Année de la mer du Nord lors de la grande opération de nettoyage de la plage Eneco Clean Beach Cup. L’objectif : sensibiliser sur ce que la mer fait pour nous et sur ce que … nous pourrions faire pour mieux la protéger. La mer commence dans chaque cuisine et salle de bain.
A l’échelle mondiale, on compte de 86 à 150 millions de tonnes de déchets plastiques dans la mer et cette quantité énorme ne fait qu’augmenter : de 4,8 à 12,7 millions de tonnes par an soit l’équivalant d’un camion par minute. Avec cette action annuelle, Eneco et les clubs de surf de la côte belge veulent donner le signal que cela ne peut plus continuer. Prévenir et limiter les déchets à la source est devenu absolument nécessaire.
C’est aussi le message que plusieurs autorité publiques et ONG belges veulent faire passer en lançant #AnneedelamerduNord2018. En plus de la gestion des déchets, des thèmes comme la protection de la nature, la pêche durable et les énergies renouvelables seront traités cette année. La mer mérite notre protection : elle nous offre de l’eau propre, de la nourriture, une source d’apaisement ; joue un rôle important dans les changements climatiques et accueille un nombre impressionnant de plantes et d’animaux.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180323_KbinIrsnb_fr.pdf


Un regard inédit sur l’art du portrait à travers les siècles

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) ouvrent ce vendredi 23 mars l’exposition «Promesses d’un visage. L’art du portrait des primitifs flamands au selfie». À travers des peintures, dessins, sculptures et photographies issus des collections des MRBAB, ainsi que des œuvres invitées, l’exposition retrace plus de six siècles d’art du portrait.
Memling, Rubens, Van Dyck, Gauguin, Ensor, Chagall, Delvaux, Bacon, Tuymans, Borremans, Fabre,… Autant de chefs-d’œuvre qui font dialoguer les maîtres anciens avec les artistes contemporains; les muses d’hier et d’aujourd’hui se côtoient de façon inédite.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180322_KmskbMrbab_fr.pdf


Mystère au Musée!

Le Musée Art & Histoire de Bruxelles présente en ce moment une exposition temporaire consacrée à la célèbre joaillerie bruxelloise Wolfers Frères, ainsi qu’à son créateur, Victor Horta. Heureuse coïncidence, le musée vient de recevoir en don une mystérieuse boîte en argent réalisée par les frères Wolfers.
Sur cette boîte à cigares en argent, 16 noms sont gravés. On peut également y lire, en allemand, une phrase datée du 1er novembre 1918, juste avant la fin de la Première guerre mondiale, indiquant qu’il s’agit d’un souvenir d’un « travail commun en Belgique ». Werner Adriaenssens, conservateur au département des arts décoratifs du XXe siècle du Musée Art & Histoire, pense qu’il pourrait s’agir d’un cadeau offert à un groupe de fonctionnaires qui faisaient partie d’une administration en Belgique occupée.
Il est possible que chaque fonctionnaire mentionné sur cette boîte ait jadis reçu un tel souvenir. Il pourrait donc exister quinze autres exemplaires de cet objet, en Allemagne ou ailleurs. Mais les membres du personnel impliqués dans l’enquête n’en trouvent aucune trace. Le seul élément certain est que cette boîte a été emmenée en Allemagne juste avant la fin du premier conflit mondial, pour réapparaître au musée cent ans plus tard.
Face à ce mystère, le musée a décidé de faire appel au public. Reconnaissez-vous un de ces noms ou une de ces signatures sur la boîte? Avez-vous déjà vu une boîte similaire? Connaissez-vous quelqu’un qui serait en possession de l’une d’elles? Avez-vous une idée du contexte ? Chaque indice est le bienvenu et, qui sait, peut-être serez-vous celui qui aidera le Musée Art & Histoire à élucider le mystère qui plane autour de cette boîte en argent. Vous pouvez envoyer vos informations à l’attention de Bart Schouppe (b.schouppe@mrah.be).
La boîte elle-même est depuis peu exposée au sein de l’exposition Horta & Wolfers.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/la-bo%C3%AEte-myst%C3%A9rieuse


L’instrument belge, en route pour Mars, prêt à commencer les mesures scientifiques

Deux ans après son lancement, ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) s'installe enfin dans son orbite finale autour de Mars. Le satellite, à bord duquel se trouve l’instrument NOMAD de l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), vient de terminer une année de décélération atmosphérique et orbite maintenant autour de Mars, à quelque 400 km au-dessus de la surface. Son cycle de révolution est de 2 heures.
L'instrument belge NOMAD, qui cherchera du méthane et d’autres gaz importants dans l'atmosphère de Mars, semble en excellente santé et est prêt à commencer sa phase scientifique, dans quelques semaines.

Plus: http://www.aeronomie.be/fr/nouvelles-presse/2018-03-20-instrument-mars-pret.htm


Le Pavillon Horta-Lambeaux de nouveau accessible dès ce 24 mars

Le retour de l’heure d’été, prévu pour ce samedi 24 mars, marque le moment de la réouverture du Pavillon Horta-Lambeaux, situé au cœur du parc du Cinquantenaire, à Bruxelles. Ce petit bâtiment de style néo-classique, dessiné en 1889 par le jeune Victor Horta, abrite le célèbre relief en marbre blanc dit « des Passions humaines », une œuvre du sculpteur Jef Lambeaux qui fit couler beaucoup d’encre depuis sa création. Le Pavillon sera accessible du 24 mars au 28 octobre 2018, les mercredis de 14h à 16h et les samedis et dimanches de 14h à 16h45.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/pavillon-horta-lambeaux-1


Inca Dress Code:
la prochaine grande exposition du Musée Art & Histoire vous emmènera au cœur de l’Amérique précolombienne

Plus précieux que l’or aux yeux des Incas, le textile à l’époque précolombienne servait non seulement à se vêtir, mais constituait aussi un symbole de pouvoir ou était utilisé comme offrande ou en tant que cadeau diplomatique. Du 23 novembre 2018 au 24 mars 2019, le Musée Art & Histoire de Bruxelles mettra à l’honneur ces textiles précolombiens à l’occasion de l’exposition Inca Dress Code, un évènement à ne pas manquer.

Plus de 200 objets exceptionnels, provenant du Linden-Museum de Stuttgart, du Musée du Quai Branly à Paris, du MAS à Anvers, de plusieurs collections privées, mais aussi des propres collections – mondialement réputées – du Musée Art & Histoire de Bruxelles, permettront au visiteur d’admirer, dans une scénographie moderne, attractive et interactive, la magnificence des textiles, mais aussi la qualité de l’orfèvrerie et la beauté de la plumasserie du passé précolombien. L’exposition fera découvrir la maîtrise acquise par les Incas et leurs prédécesseurs dans l’art du tissage de la laine de lama, d’alpaga ou de vigogne, la sophistication des motifs et la diversification des couleurs qui, aujourd’hui encore, gardent tout leur éclat. Un parcours destiné aux enfants ainsi que des animations éducatives seront prévues. Inca Dress Code est conçue comme une exposition grand public qui en mettra plein la vue.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/expositions/inca-dress-code


Babies on the Beach: une journée pour les plus petits

Le dimanche 18 mars de 10h à 17h, dans le cadre de son exposition Oceania – Voyages dans l’immensité, le Musée Art & Histoire de Bruxelles organise une journée « familles » spécialement dédiée aux plus petits d’entre nous, à savoir les bébés de 0 à 3 ans.
Au cours de cette journée, les bambins pourront participer à différents ateliers en lien avec l’Océanie : marcher dans l’eau ou sur des coquillages, poser ses fesses dans le sable, découvrir la musique des îles, se laisser bercer dans un hamac, construire sa propre hutte ou peindre la mer, autant d’activités qui permettront aux enfants de sentir, goûter et explorer leur environnement. Un espace avec livres et doudous sera également aménagé pour s’y reposer après toutes ces aventures. Des activités sont également prévues pour les grands frères et les grandes sœurs, tandis que les parents disposeront d’un parking pour les poussettes, ainsi que d’un café dans lequel ils trouveront une table à langer, un micro-onde, des fruits, des boissons fraîches, des fauteuils confortables et des tissus pour les mamans qui allaitent.
L’exposition Oceania – Voyages dans l’immensité est accessible au Musée Art & Histoire du Cinquantenaire à Bruxelles jusqu’au 29 avril prochain. De la Papouasie à l’île de Pâques, en passant par Tahiti, Hawaï ou la Nouvelle-Zélande, on peut y découvrir les riches cultures qui se sont développées dans ce continent infini suspendu entre l’immensité du ciel et celle de l’océan. Parmi les œuvres exposées, on peut notamment admirer Pou Hakanononga, le dieu des pêcheurs de thon, une des rares statues colossales de l’île de Pâques ayant quitté son territoire d’origine.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/hula-la-oceania-babies-beach


La Bibliothèque royale ouvre sa salle de lecture des Journaux après une rénovation complète.

Un espace de recherche, d'étude, de co-working et de détente.
Le lundi 12 mars à 9.00 heures, la Bibliothèque royale ouvre la nouvelle salle de lecture de la section Journaux et Médias contemporains. Les espaces, rénovés grâce aux crédits d’investissement unique attribués à la Bibliothèque par la Secrétaire d'État à la Politique scientifique, proposent des lieux de travail et de détente en plein cœur de Bruxelles.

Plus: https://kbr.prezly.com/la-bibliotheque-royale-ouvre-sa-salle-de-lecture-des-journaux-apres-une-renovation-complete


L’analyse d’œuvres d’art par l’IRPA

En tant qu'institution scientifique fédérale, l'Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) effectue quotidiennement des recherches sur des œuvres d'art pour le compte d’institutions publiques ou de propriétaires privés. Il y a quelques années, à la demande de M. Toporovski, l’IRPA a effectué des analyses sur quelques échantillons de pigments. Les résultats de cette étude n'étaient pas concluants. Par ailleurs, on ne peut pas non plus démontrer qu'il s'agissait d'œuvres qui faisaient partie de la récente exposition au Musée des Beaux-Arts de Gand.
L’IRPA souligne que la recherche sur l'authenticité des œuvres d'art dans le cadre d'une exposition relève de la responsabilité du musée organisateur. Sur simple demande, nous pouvons les assister dans la recherche scientifique des matériaux et techniques pour détecter d'éventuelles contrefaçons.


Femmes remarquables - le parcours

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes ce 8 mars 2018, et dans le cadre de la politique menée par les Établissements scientifiques fédéraux afin de favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes et de sensibiliser aux questions de genres, nous avons réalisé un parcours intitulé « Femmes remarquables », pour attirer votre attention sur plusieurs œuvres évoquant des personnalités féminines hors du commun.
Au travers d’une sélection de dix objets, venez vivre l’expérience unique de traverser en quelques pas des civilisations des quatre coins du monde et d’appréhender combien, au cours des siècles, les regards sur les femmes ont été multiples, convergents ou divergents.
Une brochure richement illustrée permettant de suivre ce parcours et d’obtenir des informations sur toutes les œuvres sélectionnées sera disponible gratuitement à l'accueil du Musée à partir du jeudi 8 mars, et ce jusqu’à épuisement du stock. Vous pouvez également la télécharger sur cette page.
Cette initiative a été possible grâce au soutien de BELSPO, du grouge Gender Mainstreaming des Établissements scientifiques fédéraux et de l’investissement enthousiaste du personnel des Musées royaux d’Art et d’Histoire.

Plus: http://www.kmkg-mrah.be/fr/femmes-remarquables-le-parcours


Découverte en histoire de l’art sur l’origine du Christ entouré d’anges chanteurs et musiciens de Memling

Le Christ entouré d’anges chanteurs et musiciens est le titre des trois peintures monumentales du Primitif flamand Hans Memling du Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers (KMSKA). Dr. Bart Fransen, coordinateur du Centre d’étude des Primitifs flamands de l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA), a découvert la provenance de ces panneaux. Les résultats de cette recherche sont parus récemment dans la prestigieuse revue du Burlington Magazine.
Hans Memling a peint le Christ entouré d’anges chanteurs et musiciens à Bruges, où il a passé la majorité de sa vie. C’était une commande importante. Les trois panneaux mesurent un peu moins de 2 m sur 7,5 m. A l’origine, ils formaient un ensemble d’un retable qui comportait d’autres fragments, aujourd’hui perdus. Ces derniers se trouvaient à la fin du XVIIIe siècle dans le couvent bénédictin de Nájera (Nord de l’Espagne), pour lequel ils avaient vraisemblablement été exécutés. Dr. Bart Fransen (IRPA) a pu le démontrer. Il a identifié le commanditaire, la date exacte du paiement et le coût de l’œuvre.

Plus: http://www.belspo.be/belspo/organisation/actua/20180221_MemlingNajera_fr.pdf


La biodiversité en ... BD!
Venez rencontrer Hubert Reeves au Muséum des Sciences naturelles

Venez découvrir la biodiversité avec Hubert Reeves dans le cadre d’une rencontre suivie d’une séance de dédicace de la BD «Hubert Reeves nous explique: la biodiversité» (éd. Le Lombard) le samedi 24.02.2018, de 11 à 13h, au Muséum.
Après avoir porteì pendant des années son regard vers les étoiles, le célèbre astrophysicien Hubert Reeves a choisi de s’intéresser à l’environnement. Il est aujourd’hui un ambassadeur incontournable de la protection de la biodiversiteì et du vivant. Grâce à la bande dessinée, il s’adresse à toutes les générations et les sensibilise à la richesse des écosystèmes de notre planète, aussi fragiles qu’indispensables à notre survie.

Plus: https://www.naturalsciences.be/fr/museum/visits-and-activities/activities-detailed-fiches/9398


Nocturne LES SINGES
Conférence de Roseline Beudels-Jamar

À l’occasion de la nocturne du 22.02.2018, Roseline Beudels-Jamar donnera une conférence intitulée Conserver les primates non-humains dans ce monde qui change: est-il déjà trop tard?

La biologiste Roseline C. Beudels-Jamar est responsable de l'unité «Biologie de la conservation» de l’IRSNB. Elle est actuellement la présidente du Conseil d’Administration du WWF Belgique. La conservation de la nature est autant sa profession que la passion de sa vie. Et elle a près de 40 ans d'expérience de terrain acquise dans de nombreux pays, notamment l'Indonésie, le Rwanda, la Thaïlande, l'Inde, le Népal et les pays du Bassin du Congo.

Plus: https://www.naturalsciences.be/fr/museum/visits-and-activities/activities-detailed-fiches/9199


Sterrenkijkdagen op 23 en 24 februari 2018

Op meer dan 30 plaatsen in Vlaanderen kan je op vrijdag 23 en zaterdag 24 februari door kleine en grote telescopen naar de hemel turen. Tijdens de jaarlijkse sterrenkijkdagen van de Vereniging Voor Sterrenkunde is iedereen welkom om naar de maan, de planeet Jupiter en de sterren te kijken. Volkssterrenwachten en lokale verenigingen staan klaar om bezoekers te gidsen langs de wonderen van de nachtelijke sterrenhemel.
Deze activiteit is uiteraard volledig gratis!

Plus: http://www.vvs.be/subsite/sterrenkijkdagen/start-0


Job Opportunity: DARIAH Is Seeking to Appoint a Part-Time Member of the Board of Directors

DARIAH, the Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities, is a pan-European organization, which aims to enhance and support digitally-enabled research and teaching across the humanities and arts. DARIAH is formally an ERIC, a European Research Infrastructure Consortium and is one of only 29 Landmarks on the Roadmap of the European Strategy Forum on Research Infrastructures. To date, 17 countries – Austria, Belgium, Croatia, Cyprus, Denmark, France, Germany, Greece, Ireland, Italy, Luxembourg, Malta, Poland, Portugal, The Netherlands, Serbia and Slovenia have become Members, while we also have a growing number of Cooperating Partners. DARIAH is therefore both an ambitious and still expanding organization, with six further candidate countries due to become members in 2020.
We are looking to appoint a part-time member of the Board of Directors from 01 September 2018, who will work closely with two other Board members, including the Chair of the Board. The Board of Directors is the executive body of DARIAH and its legal representative, also providing strategic leadership for our activities.

Plus: https://www.dariah.eu/2018/02/12/job-opportunity-dariah-is-seeking-to-appoint-a-part-time-member-of-the-board-of-directors/


Nocturne de l’expo LES SINGES
Film et débat The Vervet Forest

À l’occasion de la nocturne du 08.02.2018, nous vous proposons un débat après la projection de The Vervet Forest, l’histoire de cinq bébés singes et de la protection de leur écosystème (film en anglais, débat en anglais, français et néerlandais).
En présence de Josie Du Toit, co-directrice et réhabilitatrice de la Vervet Monkey Foundation (à Tzaneen, au nord de l'Afrique du Sud).

Plus: https://www.naturalsciences.be/fr/museum/visits-and-activities/activities-detailed-fiches/9197


Organisation publique de l’Année® 2018

Quelles organisations publiques seront couronnées lors de la remise des prix de ‘l'Organisation publique de l’Année®’ le 6 mars 2018?
Cette initiative, organisée par EY, DE TIJD/L’Echo et BNP Paribas Fortis, en est déjà à sa cinquième édition et a suscité beaucoup d’intérêt lors les éditions précédentes.
En tant qu'organisateurs historiques de ‘l'Entreprise de l’Année®’, ils souhaitent exprimer à nouveau cette année leur reconnaissance envers le secteur public.
Grâce à cette remise des prix, nous entendons mettre à l’honneur les organisations publiques qui sont aujourd'hui des outils performants au service du citoyen et des entreprises. Nous souhaitons mettre en évidence le fait que le secteur public est un environnement moderne dans lequel des personnes talentueuses exercent leur métier ainsi que des organisations où les objectifs et les résultats sont mesurables et mesurés. Nous souhaitons que les candidats de ce concours servent à encourager toutes les organisations publiques qui s’investissent quotidiennement afin de procurer un service de qualité à leurs clients.
A l'instar des éditions précédentes, des organisations publiques, institutions, administrations, services et départements issus de différents niveaux de pouvoir peuvent participer à ce concours. Un jury indépendant présidé par Monsieur Bernard Gilliot, Président de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), aura l'honneur de décerner plusieurs prix aux organisations publiques lauréates.

Plus: http://www.organisationpubliquedelannee.be


Narcisse TORDOIR, « Fake Barok »

Une fresque photographique monumentale exposée aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique dévoilent ce mardi 16 janvier 2018 l’œuvre magistrale « Fake Barok » de Narcisse Tordoir installée dans l’immense hall d'entrée (Forum) du musée bruxellois, en présence de l'artiste.
L’installation de 28 mètres de long est, avant tout, un questionnement de la relation contemporaine entre l’art, la politique et la réalité. À la forme spatiale du triptyque, généralement associé à l’art chrétien, « Fake Barok » offre un regard sur des problématiques mondiales actuelles. Dans une suite d'images créée à partir de scènes et de références photographiques, le monde se déploie comme une frise de guerres, de migrations, de pauvreté, de changements climatiques, etc.; des thèmes qui ébranlent sans cesse l'Humanité.

Plus: https://www.fine-arts-museum.be/uploads/releases/files/narcisse_tordoir_fake_barok.pdf


L’œuvre de Jan van Eyck en ligne!

L'œuvre de Jan van Eyck est maintenant visible à une seule et même adresse: sur le site Closer to Van Eyck
L'IRPA et Musea Brugge/Kenniscentrum vzw mettent en ligne, sur closertovaneyck.kikirpa.be les macrophotos et les images scientifiques de 20 œuvres de Jan van Eyck issues de 11 musées prestigieux. Cette documentation a été réalisée grâce à un équipement de pointe et selon une procédure standardisée. L'accès libre en ligne à ces précieux documents est un pas énorme pour l'étude de ce fondateur de l’art pictural flamand reconnu internationalement.

Le projet VERONA a été financé par la Politique scientifique fédérale (BELSPO), dans le cadre du programme BRAIN-be (Belgian Research Action through Interdisciplinary Networks) et bénéficie du soutien de Musea Brugge et de la collaboration de Closer to Van Eyck.

Plus: http://www.kikirpa.be/FR/32/0/news/1577/index.htm?' title='L’œuvre de Jan van Eyck en ligne !


Soirée "Parc Virunga" au Muséum

Le Muséum des Sciences naturelles ouvrira l’expo LES SINGES en soirée et permettra d’aller plus loin dans la connaissance de nos cousins primates en proposant une ou deux nocturnes par mois.

À l’occasion de la nocturne du 18 janvier 2018, nous vous proposons un débat après la projection de Virunga, de l'espoir pour tout un peuple (en français).

Visite libre de l’expo LES SINGES
Projection du film « Virunga, de l’espoir pour tout un peuple » et questions-réponses en présence de S.A.R. la princesse Esmeralda de Belgique, M. François-Xavier de Donnea et Nicolas Delvaulx le réalisateur.

Présentation du livre « Virunga, archives et collections d’un parc national d’exception » par ses auteurs.

Plus: https://www.naturalsciences.be/fr/museum/visits-and-activities/activities-detailed-fiches/9154


Voir aussi : Archives

A propos de ce site

Déclaration de confidentialité

© 2018 SPP Politique scientifique